La boutique Vif-Argent: Une valise d’étoiles (4 janvier 2018) de Pierdomenico Baccalario et Iacopo Bruno

Il existe tant d’objets magiques… mais un seul endroit au monde où les cacher. Poussez la porte de la boutique Vif-Argent ! Puni pour avoir fait l’école buissonière, Finley doit remplacer durant l’été le facteur du village d’Applecross. Un jour, il porte une lettre à une étrange boutique perchée à flanc de falaise et il fait la renocntre de l’irrésistible Aiby Lily, qui le fascine. Peu à peu, elle l’entraîne dans un monde où se mêlent des événements inexplicables, des énigmes insolubles et de redoutables ennemis…

Chronique : Finley McPhee, treize ans, vit à Applecross, un minuscule village du nord de l’Ecosse où il ne se passe jamais rien. Ses parents élèvent des moutons, et les jours où il fait beau, le jeune garçon sèche l’école pour aller à la pêche avec son meilleur ami: son chien Chiffon. Jusqu’au jour où une mystérieuse boutique aux murs rouges, tenue par l’envoûtante Aiby Lily, apparaît sur la plage comme si elle sortait de nulle part… Belle histoire! Très doux, amusant et excitant et on veux en savoir plus sur le mystérieux propriétaire, M. Lily, sa fille bien sûr, et leurs clients énigmatiques. Il y a beaucoup d’aventures de contes de fées dans ce livre, à l’intervalle de chaque chapitre nous avons également droit à une illustration ainsi qu’une petite description d’un objet à la vente dans cette fameuse boutique.
Passons à l’histoire en elle même maintenant c’est donc le premier livre d’une série, qui pour une introduction n’est pas mauvaise du tout. Le livre contient assez de rebondissement pour tenir le lecteur. Les personnage assez attachant pour qu’on s’intéresse a eux. Cette histoire et certain personnage ayant droit à leur part de mystère voir beaucoup. En somme un livre qui apporte plus de question que de réponse.
Cependant on fini assez vite ce livre n’ayant que 230 pages mais on à hâte de lire la suite.

Note : 8,5/10

 

  • Poche: 224 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 13 années
  • Editeur : Folio Junior (4 janvier 2018)
  • Collection : Folio Junior

51i3aVft77L._SX346_BO1,204,203,200_.jpg

 

Shadow Magic – tome 1 (7 septembre 2017) de Joshua Khan

Lilith Ombreuse n’était pas destinée à diriger le royaume de Géhenne, ancienne terre des non-vivants. Depuis l’assassinat de sa famille, pourtant, la voici seule héritière de la maison Ombreuse. Mais comment maintenir l’ordre en son château alors que la magie est interdite aux filles ? Devra-t-elle épouser le fils de la maison Solaire, ennemie jurée de sa famille ? Et comment éviter que le complot qui lui a pris ses parents ne l’emporte, elle aussi ? Ronce, un jeune paysan devenu esclave, pourrait bien être l’allié qui lui manque. Son esprit libre et son courage, en tout cas, pourraient l’aider à braver bien des interdits… Et à déjouer la conspiration diabolique qui menace le royaume.

Chronique : Shadow Magic est un fantasme pour les enfants qui combine les thèmes classiques du genre du fantastique et du paranormale et l’horreur. L’intrigue rappelle la dynamique de Game of Thrones , mais les personnages sont tous jeunes et, en plus de la dynamique politique et territoriale, on trouve la magie noire, les zombies et les fantômes.L’atmosphère est sombre mais il y a des situations délicates en ce qui concerne les sentiments et les amitiés. Les deux personnages principaux proviennent de différentes façons: la plèbe et la cour royale, mais ils trouvent un moyen de se rassembler et de bien s’entendre. Tout est bien caractérisé par les environnements des personnages, mais la lecture passe bien et le roman se termine avec satisfaction. Recommandé pour les lecteurs de niveau moyen qui sont à la recherche de la prochaine série à lire après Harry Potter.

Note : 9/10

  • Broché: 384 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Seuil jeunesse (7 septembre 2017)

51LTkpfZ2AL._SX306_BO1,204,203,200_.jpg

Les Puissants Tome 1 : Esclaves (4 mai 2017) de Vic James

Abi, 18 ans, et son frère Luke, 16 ans, voient leur destin bouleversé quand leurs parents décident de partir tous ensemble accomplir leurs jours d’esclavage. Abi devient domestique au service de la puissante famille Jardine. Le somptueux décor dans lequel elle évolue dissimule en réalité de terribles dangers, car chez les Égaux, les luttes de pouvoir sont sans pitié. Et lorsqu’elle tombe amoureuse d’un de ses maîtres, c’est sa vie même qui est en péril…Luke, quant à lui, a été exilé dans la ville industrielle de Millmoor. Dans un environnement brutal et pollué, il s’épuise à la tâche. Cependant, d’autres, comme lui, partagent ses idéaux de liberté. Il découvre alors qu’il existe un pouvoir bien plus grand que la magie : la rébellion.

