Soir de rage (22 juin 2017) de Hubert Ben Kemoun et Freddy Nadolny-Poutochkine

Qui n’a jamais détesté ses parents, ne serait-ce qu’un court instant ? Alex est sur le point d’accéder au plus haut niveau de sa partie de jeu vidéo, quand son père débranche brutalement la console. Tout ça pour assister à un spectacle ! Alex est fou de rage. Il en veut à son père. Il en veut même au monde entier ! L’amour pour son père sera-t-il plus fort que ce moment de rage ?

Chronique : Quand on éduque ses enfants, on est bien démuni – et ce texte nous montre le point de vu d’un enfant contre son père. Le livre est plein de bon sens parfaitement expliqués et immédiatement applicables ce livre grouille d’idées  pour mieux comprendre et vivre le métier de parents. Le titre ne donne pas une bonne idée du contenu : c’est en fait un vrai petit traité d’éducation des enfants, pour éviter qu’ils ne deviennent des petits tyrans égoïstes et malheureux ou, à l’inverse, des petits robots formatés aux désirs des parents. C’est bien écrit, vivant. Bref hautement utile.

Note : 9/10

 

  • Poche: 80 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Nathan (22 juin 2017)
  • Collection : POCHES NATHAN

51gT2wsC0iL._SX331_BO1,204,203,200_

 

Un p’tit coin de parapluie (7 juin 2017) de Colpoys Allison et Davina Bell

Au moment d’aller au lit, à l’école, sur la plage, dans une nouvelle maison… il y a plein de
moments dans une vie d’enfant où on se sent seul, intimidé, perdu ou, tout simplement, mal à l’aise. Mais heureusement, il y a l’amour qui protège de tout, qui rassure et porte, répare et réconforte.

Chronique : Un vrai coup de coeur avec des thèmes qui ce décline comme :l’amour inconditionel
Sur une mise en page sobre à l’extrême, au graphisme parfaitement maîtrisé pour laisser toute la place à l’émotion, cet album ressemble à un arrêt sur image.
Le texte es neutre, ni misérabiliste, ni moralisateur. Il s’efface au profit de l’illustration forte, puissamment évocatrice. Sur la palette en variation  seul le parapluie offre une touche de couleur vivifiante. A chaque page, le travail graphique se joue du point de vue, alternant contraste, flou et images hors champ comme pour préserver l’intimité de cet échange.
Un album émouvant, mais aussi pudique; un album réaliste mais aussi esthétique.
Une lecture à partager blottis bien au chaud pour tenter de répondre aux nombreuses questions qu’elle suscitera.

Note : 10/10

 

  • Album: 32 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : SARBACANE (7 juin 2017)
  • Collection : ALBUMS (HORS CO

61Gi0rn5RbL._SX411_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Ca suffit les bisous ! (26 octobre 2016) de Pascal Bruckner et Jean-Pierre Kerloc’h

Monsieur et madame Martin, les parents de Lara, répètent sans arrêt ces quatre mots : Lara est vraiment merveilleuse !Tellement merveilleuse qu’ils la couvrent de bisous à longueur de journée. La petite fille, en grandissant, se sent étouffée. Elle n’a rien contre les bisous mais là, c’est trop ! Tout est prétexte pour l’embrasser… elle mange ses céréales, hop ! un bisou pour la récompenser de manger de si bon appétit. Elle boit son verre de lait, smack ! un autre bisou, elle s’essuie la bouche : oh qu’elle est mignonne, un bisou ! Et ainsi de suite toute au long de la journée, en famille ou avec les amis… Et pas un baiser mais deux, ou trois, ou quatre d’un coup ! Sur une idée originale du philosophe Pascal Bruckner, Jean-Pierre Kerloc’h adapte avec sensibilité et humour l’histoire d’une petite fille très entourée et très aimée… trop peut-être

Critique : Voici un album illustré tout mignon tout plein : Çà suffit les bisous, un album pour tout-petits un peu particulier : le scénario est signé Pascal Bruckner et  qui était, à l’origine, une nouvelle ; cette intrigue a été adaptée au format album et  illustré par Jean-Pierre Kerloc’hpuis, illustré par Mayana Itoïz. Une belle histoire pour cet album illustré avec sensibilité et humour l’histoire de Lara qui est « trop » aimé et qui nous offre un thème qui est rarement abordé en jeunesse : le trop plein d’amour. Tout l’album est d’une justesse et sensible pour chacun, que les enfants où parents le lise le sujet parle et même si les raison ne sont pas les même chacun y trouvera son compte dans ce superbe album où les illustration aide à nous faire rire. Une petite pépite à lire et à découvrir.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 40 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : P’tit Glénat (26 octobre 2016)
  • Collection : Vitamine

