Petite histoire pour effrayer les ogres (16 février 2017) de Guillaume Perreault et Pierrette Dub

Petite histoire pour effrayer les ogres Résumé Monsieur Ogre et madame Ogre mènent une vie paisible à se goinfrer d’enfants. Un jour, madame Ogre toujours préoccupée d’être à la toute dernière mode, achète un sac à main en authentique peau de crocodile. Au même moment, des phénomènes étranges commencent à se produire chez eux. les ogres ne sont plus en sécurité.

Chronique : Ce livre est simple à lire, il est drôle et on quand on l’a commencé on est pressé de savoir la fin. Les deux ogres se font farces sur farces, blagues sur blagues. L’écriture et le vocabulaire sont parfaitement adaptés à un enfant qui, du coup, prend beaucoup de plaisir à le lire. Il y a pas mal de dessins, annotés de façon rigolote, qui ne sont pas sans en rajouter une couche dans la moquerie. Grâce aux dessins, le livre reste léger, mais il y a un bel équilibre car quand même pas mal de pages à lire, et l’histoire est bien sympa, pas superficielle.

Note : 9/10

  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Les 400 Coups (16 février 2017)
  • Collection : Grimace

51C-MZPSW-L._SX380_BO1,204,203,200_

Sven le Terrible: Pas de vacances pour les pirates (23 mars 2017) de Rhea Dufresne et Orbie

À bord de La Méduse, Sven le Terrible multiplie les découvertes de trésors, l’abordage de navires  ennemis et les confrontations avec Kit Malouf, son plus redoutable opposant. Mais depuis quelque temps, Sven n’est plus l’ombre de lui-même et n’a plus le coeur à l’aventure. Il a le teint pâle, les traits tirés et plus la moindre envie de jouer les pirates. Ce qui est un véritable problème lorsque l’on  est l’un des pirates les plus redoutés des sept océans. Sven a besoin de vacances, de décrocher, de se ressourcer, de reprendre goût à sa vie d’aventurier. Mais il découvrira rapidement qu’il n’est pas facile, pour un pirate, de prendre des vacances.

Chronique : Un album bien rigolo et qui ne se prend pas la tête. Au départ il faut bien sur aimer l’univers des pirates pour pouvoir lire se livre qui est très bien fait. L’humour est évidemment bien présent. L’auteur sait faire rire et rend les gags comiques et très drôles, grâce au superbes illustrations.
Les enfants vont adorer la tête des pirates, leur air très surpris lors des chutes des gags, comme s’ils ne comprenaient pas du tout ce qui se passe.
Certains gags interfèrent avec les suivants, ce qui fait qu’ils se mélangent, et c’est ça qui fait le comique. Les gags sont tantôt courts, tantôt longs.
Assez souvent, on est induit en erreur par l’auteur, du fait que ce n’est qu’au moment de la chute que l’on comprend le ridicule de la situation.

Note : 9/10

  • Album: 32 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : 400 Coups JEUNESSE (23 mars 2017)
  • Collection : Grimace

61tV1CNtFUL._SX372_BO1,204,203,200_.jpg

Pourquoi, un jour, il faut se résoudre à abandonner son nounours adoré (16 février 2017) de Zidrou et Sébastien Chebret

Pourquoi, un jour, il faut se résoudre à abandonner son nounours adoré Résumé Un petit garçon est triste à l’idée de devoir abandonner son nounours préféré. Avec humour, l’auteur lui explique à quel point il serait catastrophique de le laisser grandir avec lui. Pour commencer, il deviendrait gigantesque ! Imagine devoir partager ta chambre avec un ours de plus de deux mètres de haut. Il invitera ses amis, il prendra ta place devant la télévision, sans oublier qu’il voudra pêcher le saumon dans ta baignoire. Tu verras, vaut mieux ne pas vivre ça!

Chronique : A la naissance, le bébé ne fait qu’un avec sa mère et il arrive grâce à un objet; ici un nounours à garder cette fusion, indispensable, où il puise assurance et force. Cependant, il faut grandir et, pour cela, prendre de la distance, afin de gagner de nouveaux territoires d’autonomie et de liberté. Mais peut-on se séparer sans peine ? Pourquoi la séparation fait-elle naître en nous un sentiment d’abandon ? Qu’est-ce que le travail de deuil, et est-il jamais terminé ? À quoi servent les souvenirs ? Sommes-nous vraiment nostalgiques de cette fusion première avec notre doudou? Avec ce livre qui ici répond avec de la chaleur et de l’humanité une grande empathie pour les enfants nous qui tendant ainsi un miroir où chacun retrouvera ses interrogations et ses appréhensions face à la séparation.