Chronique : Ce livre place une histoire dans un monde alternatif. Nous voyageons  dans ce monde tout en suivant le point de vue des membres de deux familles sur les différents côtés de la fracture. Une famille moyenne contenant trois enfants et une famille égyptienne aristocratique, également avec trois enfants, qui sont tout sauf la moyenne.
L’action se déroule principalement en deux endroits. La maison de la famille Equal à Kyneston qui est entourée d’une porte / mur magique invisible qui englobe les terrains de la famille et la ville esclave appelée Millmoor où les gens travaillent six jours par semaine dans des conditions horribles sans argent. Les destinées des membres des deux familles s’entrelacent et l’histoire progresse.
Les personnages principaux sont très développés et intrigants.  Silyen semble être débordé de prouesses magiques et Luke découvre beaucoup sur lui-même pendant ces pages et le Dr Jackson à  bon cœur. La majorité des égaux semblent avoir des motifs particuliers et manipulables. Les gens sans le pouvoir de la compétence tentent simplement de vivre tranquillement et d’agir de façon discrète. Kyneston est un établissement et une propriété aussi élégants que vous pourrez lire dans la fiction alors que Millmoor est le contraire. Cela ne veut pas dire que ce qui se passe à Kyneston est tout rose. Millmoor est grotesque et horrible pour les individus qui passent leurs jours d’esclaves là-bas. Il y a une faction souterraine là-bas sous les yeux des autorités.
On ne peut pas trop parler de l’histoire et de la façon dont les personnages ressentent et interagissent avec les autres sinon le roman serait dévoiler  ou mais la magie et la force de ce livre qui  fait que c’est l’ aspect des plus fascinants. La fin est phénoménal et extrêmement dérangeante mais elle met en place le second tome promettant spécialement de mettre en évidence plus d’endroits dans cette alternative de la Grande-Bretagne. Un très bon roman young adulte dont l’attente sera dure jusqu’au second tome.

Note : 9/10

  • Broché: 440 pages
  • Editeur : Nathan (4 mai 2017)
  • Collection : GF LES PUISSANT

51Xrw8WNY5L._SX340_BO1,204,203,200_

Les Sorcières du clan Nord – Le Sortilège de minuit (20 avril 2017) de Irena Brignull

Poppy et Clarée ne pourraient avoir de vies plus différentes. Adolescente perturbée, Poppy se fait renvoyer de tous les lycées qu’elle fréquente ; Clarée est une jeune sorcière qui a du mal à trouver sa place au sein de sa communauté secrète. Un jour, pourtant, leurs destins se croisent. Elles deviennent amies et se retrouvent en cachette, se faisant découvrir leurs mondes respectifs. Mais le doute grandit dans l’esprit de Poppy : ces phénomènes étranges qui entourent sa vie depuis toujours, les catastrophes qu’elle provoque sans le vouloir… serait-il possible qu’elle soit elle-même une sorcière? Et si son exil forcé dans le monde des humains avait un lien avec l’ancienne prophétie qui désignera la future reine des sorcières?

