Ma pochette Montessori – Les chiffres rugueux & des graphèmes rugueux (24 août 2017) de Adeline Charneau et Roberta Rocchi

  • Découvrir les chiffres et la numération grâce au matériel sensoriel conçu par Maria Montessori. 10 chiffres rugueux à tracer du bout des doigts, pour découvrir et mémoriser en douceur la tracé de chaque chiffre  10 cartes images avec les quantités à associer aux chiffres
  • Progresser dans la lecture grâce au matériel sensoriel conçu par Maria Montessori.12 graphèmes rugueux pour découvrir du bout des doigts les sons plus complexes : ch, ou, on, un etc.  En les suivant du bout des doigts, l’enfant utilise ses capacités sensorielles pour mémoriser le tracé et le son de chaque graphème.  24 cartes images à associer aux graphèmes : « chhh comme chat « 

Chronique : Coffret très bien fait avec une livret d’accompagnement pour aider les parents à utiliser au mieux le matériel. Dans un premier temps (selon l’âge de l’enfant) le matériel ne peut pas être utilisé par l’enfant seul; il faut l’aide d’un parent. Par la suite, on peut créer toutes sortes de jeux avec des jouets par exemple, les objets de la maison et faire trouver à l’enfant ceux qui contiennent le son puis le graphème exact. Un lot d’image et de mot écrits en cursifs (« attaché ») permettent de mettre en pratique l’apprentissage des graphèmes. Très bien conçu!

Note : 9,5/10

  • Editeur : Nathan (24 août 2017)
  • Collection : MONTESSORI

Gary Cook Tome 1 (31 août 2017) de Antoine Jaunin et Romain Quirot

Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales. Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l’un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliott à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d’aventure. Autour d’eux, pourtant, le monde touche à sa fin.

Chronique :  Les éditions Nathan sorte ce roman avec de gros moyen dont une superbe bande annonce digne d’un très bon court métrage et le matériel qu’est le roman en vaut la chandelle. Une superbe surprise littéraire pour cette année 2017 et en plus écrit par des français. L’histoire est centré sur Gary qui  fait équipe avec ses amis Max et Elliott pour tenter de survivre sur le pont des oubliés, grâce à leur pêche.
Car les humains disparaissent de la terre et il ne reste que des enclaves en attendant la maladie et la mort.
Leur espoir est d’attraper un gros poisson à défaut de pouvoir intégrer les rares navettes qui s’envolent vers le ciel et l’inconnu et qui semblent réservées aux habitants énigmatiques des tours blanches.
Mais la situation se détériore. Les expulsions se multiplient et la fin semble proche, fissurant le peu d’humanité de ce lieu.
C’est alors que la rumeur court qu’à la prochaine course fantôme qui a lieu sur la mer, des places pour Deucalion VII sont à gagner…
Un récit d’aventure dans un monde apocalyptique qui prend ancrage dans un port avec un héros qui se cherche et qui va devoir affronter bien des épreuves ! Au premier abord, Gary n’est pas très sympathique. Il ne s’affirme pas. Il se laisse bouffer par ses peurs.  L’ambiance du récit à une sorte de poésie se matérialise dans les réflexions du héros quand il se laisse aller à réfléchir vraiment. On est dans une sorte de Mad Max avec les habitants du Pont des Oubliés qui ont cette rage de vivre et cette colère qui nous marquent tant et sont prêts à tout pour arriver à leurs fins, quitte à oublier la morale. L’écriture est très cinématographique, toujours dans l’action mais sans oublier de décrire le magnifique décors brumeux dans lequel les personnages se trouvent. Vive le tome 2.

 

Note : 9,5/10

  • Broché: 396 pages
  • Editeur : Nathan (31 août 2017)
  • Collection : GF GARY COOK

51WOSfwPwHL._SX340_BO1,204,203,200_

Le jour où papa s’est remarié & Le jour où on a arrêté de faire la guerre (24 août 2017) de Thierry Lenain et Thanh Portal

  • Guillaume est tracassé parce que son papa se remarie. Marilou précise à la maitresse qu’il se remarie non pas avec une femme, mais… avec un mari ! En fait, Guillaume a peur d’être homo comme son papa et de ne pas pouvoir faire de bébé, alors que ce qu’il veut dans la vie, c’est être père… Miradie lui dit qu’il pourra adopter un enfant. Alima lui dit qu’ils seront peut-être homos tous les deux et qu’ils pourront faire un bébé et en partager la garde. Avec toutes ces bonnes idées, voila Guillaume rassuré, on peut commencer la dictée !
  • Alors que les enfants jouent à la guerre dans la cour, Raïssa disparaît. Les enfants et la maîtresse la retrouvent enfermée dans un placard, terrorisée. Pour elle la guerre n’est pas un jeu : elle arrive de Syrie, où elle a vécu sous les bombes. Les enfants comprennent son traumatisme, et Helena et Malou le rapprochent de celui de leur grand-mère qui a connu la guerre quand elle était petite. Comment faire pour aider Raïssa ? Les enfants ont une idée : ils vont transformer leur école en école de la paix, interdite à la guerre et à toutes les armes, même en plastique.

Chronique : Voici les deux nouveaux  tome de la série de Thierry Lenain pour bien vivre ensemble. Une superbe série pour les plus jeunes qui permet d’aborder les différences de cultures à travers des histoires mêlant humour et réalisme l’auteur invite les lecteurs à penser par eux même et d’être à l’écoute de l’autre ainsi que de le respecter avec des sujets fort tels que l’actualité. Une belle collection à lire afin d’ouvrir des débats et où de parler de sujets que l’on à peut l’habitude d’aborder.

