Vive la musique ! (2 mars 2017) de Fontanel,Béatrice

D’où vient le mot musique ? Quelle était la forme des premières notes ? À quel âge Mozart a-t-il écrit son premier opéra ? Le gagaku est-il la musique préférée des samouraïs ? Où est né le jazz ? Êtes-vous plutôt mosh, slam ou pogo ? Qui se cache derrière les casques de Daft Punk ? Grâce à ce livre d’activités, on découvre les grands compositeurs classiques, comme Mozart, Beethoven, Bach… mais aussi Elvis Presley, les Beatles, les Rolling Stones, Muse… Et on s’amuse grâce aux jeux (avec autocollants !) et aux quiz. À vous de jouer !

Chronique : Voilà un très bel ouvrage pour faire découvrir la musique aux enfants. Ils pourront s’amuser à découvrir la musique à découvrir les grands compositeurs et grace aux jeux et quiz ils vont s’entraîner à connaitre leurs connaissances. Un beau livre intemporel destiné à toute la famille qui revisite la musique pour le plaisir des petits et des grands ! le cahier est très agréable à lire. On à la joie de trouver certaines anecdotes dont on  ne connaissait que des bribes, ou bien seulement le titre sans savoir qui en était l’auteur. Le fait que ce cahier est en quelque sorte des « morceaux choisis » permet de le lire et de le relire, ou bien de l’ouvrir de temps à autre. Donc, très agréable et les illustrations  interprètent de façon délicate ces grands classiques.

Note : 9/10

81Bzt0mD9ZL.jpg

  • Album: 34 pages
  • Tranche d’âges: 8 – 11 années
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (2 mars 2017)
  • Collection : Albums documentaires

51FtPu2Vq6L._SX383_BO1,204,203,200_

Jour de musique (1 mars 2017) de Naumann-Villemin Christine et Thuillier Eléonore

« Aujourd’hui, dit la maîtresse, nous allons apprendre à mieux nous écouter les uns les autres. Vous allez prendre chacun un instrument de musique… » Quelle cacophonie ! Ça chahute, ça se dispute… Heureusement que la maîtresse est là pour jouer les chefs d’orchestre ! A partir de 3 ans.

Chronique : Une petite d’humour avec un vocabulaire inventé pour décrire les disputes des animaux ce qui est très rigolo. C’est un livre qui permet de dédramatiser les colères et de montrer que de s’énerver ne sert à rien et qu’il vaux mieux résoudre les problèmes calmement. Christine Naumann-Villemin arrive à faire rire les enfants avec passion accompagné par Éléonore Thuillier qui nous offrez de magnifique dessin pour notre plus grand plaisir.

Note : 9,5/10

71IeMhGbWdL

 

  • Album: 32 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : KALEIDOSCOPE (1 mars 2017)

51qvPn78GVL._SY372_BO1,204,203,200_

 

Il faut sauver John Lennon (16 février 2017) de Mo DAVIAU

Karl Bender, barman et rocker, mène une vie tranquille jusqu’au jour où, à la recherche de ses vieilles rangers, il découvre dans son armoire un portail temporel. Son pote Wayne, informaticien, parvient à créer une machine capable de le contrôler. Une véritable aubaine : ils peuvent maintenant assister aux concerts les plus mythiques… et, fines mouches, mettre en vente des places pour les clients du bar !
Wayne, pour sa part, ne veut pas s’arrêter là. Il va faire quelque chose de grandiose : empêcher l’assassinat de John Lennon.