Chronique : Vous avez probablement été attiré par le bon résumé des sorcières, des personnages féminins forts et une prophétie! Cependant, à peu près à mi-chemin, ce livre perd beaucoup d’élan.
Le début est fantastique, plein de prophéties obscures, de sœurs maléfiques, a changé à la naissance des bébés. L’écriture est plus lyrique, plus de prose. Poppy est une adolescente qui sème la zizanie sans savoir qu’elle possède des pouvoir magique, puisque c’est une sorcière. Tandis que Clarée grandit au sein d’une clan de sorcières et ne possède aucun don pour la magie. Les deux filles se rencontrent et vont devenir amies, grandirent et se construisent mutuellement. Mais à peu près à mi-chemin, il y a un garçon. Les adolescents aimeront vraiment cette fable. Il a tout d’une bonne fable: la magie, le mystère, la romance et le danger. Il y a des sorcières qui peuvent être en guerre, des sorts magiques et toutes sortes d’enchantements sombres. Et il y a beaucoup d’aventure avec quelques filles que vous aimez vraiment (et celles que vous aimez, même si vous ne devriez pas).
En tant qu’adulte, cependant … vous avez un trio de filles sans estime de soi complètement gaga sur un beau garçon sans abri sans personnalité réelle. L’auteur essaie d’expliquer pourquoi Leo est si spécial, mais il n’est vraiment pas vraiment.
La fille 1 l’aime parce qu’il est le premier garçon qui ne l’a pas traitée comme un freak.
La fille 2 l’aime parce qu’il est le premier garçon qu’elle a jamais vu. (Littéralement)
Fille 3 – voir la raison derrière la fille 2
Un roman sur l’identité réelle et supposée des êtres. La mère de Poppy finit à l’asile faute de reconnaître sa fille dans l’enfant qu’elle héberge. Son père n’arrive pas non plus à tisser de vrais liens avec elle. le destin croisé de Clarée lui renvoie un miroir de sa propre condition. Les lecteurs voudront les compétences de Poppy et la bonté de Clarée. Et ils voudront un peu de magie dans leur propre vie.

Note : 9/10

 

  • Broché: 368 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (20 avril 2017)
  • Collection : ROMANS ADO

619h+gLkkNL._SX342_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Test Dvd / Blu-ray : Les Animaux fantastiques (Sortie le 16 mars 2017 en VOD & le 29 mars 2017 en DVD et Blu-ray) de David Yates avec Eddie Redmayne, Katherine Waterston

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du « Moldu ») déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable. Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir.

Chronique Film :  On ne pouvait pas quitter l’univers d’Harry Potter sans une pointe de regret. David Yates, réalisateur des quatre derniers épisodes de la saga originelle, non plus, visiblement. C’est pourquoi il s‘adjoint les services de J.K. Rowling elle-même pour écrire le scénario d’une nouvelle saga cinématographique se déroulant dans le même univers, mais plus de 70 ans auparavant. Si l’ambiance du New York des années 1920 tranche de manière radicale avec le ton des Harry Potter, c’est avec le même émerveillement que devant le premier épisode de Chris Columbus qu’on découvre le monde caché à l’intérieur de la valise de Norbert Dragonneau, et ses fascinants animaux fantastiques, un émerveillement souligné par la superbe photographie de Philippe Rousselot, ainsi que par la musique éclatante de James Newton Howard. Si la chasse aux animaux n’a aucune attache importante avec le scénario, on la suit avec un vrai plaisir, d’autant qu’elle est racontée avec beaucoup d’humour, retrouvant un ton léger, dans la veine parfaite de Columbus. Le reste du scénario est, lui, plus sombre, et vient compenser juste ce qu’il faut le ton comique parfois trop appuyé du film. Enfin, le casting se révèle, à l’image des Harry Potter originaux, parfaits, du fragile Eddie Redmayne, au regard pétillant, à l’hilarant Dan Fogler , en passant par Katherine Waterston, pleine de charme et de douceur. Mais la vraie réussite du casting, due à Fiona Weir, dont le flair semble toujours intact.Les Animaux fantastiques ne sont pas qu’un produit dérivé d’Harry Potter, c’est le début d’une saga qui s’annonce tout aussi magique, et qui parvient dès le premier épisode à s’émanciper complètement de la tutelle de son aînée… Une saga à suivre de près.

Note : 9,5/10

Les-Animaux-Fantastiques-image

Test Blu-Ray & DVD :

Image :Le tournage du film a été réalisé à l’aide de caméras Arri Alexa XT et le master intermédiaire augure obligatoirement d’un excellent résultat en terme d’image pour ces éditions blu-ray et dvd. Une image splendide piquée, très équilibrée en colorimétrie et fourmillant de détails . Malgré les nombreux décors cette perfection visuelle est particulièrement saisissante.

Son : Les effets sonores du film envahissent les différents canaux, avec beaucoup de précision et de dynamique avec les dialogues que ce soit en vo et en vf donnent  du volume et  ne se laissent pas déborder par des effets sonores . La musique fait vibrer l’installation et plonge le spectateur dans une certaine mélancolie .