Note : 9/10

  • Poche: 32 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : Nathan (24 août 2017)
  • Collection : PREMIERS ROMANS

Les nombres & Les syllabes et les mots (17 août 2017) Edition Nathan

  • Un livre et un jeu de cartes qui permettent aux enfants dès 5 ans de découvrir les nombres,  de façon drôle et ludique. Le livre : à chaque page, l’enfant découvre une lettre-personnage, son caractère et le son qu’elle produit.
  • Un livre et un jeu de cartes qui se complètent pour déclencher le « déclic de la lecture », tout en s’amusant ! Que se passe-t-il quand les lettres se rencontrent ? Elles forment des syllabes ! Et parfois des mots !

Chronique : Cette méthode sur les nombres et les syllabes est très efficace. Les enfants  jouent à faire des mouvements ce qui est très original et fonctionne très bien pour apprendre! Le livre est très efficace.Ces petits coffrets sont très bien fait ! Les explications sont simples c’est ludique et les illustrations permettent de garder des images mentale
Un jeu de cartes accompagne les livres et les enfants jouent avec plaisir tout en mémorisant.

Note : 9,5/10

  • Relié: 48 pages
  • Editeur : Nathan (17 août 2017)
  • Collection : JE JOUE J’APPRE

 

La petite dernière (24 août 2017) de Susie Morgenstern

Les PETITES dernières veulent aussi faire de GRANDES choses ! La petite Susie grandit dans les années 50, à Newark aux États-Unis, dans une famille juive de trois enfants. De trois filles plus exactement : Sandra, Effie et elle, Susie, la  » petite dernière « . Et c’est son grand drame d’être la troisième. Seules ses aînées se voient confier de véritables missions par leur mère : préparer les légumes, mettre la table… Elle, elle n’est même pas digne d’éplucher les patates, elle doit se contenter de faire ses devoirs ! Et ses sœurs prennent toute la place : Sandra est  » la plus jolie « , Effie  » la plus drôle « .Que lui reste-t-il de spécial ?

Chronique : Le récit est  centré sur l’année des dix ans de Susie Morgenstern aux Etats-Unis et de son amour pour ses parents et ses deux sœurs aînées qui sont alors au lycée. Les rôles dans la familles sont bien délimités.
Après la belle Sandra et l’intrépide Effie, il est bien difficile pour la jeune Susie d’exister aux yeux de ses parents. Pourtant, elle partage de nombreux moments et secrets avec elles et notamment avec Effie qui dort dans sa chambre.
Excellente élève, elle aime beaucoup lire, écrire, dessiner mais aussi la nourriture et les bonbons. Sa vie est rythmée par les fêtes juives qu’elle nous décrit partiellement tout en gardant un oeil critique sur leur sens.
À travers des chroniques drôles et attendrissantes du quotidien, Susie Morgenstern va nous dévoiler son ressentie. Elle nous raconte comment elle a vécu sa place de petite dernière.

Note : 9/10

 

  • Broché: 224 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Nathan (24 août 2017)
  • Collection : GRAND FORMAT DI

41Cs6p6-JPL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

 

Merlin : Le grand arbre d’Avalon (13 juillet 2017) de T.A Barron et Agnès Piganiol

Une sombre prophétie pèse sur Avalon !
L’année où les étoiles s’éteindront, naîtra un enfant voué à détruire les royaumes magiques. Seul le véritable héritier de Merlin pourra les sauver…
Dix-sept ans après cette Année des Ténèbres, une terrible sécheresse s’abat sur le Grand Arbre d’Avalon. Et tandis qu’un sorcier maléfique complote en secret, la constellation du Bâton de l’Enchanteur disparaît peu à peu. Les deux prêtresses Elli et Lynia partent alors en quête du héros qui sauvera leur monde. En chemin, elles rencontrent Tamwyn, un jeune homme à la recherche de son frère disparu Scree. Le destin d’Avalon est désormais entre leurs mains…

Chronique : Tout comme dans les précédents tomes, le récit, d’une grande inventivité, où se mêlent mystère et magie, alliances et combats, entraîne le lecteur dans des univers inexplorés : Lac des Ténèbres, Ombreracine, Boisracine, source secrète… L’une des grandes forces du récit réside, d’ailleurs, dans la richesse des différents peuples, chacun ayant des coutumes et des univers bien définis.
Le suspense, habilement entretenu, aiguise notre curiosité et l’on se prend à lire cette nouvelle aventure à rebondissements, écrite dans un style alerte.
Comme le veut l’esprit « série », la fin de l’histoire laisse le lecteur avec ses conjectures concernant les événements à venir.

Note : 8/10

 

  • Broché: 480 pages
  • Editeur : Nathan (13 juillet 2017)
  • Collection : GF MERLIN

51pAJM44roL._SX330_BO1,204,203,200_.jpg

 

 

 

Les histoires de Grand-Mère (29 juin 2017) de Eve Herrmann et Roberta Rocchi

 » Dis, Mamie, comment c’était quand tu étais petite ?  » Dans cette nouvelle histoire de Liv et Emy, leur grand-mère leur raconte son enfance, ce qui n’existait pas encore, la liberté de jouer dans la rue ou d’aller seule à l’école.
Au fil de leurs questions, les petites filles découvrent que leur grand-mère n’a pas toujours été âgée… et à travers elle, la France des années 1950/ 1960

Chronique : Mes Petites histoires Montessori est une collection simple et poétique inspirée de vie afin de développer la curiosité et l’imagination de l’enfant. On se retrouve ici avec l’histoire de la France. Ce qui est bien avec ce livre et qu’a la fin il se trouve une double page avec une activité en lien avec l’histoire.

Note : 9/10

 

  • Album: 32 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : Nathan (29 juin 2017)
  • Collection : MONTESSORI

51Ts-7siGDL._SX390_BO1,204,203,200_.jpg