Chronique: Ce livre est une lecture rapide et très agréable. Il est très drôle et charmant, tout en méditant quelques grandes questions sur la vie, l’amour, le passé et l’avenir.
Il aide à avoir une certaine connaissance du rock des années 90,, mais même les gens qui ne sont pas trop familiers avec cette époque seront en mesure de profiter du livre. Voyage dans le temps utile pour ce livre qui explore les questions les plus importantes sur le pouvoir de la nostalgie, le regret, l’amour, et l’espoir / peur de l’avenir.
Si vous aimez les livres / films de voyage dans le temps, et toute la folie qu’ils impliquent, alors ce livre vous plaira. Mais les nerds de science-fiction hardcore sont avertis: le voyage dans le temps dans ce livre se fait avec une touche légère, non technique, avec des doses  d’humour et de fantaisie. Ceci étant dit le voyage dans le temps et ses paradoxes ainsi que les complications qui en découlent ont été bien traités.
Les personnages sont bien développés même si on n’aurais peut-être pas grand chose en commun avec un personnage comme Karl, un rock indé-tatoué et indéchiffrable, il y a beaucoup de choses que nous autres lecteurs, pouvons nous dire en regardant le passé, les aventures dans notre jeunesse et la vacuité de l’âge moyen et la recherche de l’amour. Lena est drôle, intelligent, et dur, tout en étant vulnérable. Le livre aborde également la question de son poids d’une manière positive du corps; L’auteur et le personnage Karl l’apprécient pour qui elle est et Karl l’aime (et son corps) tel quel, pas malgré son poids.
Un très bon livre auquel vous ne serez pas déçu!

Note : 9/10

 

  • Broché: 320 pages
  • Editeur : Presses de la Cité (16 février 2017)
  • Langue : Français

51iojwterl-_sx309_bo1204203200_

 

Mes instruments de musique classique (19 janvier 2017) de Emilie COLLET et Severine CORDIER

Avec ses puces sonores musicales ce recueil est unique. Sur chaque page, l’enfant recherche dans l’illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.
C’est à la découverte des instruments de la musique classique que nous invite ce titre : On écoute le violon du Concerto en ré majeur de Brahms ; la flûte traversière du Peer Gynt de Grieg ; la guitare de La danse espagnole de Granados ; La marche des trompettes d’Aïda de Verdi ; les timbales de Lully ou un morceau de piano de Bach.

Critique :   Le livre est original puisqu’il va faire découvrir les instruments et aires de musique classique à votre tout petit. Les grands airs n’auront plus de secrets et le petit texte qui accompagne, permettent de bien comprendre le contexte. Une chouette découverte à faire des 1 an avec les puces sonores et jusqu’à 4-6 ans pour les découvertes musicales.

Note : 10/10

  • Broché: 12 pages
  • Editeur : Grund (19 janvier 2017)
  • Langue : Français

51KMnrQ6RLL._SX454_BO1,204,203,200_.jpg

Chroniques de Bob Dylan

Bob Dylan replonge avec délices dans le Village de 1961, quand, jeune homme introverti, il découvrait Manhattan. Pour le chanteur folk débutant né dans le Midwest, New York est la ville de tous les possibles, de toutes les passions : nuits blanches enfumées, découvertes littéraires, amours fugaces, amitiés indestructibles. Les souvenirs de l’enfance reviennent ici comme autant d’illuminations, composant l’histoire d’un musicien de génie qui aspirait à la gloire mais ne la supportait pas. Le premier volume d’une autobiographie en roue libre qui devrait comporter trois volets.