Bonus : Côté Bonus, les making of sont intéressants ce qui nous permet de découvrir de l’intérieur la création du film, la bonne ambiance du tournage et surtout les impressions des acteurs au fur et à mesure que le tournage progresse. Les scènes coupé sont égalent très bonnes et donne un petit plus sur quelques histoires dont ont peut voir la compagne de  Jacob, quelques créatures en plus dans la valise et la chanson d’Ilvermorny. Du très bon travail

_ Les Bonus :

- Avant Harry Potter : découvrez une nouvelle ère !
- Personnage : le magizoologiste
- Personnage : les sœurs Goldstein
- Personnage : les Barebones/Bellebosse
- Personnage : le non-maj boulanger
- Personnage : la présidente et l’auror
- Créature : à la rencontre des animaux fantastiques
- Créature : Botruc – Picket, le botruc peu sûr de lui
- Créature : Demiguise – la créature qui peut se rendre invisible
- Créature : Éruptif – la créature qui danse avec Newt
- Créature : Niffleur – la créature qui aime tout ce qui brille
- Créature : Occamy
- Créature : Oiseau-tonnerre
- Décors : créer le monde des animaux fantastiques
- Décors : New-York (360°)
- Décors : le MACUSA (360°)
- Décors : la valise de Newt (360°)
- Décors : la soirée de Shaw (360°)
- Décors : le Blind Pig (360°)
- Scènes coupées : au nombre de 11

  • Acteurs : Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Alison Sudol, Colin Farrell
  • Réalisateurs : David Yates
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (DTS-HD 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 2.40:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : WARNER HOME VIDEO
  • Date de sortie du DVD : 29 mars 2017
  • Durée : 133 minutes

71ib7zTd8IL._SY500_

Tout est magie (1 mars 2017) de Meg Mclaren

Le célèbre magicien Monsieur Lapin est à la recherche d’un nouvel assistant et Houdini Bouquin est le candidat idéal : il adore la magie et il prend soin de chacun. Bref, un assistant de rêve ! Ou de cauchemar ? A partir de 4 ans.

Chronique : La clé d’un grand spectacle de magie est de choisir le bon assistant. Houdini, le lapin blanc, était l’assistant parfait jusqu’à ce qu’un malheureux accident magique ait fait du lapin un magicien, M. Lapin. Maintenant, c’était à Houdini de continuer avec le spectacle et il est devenu si bon qu’il est devenu une vraie star. Mais alors qu’il créait des tours de magie de plus en plus élaborés, il réalisa que le magicien n’était jamais heureux d’être un lapin. Il était peut être temps pour  lui de faire le plus grand tour de Houdini; de tout, donner à quelqu’un d’autre un tour sous les feux de la rampe. Littéralement.

McLaren utilise les mots très judicieusement ici, créant un livre d’images qui est merveilleusement accessible pour les publics préscolaires. Le texte est utilisé juste assez pour garder l’histoire qui coule en avant et de garder le rythme aussi rapide que tout bon spectacle de magie. Il y’a aussi beaucoup d’humour tout au long du livre, en gardant les lecteurs amusés avec des singeries des lapins et beaucoup de magie.

Les illustrations font une belle une partie de ce livre. Les mots apparaissent parfois comme faisant partie des images et d’autres fois les illustrations racontent l’histoire complète. La magie est représentée par des étoiles remplissant la page et les transformations sont représentées par étapes. Le style du récit est comme une sensation merveilleuse de  lire bande dessinée de cru chaude et nostalgique.

Un livre d’images de lapin drôle avec assez d’action et de magie pour garder tout le monde heureux.

Note : 9,5/10

818TkzIcDxL

 

  • Album: 40 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : KALEIDOSCOPE (1 mars 2017)

612oELHEaKL._SX483_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Coucou ! Mes contes de fées – La belle et la bête (23 février 2017) de Anna Milbourne et Lorena Alvarez

Pour sauver son père, prisonnier de la Bête après l’avoir offensée, Belle se sacrifie et accepte de prendre sa place en se laissant enfermer dans le château de la Bête. La jeune fille ne tarde pas à percevoir la bonté qui se cache sous les traits monstrueux de l’animal. Ce conte indémodable et la magie des illustrations tout en découpes captiveront les jeunes enfants.

Chronique : Un nouveau conte de la part d’Usborne avant que le film de Disney ne sorte et vous ne serez pas déçu parce que cette relecture est magnifique en tout point. Les illustrations sont vraiment très belles. Il y a beaucoup de détails à observer et c’est tellement vivant qu’on a l’impression que le décor bouge. Les découpes sont très réussies car on a vraiment l’impression de rentrer dans le décor. Les rabats permettent de rentrer dans l’histoire. Un vrai coup de cœur.

Note : 10/10

  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : Usborne (23 février 2017)
  • Collection : Coucou ! Mes contes de fées

61HuiKnoWVL._SX417_BO1,204,203,200_.jpg