Note : 9/10

  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Les 400 Coups (16 février 2017)
  • Collection : Grimace

61YFwrnZ-vL._SX384_BO1,204,203,200_.jpg

L’Echarpe rouge6 avril 2017 de Anne Villeneuve

Laissez-vous porter par la beauté des images qui racontent, sans mots, l’aventure d’un chauffeur de taxi voulant rattraper son client qui vient d’échapper son écharpe. Les images colorées et dynamiques nous transportent dans cette folle course à travers les numéros des artistes d’un cirque.

Chronique : Une seule phrase pour démarrer. Les illustrations colorées, au crayon gras, ne nécessitent pas de texte. On est face à un album rempli de jolies couleurs, où les dessins sont très jolis et où les couleurs invitent un voyage remplie de magie.

Note : 9/10

  • Album: 32 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : 400 Coups JEUNESSE (6 avril 2017)

51c7QaKgbdL._SX370_BO1,204,203,200_.jpg

Pow Pow, t’es mort ! (23 février 2017) de Marie-francine Hebert et Jean-luc Trudel

C’est l’histoire de deux garçons. Celle de Manu qui tourne en rond dans sa tête et qui n’a qu’une hâte, pouvoir rentrer à la maison pour jouer à la guerre. Et celle d’Unam, qui tourne en rond dans sa tête et qui n’a qu’une hâte, pouvoir sortir de la maison et retourner à l’école.

Chronique : Un livre choc. Déjà avec un titre aussi dur on ce demande si ce livre est bien adapté au enfants. Oui mais à partir de 6 ans pas moins. Ce livre est une vrai réflexion de notre monde actuel. L’histoire met en scène deux enfants au destin différents. Grace aux magnifique illustrations on comprend le parallèle que les auteurs veulent mettre en place. La vie n’est pas juste un jeux et on ne peux tuer et jouer à la guerre aussi impunément, des jeux de violence que les enfants jouent sont de plus en plus réaliste et ce livre permet de faire réfléchir sur la situation actuel. Si l’enfant arrive un temps soit peu à réaliser la chance qu’il à et que le livre le fait un peu réfléchir ce sera un premier pas fait vers l’avenir.

Note : 9,5/10

  • Relié: 32 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : 400 Coups JEUNESSE (23 février 2017)
  • Collection : Carré Blanc

41DUVsKRNcL._SX367_BO1,204,203,200_.jpg

C’est l’histoire d’une mouche (3 novembre 2016) de Laurie Cohen et Thierry Manes

« C’est l’histoire d’une mouche qui un jour perd ses ailes. Mais que peut faire une mouche si elle ne peut voler ?  » Au fil des pages et des illustrations dynamiques et colorées, la mouche sans ailes expérimente différentes occupations et emplois. Peut-elle être pâtissière ? Aventurière ? Mécanicienne ? Il n’est parfois pas facile de se réinventer !

Critique : Une belle histoire racontée par Laurie Cohen et Thierry Manes sur le thème de la réinvention. L’histoire est touchante par son personnage de la mouche qui ne peut être ce qu’elle est. Elle va chercher une nouvelle voie afin de ne pas rester handicaper et de faire quand même ce qu’elle aime. Avec ce livre on apprend à ne pas ce décourager quoi qu’il arrive et de se relever pour continuer sur de bonne base.

Note : 9/10

  • Editeur : Les 400 Coups (3 novembre 2016)
  • Collection : Mes premiers coups
  • Prix : 10,50 euros

51rXr1HDeEL._SX258_BO1,204,203,200_.jpg

Le vide (27 octobre 2016) de Anna Llenas et Jude Des Chênes

C’est l’histoire de Julia, une fillette heureuse et tout à fait comme les autres, qui vivait sans souci jusqu’au jour où elle ressent un vide. Un énoooOooorme vide qui laisse le froid passer, les monstres entrer et qui aspire tout. Julia enchaîne les tentatives pour combler ce vide, pour trouver le bon bouchon qui règlera ce problème et lui rendra son insouciance.