Critique :Avec Tarentula, son roman douloureusement accouché au début des années 70, la critique n’avait pu que constater que le plus grand parolier du rock n’était pas vraiment un écrivain.
Oui, mais voilà, Dylan est un homme bourré de contradictions qui défie absolument toutes les analyses. Quand vous croyez l’avoir compris, il change de visage et devient un autre.
Ce « Chroniques, volume 1 » démontre ainsi qu’il est capable de tenir un lecteur en haleine sur plus de 300 pages en racontant sa vie, ou plutôt, de toutes petites parcelles de sa vie.
Si l’essentiel de ce livre parle de la période newyorkaise du début des sixties, les chapitres sautent du coq-à-l’âne avec une grande désinvolture… et une réelle élégance, car on accepte très vite de passer d’une époque à l’autre en compagnie d’un tel guide.
Personnellement, le passage que j’ai préféré – et que je trouve le plus révélateur – est celui consacré à l’enregistrement de l’album « Oh mercy » avec le producteur canadien Daniel Lanois. Dylan explique alors ses interrogations, ses motivations, ses sources d’inspiration et ses techniques de composition. On a parfois vraiment l’impression de regarder par-dessus son épaule tandis qu’il crée l’un de ses meilleurs albums de « maturité ».
Mais, le paradoxe des paradoxes, c’est que Dylan se révèle exactement comme on pouvait l’imaginer: un menteur génial, manipulateur né, qui nous donne brièvement l’impression d’être notre meilleur ami, avant de nous laisser à la porte des lieux où tout se fait réellement.
Car si l’auteur nous dit beaucoup de choses, il ne révèle finalement rien – ou presque – sur sa vie privée, ses amours, ses emmerdes.
Que voulez-vous, Dylan restera toujours Dylan.

Note : 10/10

 

  • Broché: 400 pages
  • Editeur : Folio
  • Collection : Folio

51I4YxKbzYL._SX299_BO1,204,203,200_.jpeg

 

 

Mon grand livre-disque de comptines (2 novembre 2016) de Clémence Pollet et Yves Prual

Voici le livre-disque qui fera référence en matière de comptines. C’est un véritable bijou sur le plan musical : de très belles voix, des polyphonies harmonieuses accompagnées de guitare, saxophone et quatuor à cordes.

Critique: Voici un livre + une CD audio vraiment réussis. Tout est beau, à commencer par les comptines fort bien orchestrées et interprétées par des adultes, des enfants, c’est varié, et c’est mignon. Le livre est tout aussi réussi. Les paroles des chansons sont parfaitement illustrées et, petit plus, quelques petites partitions jalonnent l’ouvrage. A la fin, une partie commentaire destinée aux parents donne des clés pour expliquer les comptines. C’est vraiment très complet et pédagogique.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 48 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Didier Jeunesse (2 novembre 2016)
  • Collection : Chansons et comptines d’ici

51dqs8i8ttl-_sy498_bo1204203200_

 

Mon premier livre-piano de Noël (1 octobre 2016) de Sam Taplin et Rachel Stubbs

Les jeunes enfants vont vite apprendre à jouer des airs de Noël grâce à ce livre avec clavier intégré et à la représentation en couleur des notes, dans le livre et sur les touches du clavier. Les airs proposés sont à la portée des tout-petits : Vive le vent, Douce nuit, sainte nuit, Les rois mages, Falalalala…

Critique : Voici un très beau livre musical pour une approche tout en douceur et en couleur. Il n’y a pas moins de 9 airs de musique avec leurs partitions adaptées aux plus petits. Le format est un peu inhabituel puisqu’il faut tourner le livre d’un quart de tour pour avoir une lecture horizontale, dessous se trouve le clavier du piano. On y retrouve les touches noires et blanches mais seules les touches blanches sont actives. Il y a 4 pages en préambules qui nous montrent comment débuter, nous voyons les différentes notes aiguës et graves. À chaque air de musique, il y a une page d’illustration avec une petite explication qui aurait pu comporter les paroles de la mélodie ou encore un aperçut de la portée musicale. Les illustrations sont des dessins aux crayons de couleur avec des petites souris qui nous accompagnent à la découverte. On trouve donc de grands morceaux mais aussi de simples comptines qui parleront aux petits. Le niveau de complexité des mélodies va crescendo. Il s’agit d’un apprentissage en douceur.

Note : 9,5/10

  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Usborne (1 octobre 2016)
  • Prix: 14 euros

51SAdYnk99L._SX475_BO1,204,203,200_.jpg

 

Mes premières chansons de Noël en anglais (6 octobre 2016) de Yu-Hsuan HUANG

Avec ses puces sonores qui chantent, ce recueil est unique.
Pourquoi ne pas faire découvrir aux tout-petits leurs premières chansons en anglais.

