La plage dans la nuit (7 septembre 2017) de Elena Ferrante et Mara Cerri

Mati est une petite fille de cinq ans qui parle beaucoup avec moi ; je suis Célina, sa poupée. Son père vient d’arriver, il la retrouve au bord de la mer tous les week-ends. Il lui a apporté un petit cadeau : un petit chat noir et blanc qu’elle a appelé Minou. Et maintenant, on dirait que je ne l’intéresse plus…C’est le début d’une nuit interminable, d’une aventure fantastique pleine d’émotions.

Chronique : Les contes de fées sont, et ont toujours été, des histoires de peur effrayante de la vie et sont encombrés de personnages maléfiques qui font des choses horribles. Nous aimons l’oublier et nous avons été aidés par la refonte des contes de fées les plus populaires sous la main des studios Disney dans des personnages et des situations beaucoup moins problématiques. Les délais heureux sont notre préférence. Mais les enfants peuvent écouter les contes de fées et les légendes folkloriques, sans grand traumatisme causé à leur nouvelle psyché. Les enfants ont un pouvoir plus exigeant que les adultes et veulent y croire.
C’est une histoire qui nous donne tous les éléments naturels qui peuvent apporter la peur et le danger, et les ogres humains qui augmentent les dangers et les peurs que nous apportent les contes de fées. Dans cette histoire, nous trouvons les problèmes quotidiens de l’indifférence, de la peur, de la confusion et de la jalousie; la dichotomie entre le monde adulte et celui de l’enfance et nous trouvons le salut apporté par l’une des choses que nous traitons tous les jours. Ce livre est une vrai découverte et trouve sa force.  Un superbe livre très bien illustré aussi par Mara Cerri.
A découvrir.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 44 pages
  • Tranche d’âges: 3 – 9 années
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (7 septembre 2017)

51LSc16N17L._SX371_BO1,204,203,200_.jpg

 

Tibi à la mer & Tibi à la Ferme (19 mai 2017) Edition Fleurus

Une collection pour les tout-petits de 2à 4 ans dans laquelle Tibi, cet adorable petit éléphant, fait découvrir aux enfants des activités.

Chronique :  Voici un nouveau personnage dans l’univers Fleurus qui part du même concept de P’it garçon avec une présentation à l’identique avec sa couverture cartonnée et pages fines et plastifiées pour que les enfants ne les abîmes pas. À l’intérieur de ses livres on suit un éléphant du nom de Tibi va emmener dans plusieurs paysages, sur ses 2 livres l’enfant découvrira les jeux de la mer et la ferme . Sur le côté il y a même des dessins que  l’enfant pourra retrouver dans l’illustration les partis proposés comme un « cherche et trouve » ce qui permet à l’enfant d’apprendre de nouveau mot.À la fin du livre une double page comme un imagier avec tous ce qui se trouve dans le livre et où l’enfant pourra les rechercher à nouveau. C’est mignon, ludique et vraiment intéressant pour les enfants.

Note : 9/10

  • Album: 22 pages
  • Editeur : Fleurus (19 mai 2017)
  • Collection : Tibi

Tous sont vivants (7 juin 2017) de Klaus Vogel

En Octobre 2014, l’Italie met fin à l’opération humanitaire Mare Nostrum, chargée de porter secours aux migrants en Méditerranée. C’est à ce moment-là que la capitaine allemand Klaus Vogel démissionne de son poste dans la marine marchande avec l’objectif d’affréter un bateau pour ne pas laisser des hommes et des femmes mourir aux portes de l’Europe. Ainsi est née l’association SOS MEDITERRANEE.

Chronique :  Depuis fin 2014, ce marin allemand, père de quatre enfants, a rangé sa casquette de capitaine de géants des mers, pour fonder SOS Méditerranée, une association, implantée à Berlin et à Marseille, et qui entend essaimer dans toute l’Europe. Ce livre est le récit de son aventure qui  fin 2014, l’Italie met fin à l’opération Mare Nostrum destinée à sauver les migrants en mer, et seulement partiellement remplacée par le dispositif européen Triton, que Klaus Vogel décide de lancer son projet. Le capitaine Vogel raconte s’être déjà dérouté pour des sauvetages de quelques personnes en difficulté, notamment une mère et son bébé sur un voilier au large du Pays Basque.  À la fin de la première mission de l’Aquarius, Klaus Vogel a mis au point la procédure de sauvetage, très précise, que l’équipage doit suivre à chaque intervention pour assurer la sécurité de tous. Deux capitaines ont été formés. Lui ne navigue plus, sauf urgence . Essayer de convaincre l’Europe, qui envoie des bateaux militaires, dix fois plus coûteux que l’Aquarius pour le même résultat, de changer sa manière de faire. Une personne seule ne peut pas sauver le monde mais son action est forte et elle mérite d’être lu.