Critique :Un vrai coup de cœur pour ce beau livre. Le sujet est osé et peut aborder dans les livres jeunesse. La solitude et comme l’indique le titre « le vide »; le manque de quelque chose et son besoin de le combler par quelque chose. À travers ce récit on va suivre Julia qui essayera de le remplir par tout quitte à aller dans des extrêmes mais comme recevoir une tonne de cadeaux mais qui au final remplit que le surface et non le vrai problème. Cette histoire est très adulte et les illustrations fond qu’on a envie de les toucher tans ils sont bien faits. L’idée est aussi d’avoir utilisé plusieurs types de coloriages, matériaux pour illustrer ce beau conte. Un beau récit sur la compréhension ne soi, pas la maturité et la joie de vivre.

Note : 10/10

  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Les 400 Coups (27 octobre 2016)
  • Collection : Carré Blanc
  • Prix : 18 euros

51PMEK1f6FL._SX412_BO1,204,203,200_.jpg

Un bon jour pour la chasse aux dragons (3 novembre 2016) de Rhéa Dufresne & Valmo

Marion chasse les dragons, mais pas n’importe lesquels ! Pas à pois  » c’est pas sérieux !  » Les dragons rayés ? Non plus ! Les petits ? Jamais de la vie ! Les effrayants alors ? Marion n’est qu’une petite fille après tout ! … Mais quel type de dragon cherche-t-elle

Critique : Un bon jour pour la chasse aux dragons est un livre tendre rigolo. On suit le parcours de Marion et de sa chasse au dragon mais qui souhaite avoir le bon. On est dans un petit livre qui se lit rapidement mais qui nous fait sourire à chaque page tant les illustrations sont bien réalisées, on peut penser que le personnage de Marion est lâche ou courageux mais la conclusion va nous faire comprendre son but. À lire et à relire, les enfants vont beaucoup aimer.

Note : 9/10

 

  • Editeur : Les 400 Coups (3 novembre 2016)
  • Collection : Mes premiers coups
  • Prix : 10,50 euros

61ncjqw5sel-_sy498_bo1204203200_

 

Le chapeau rond de monsieur Melon (20 octobre 2016) de Christine Nadeau et France Cormier

Léon Melon est un grand monsieur sévère qui sort toujours de chez lui avec son chapeau rond,  » noir comme du charbon « . Il regarde d’un oeil grincheux son jeune voisin Jérémie,  » un peu fripon « , qui n’arrête jamais de jouer, de sauter, de galoper. Lors d’une journée de grand vent, le corps frêle de Monsieur Melon est secoué et son chapeau rond s’envole.

Critique :  400 coups nous régalent avec cette histoire drôle, tendre et inattendu d’une amitié avec Monsieur Melon et son voisin. Cet homme est la caricature des personnes que l’on croise chaque jour qui souhaite rester seul dans leur tranquillité et ne vois pas au-delà du monde jusqu’au jour où son chapeau rond s’envole, il découvrira une personnalité bien plus profonde que celle de l’homme froid. L’histoire est très bien racontée avec des mots justes et les illustrations sont très belles.

Note : 9,5/10

  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Les 400 Coups (20 octobre 2016)
  • Collection : LES 400 COUPS
  • Prix : 9,50 euros

51U4fL78oRL._SY498_BO1,204,203,200_.jpg

Le voyage de monsieur Lapin (6 octobre 2016) de Pascal Hérault et Geneviève Després

Monsieur Lapin se lance pour une quatrième aventure, cette fois dans le grand froid de la banquise. Pour rendre service à son ami le commissaire Mastiff, Monsieur lapin part mener une enquête à Banquise City, où un mauvais plaisantin s’amuse à peinturer les animaux de motifs colorés pendant leur sommeil ! Et Monsieur Lapin n’y échappe pas non plus ! Le lapin enquêteur interrogera les habitants, visitera les pingouins du cirque abandonné, traversera des étendues glacées pendant un blizzard, et ne reculera devant rien pour percer, avec l’aide de ses amis les morses, le mystère du  » peintre fou  » de Banquise City.

Critique : Un véritable coup de cœur que on vous conseille de lire. Le lives est part contre destiné à des enfant de 5 ans. On va suivre le récit de Monsieur Lapin dans une enquête, ce qui permet au enfant une  initiation au récit policier mise en images par Geneviève Desprès qui nous offre de superbe illustration et un texte au rythme assez rare pour un album pour enfant tout en trouvant les mots justes pour décrire les situations de notre Lapin. Un album à acheter avec une mention spéciale pour l’otarie. On à hâte de découvrir un prochain tome de ce niveau.

Note : 10/10

 

  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Les 400 Coups (6 octobre 2016)
  • Collection : Grimace

51P6VepMWVL._SX382_BO1,204,203,200_.jpg