Critique : La collection de livres sonores de chez Grund est comme toujours très bien réalisée et celui-ci ne fait pas exception. On y retrouve les principaux chants de Noël en anglais comme : Jingle bells, Rudolph the red-nosed reindeer ; Old toy train ; Holly, Jolly Christmas ; Santa Claus is coming to town ; Frosty the snow man; parfois un peu courts. Les enfants sont friands des livres musicales et vont s’amuser avec.  La chanson ne doit pas dépasser le temps de détailler l’image. Les dessins sont très jolis et plongent bien dans l’esprit de Noël.
Un livre parfait pour préparer l’arrivée du Père Noël tendrement et en chanson.

Note : 9/10

 

  • Relié: 12 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Grund (6 octobre 2016)
  • Prix : 9,95 euros

51PFZPjWalL._SX453_BO1,204,203,200_.jpg

 

Mon premier livre batterie de Emilie COLLET et Sophie ROHRBACH

C’est facile de faire de la musique ! Appuie sur la puce sonore pour entendre la mélodie d’une jolie comptine, puis tape sur ta batterie, au rythme de la musique.
Il te suffit de suivre les notes de couleurs pour donner du rythme à 6 comptines magnifiquement illustrées.

Critique : Voilà un très bel ouvrage pour faire découvrir la musique aux tout-petits. Les petits pourront s’amuser à appuyer sur les touches de la batterie et avec les baguettes  intégré pour découvrir les sons tandis que les plus grands pourront s’entraîner à jouer leurs premières mélodies grâce aux partitions faites de ronds colorés. Il y a des chansons populaires, des comptines et des musiques célèbres de grands compositeurs. Les illustrations sont superbes et le volume sonore est parfait.

Note : 9/10

 

  • Album: 16 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Grund
  • Collection : JEUX TOUTE ANN

51gKr2-GIOL._SX326_BO1,204,203,200_.jpg

 

Une poule sur un mur : Poèmes et fables d’animaux interprétés par Audrey Fleurot (9 novembre 2016) de Clémence Pollet et Audrey Fleurot

Papillons, hérissons, chats, baleines, poules ou lapins en passant par tous les noms d’oiseaux et sans oublier les poissons… tous sont les bienvenus dans ce merveilleux recueil signé Maurice Carême, Pierre Coran, Robert Desnos, Claude Roy, Jacques Prévert, Gérard de Nerval, Jean de la Fontaine, Jean-Pierre Claris de Florian, Charles Baudelaire… auteurs d’hier et d’aujourd’hui.

Critique : Il est vrai que le titre porte à confusion. Comment faire un choix objectif de poèmes sur les animaux .Chaque poème et fable sont porteurs de messages, tantôt drôles, tantôt émouvants, souvent tendres et attachants et dans lesquels nous retrouvons la joie espiègle de jouer avec les mots, de découvrir un vocabulaire d’une richesse inouïe. Un beau livre intemporel destiné à toute la famille qui revisite fables et poèmes animaliers pour le plaisir des petits et des grands ! le recueil est très agréable à lire. On à la joie de trouver certains poèmes on  ne connaissait que des bribes, ou bien seulement le titre sans savoir qui en était l’auteur. Le fait que ce livre est en quelque sorte des « morceaux choisis » permet de le lire et de le relire, ou bien de l’ouvrir de temps à autre. Donc, très agréable et les illustrations de Clémence Pollet interprètent de façon délicate et poétique ces grands classiques. Le plus de ce livre est le cd où Audrey Fleurot nous raconte ses fables et poésie, un beau cadeaux pour les fêtes de fin d’année.

Note : 9/10

 

  • Album: 48 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : P’tit Glénat (9 novembre 2016)
  • Collection : JEUNESSE

51dw3PunuCL._SX417_BO1,204,203,200_.jpg