Note : 9,5/10

  • Editeur : Les Arènes (7 juin 2017)
  • Collection : AR.TEMOIGNAGE

IMG_4887.jpg

Les mers et océans (18 mai 2017) de CHARLIE POP et Marion ZOUBENKO

Un concept unique pour cet ouvrage : 12 puces sonores avec un bruit suivi d’une phrase descriptive pour que le tout-petit associe le son et l’image et apprenne des mots nouveaux.

Chronique : Livre sonore très complet sur la mer et l’océan. Il y a une pastille à son par page qui rend le livre ludique et vivant ainsi, il écoute le cri des goélands, des dauphins ou des otaries. Tous les bords de mer sont illustrés : la plage, le port, mais aussi la banquise ou les fonds marins.
D’autre part, il découvre des volets à soulever pour appréhender les actions, découvrir des informations et se familiariser avec son environnement.et des fenêtres avec des petites informations supplémentaires sur les différents endroit Belle qualité des pages qui en font un livre solide à toute épreuve dans les mains d’un enfant de 2 ans..
Note : 9,5/10

 

  • Broché: 12 pages
  • Tranche d’âges: 3 – 5 années
  • Editeur : Grund (18 mai 2017)
  • Collection : HORS COLLECTION

61tBCk7FNiL._SY498_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Cherche et trouve : autour de toi & Océans (6 avril 2017) de Thierry Laval

Joue à retrouver dans les tableaux, les personnages, animaux ou objets dessinés sur les volets de ce livre.

Chronique : Magnifique collection de Thierry Laval avec des pages épaisses glacées sans tomber dans les pages épaisses cartonnées des livres bébé. Chaque chapitre commence par une double page remplie de dessins avec une légende. L’enfant visualise et apprend un nouveau vocabulaire assez riche.
Par la suite, la double page s’ouvre et on se retrouve devant un paysage sur 4 pages où sont « cachées » les images vues sur la double page, sans les sous titre cette fois.
Libre à vous de trouver plein des manières d’exploiter ces livres: raconter une histoire etc.. Les enfants adorent ce livre, car ils jouent et surtout participent… et vous aussi les parents. En plus ils s’instruisent en apprenant de nouveaux mots et font travailler leur mémoire.
A acheter d’urgence donc !

Note / 10/10

  • Broché: 12 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Seuil jeunesse (6 avril 2017)
  • Collection : CHERCHE TROUVE

En bateau avec Léo (10 février 2017) de Alexis Nesme et Agathe Clair

Une histoire à partager avec un grand. Encouragé à parler, l’enfant devine le mot illustré, enrichit son vocabulaire et se familiarise avec la lecture en s’amusant.

Chronique : Très bonne collection pour les enfant  avec une histoire  courte, ce qui permet de la raconter pour le coucher . On peut également faire participer les enfants en leur faisant deviner les mots au moment des images, ce qui rend la lecture plus attractive pour les loulous. On apprécie le fait de suivre Léo dans différentes scènes en mer, ainsi les enfants apprennent également sur ce fait. Les images sont magnifiques, et le fait que les pages soient plastifiées permet de garder le livre en bon état facilement.

Note : 9/10

  • Album: 22 pages
  • Editeur : Fleurus (10 février 2017)
  • Collection : P’tit garçon

51gqaADyW2L._SX459_BO1,204,203,200_.jpg

Le sous-marin de Robin (10 février 2017)

Chronique : Nouveau live de P’tit garçon,  dans cette collection on nous fait l’association d’un personnage et d’un véhicule ce qui est une idée tout à fait plaisante. En général, la dénomination du véhicule rime avec le prénom et le texte est articulé comme un petit poème. On retrouve certains personnages d’une histoire à l’autre. Les histoires sont courtes et simples auquel l’enfant adhère facilement. Couverture et pages épaisses et solides. Les livres utilisent parfois un vocabulaire assez recherché ce qui est bien pour expliquer un nouveau mot et plein de rimes. La collection fait ici le pas sur les sous marin présente son  univers marin.
Le seul hic c’est que parfois on aimerait que l’histoire soit un peu plus longue mais il y a toujours une ouverture pour inventer une suite au besoin.

Note : 9/10

  • Album: 20 pages
  • Editeur : Fleurus (10 février 2017)
  • Collection : P’tit garço

6108GrBRb1L._SX456_BO1,204,203,200_.jpg

La Baleine et l’Escargote (9 février 2017) de Donaldson,Julia et Scheffler,Axel

L’escargote de mer rampait sur son rocher en contemplant les flots et les bateaux à quai. Et elle regardait et elle gémissait et elle soupirait :  » La mer est profonde et la terre est ronde… Oh ! j’aimerais tant découvrir le vaste monde !  » Voici la belle histoire de l’escargote qui voulait voir du pays et de son amie, la baleine gris-bleu, qui l’emmena faire un tour du monde sur sa queue.

Chronique :  Donaldson et Scheffler les deux créateurs du Gruffalo nous entraine dans une histoire irrésistible remplie d’aventure et d’amitié avec une véritable incitation à la découverte et au voyageComme les précédents livres du duo l’histoire est simple mais assez riche pour être exploitée pour les enfants. Le vocabulaire est répété, certaines phrases aussi, ce qui permet de jouer l’histoire ou de travailler certains sons. Le livre est coloré et agréable, un vrai bonheur.

Note : 9/10

  • Broché: 32 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (9 février 2017)
  • Collection : L’heure des histoires

51y6jInbmYL._SX354_BO1,204,203,200_.jpeg

Oceania T2 : horizon blanc (14 septembre 2016) de Hélène Montardre

Revenue en Europe sur les traces de son passé, Flavia découvre un continent pris dans les glaces. Accompagnée d’Anita, de Roberto et d’oies des neiges, elle gagne en traîneau la base secrète de Landvik, et remet à des scientifiques la clé alpha riche des savoirs de l’humanité. Mais cette clé ne peut être lue sans… sa sœur jumelle, Amalia ! Tandis que Chris l’attend à New York avec Amalia, Flavia se confronte à son passé familial. Puis elle monte sur le brick goélette Samantha pour rejoindre celui qu’elle aime et celle qu’elle rêve de connaître

Critique : la recherche de son passé, Flavia est retournée en Europe. Entre temps le pire est arrivé, les eaux ont envahi les côtes, un froid polaire règne sur le vieux continent fui par ses habitants. À travers un paysage enneigé Flavia se dirige vers la fameuse base scientifique, porteuse d’un message d’avenir. de l’autre côté de l’Atlantique Chris fait une rencontre très surprenante…
Beaucoup de rebondissements, de situations assez rocambolesques. de la dystopie on glisse parfois vers le fantastique ou le mélo. C’est de la littérature de jeunesse. Il faut savoir accrocher les lecteurs parfois fragiles. du coup ce tome fait la part belle à l’aventure, aux sentiments et laisse de côté les critiques avancées dans le tome précédent sur l’aveuglement des gouvernements face au dérèglement climatique. Il se dégage une atmosphère de conte dans cette lecture. Les oies sauvages, les sternes voyageuses, le pourfendeur de nuages qui trône fièrement sur son chameau, une île du Pacifique mystérieuse, une jeune-fille liée aux oiseaux. Pourtant on sent à la fin comme un frémissement sur l’emprise des médias sur le monde.

Note : 9/10

 

  • Poche: 352 pages
  • Editeur : Rageot Editeur (14 septembre 2016)
  • Collection : Hors collection

41xvooh+q-L._SX342_BO1,204,203,200_.jpg

 

Oceania T1 : la prophétie des oiseaux (3 juin 2009) de Hélène Montardre

Dans un futur proche de nous, alors que la fonte des glaces a provoqué la montée des eaux et le déplacement des zones habitables, sur la côte Atlantique française, Flavia et son grand-père guettent les oiseaux, dont les habitudes changent en fonction de l’évolution du climat.Personne n’a su écouter ces guetteurs et les scientifiques lanceurs d’alerte sur les dérèglements de la planète. L’Amérique a pris les devants en se bouclant derrière sa digue, empêchant l’océan de grignoter ses rivages, mais aussi les hommes des autres continents d’affluer. Dans cet univers cauchemardesque, l’information est muselée, des villes sont fermées et leurs habitants sous surveillance. La liberté d’expression n’existe plus aux Etats-Unis.Au coeur de cette histoire, Flavia va rencontrer des personnages attachants, courageux, tout en perçant les mystères qui animent à la fois le monde entier et sa vie propre

Critique : Une histoire pleine de rebondissements, un futur où l’écosystème est complètement détruit, des personnes qui tentent de le sauver malgré tout, d’autres qui pensent que cela est simplement dût à la nature elle même et qui tentent d’adapter leur vie en fonction des changements climatiques.
Bien qu’un peu irréaliste et futuriste, cette histoire nous fait beaucoup réfléchir au devenir de notre planète si aucun changement écologique n’est réalisé.
On rentre de suite dans l’histoire et on s’identifie rapidement aux différents caractères des personnages. Si les propos d’Hélène Montardre sont aussi visionnaires que ceux de Jules Verne, le monde a du souci à se faire et il serait temps d’y réfléchir.

`Note : 9/10

 

  • Broché: 331 pages
  • Editeur : Rageot (1 février 2007)
  • Langue : Français

51qcaJWE-oL._SY346_.jpg