51elfneljel-_sx447_bo1204203200_

 

Guide de survie pour parents débordés: Le mode ’emploi qui aurait dû être fourni avec votre enfant (5 octobre 2016) de Frédéric Kochman

La crise de l’autorité se fait sentir, notamment au sein de la famille. Face au comportement de leurs petits enfants, souvent difficiles à gérer, les parents peuvent se trouver désemparés.
De manière claire et résolument pratique, Frédéric Kochman s’adresse à tous ceux qui s’interrogent sur le bien-fondé et l’efficacité de leurs principes éducatifs. Il explique les mécanismes à l’œuvre dans  les principales situations de conflits et de crises entre parents et enfants, depuis la naissance jusqu’à la quatrième année.
Dans cette tranche d’âge, les petits sont parfois  hyperactifs et peuvent même devenir de véritables tyrans. Ce refus de l’obéissance donne alors lieu à des punitions inefficaces et entraîne le désarroi des parents qui se sentent impuissants face à l’insolence de leurs enfants.
Un guide pour aider les parents à comprendre le fonctionnement de leurs enfants et à gérer dans le calme la plupart des situations conflictuelles en famille, dès leur apparition.

Critique : Quand on n’a que l’amour à offrir a ses enfants, on est bien démuni – et ces conseils simples, de bon sens parfaitement expliqués et immédiatement applicables sont le fruit d’années de recherches et de consultations d’un éminent praticien, père et pédagogue; ce livre grouille d’idées et d’analyses passionnantes pour mieux comprendre et vivre le métier de parents. Le titre ne donne pas une bonne idée du contenu : c’est en fait un vrai petit traité d’éducation des enfants, pour éviter qu’ils ne deviennent des petits tyrans égoïstes et malheureux ou, à l’inverse, des petits robots formatés aux désirs des parents. C’est bien écrit, vivant. Bref hautement utile.

Note : 9/10

 

  • Broché: 216 pages
  • Editeur : Archipel
  • Collection : Psychologie

416ZtkwwriL._SX308_BO1,204,203,200_.jpg

 

Châteaux de Sable (2 juin 2016) de Henrich Stephane

Une petite fille s amuse à la plage. Elle fait un pâté. Voilà qu un petit garçon arrive et fait un château. Il n en fallait pas plus à leurs papas pour s en mêler..

Critique : Stéphane Henrich nous raconte ici une charmante et insolite histoire de confrontation entre deux pères pour offrir à leurs enfants le plus beau châteaux de sable. Il y met beaucoup d’humour si bien que le lecteur ne peut que craquer sur cette confrontation qui tourne au ridicule pour un résultat des plus drôle. Côté illustrations, c’est du bonheur! C’est tendre, drôle, bourré de détails et de délicieux clins d’œil, d’un trait qui qui n’est pas sans rappeler celui du grand Quentin Blake.

Note : 9/10

  • Album: 40 pages
  • Editeur : KALEIDOSCOPE (2 juin 2016)
  • Prix : 13 euros

513FR34Ct9L._SX438_BO1,204,203,200_

 

 

 

 

Des parents de rechange de Véronique Petit

Adam, 11 ans, vit dans un foyer d’accueil depuis plusieurs années et le mot « famille » est pour lui un mot magique. Il aimerait bien trouver des parents de rechange, car les siens n’ont pas tenu leurs promesses. Un soir, alors qu’il se balade en ville sans autorisation, il pousse la porte d’une librairie. Il ne se doute pas que ce simple geste va transformer son existence pour toujours et faire de lui un héros…

Critique : Un roman intelligent pour adolescent qui nous parle des orphelins. Un contexte de roman à larme avec tout l’arsenal: Adam a perdu ses parents; sa mère est morte quand il avait six ans, son père a quitté la maison quand il en avait quatre et est décédé quand il en avait dix. Placé dans plusieurs familles d’accueil, il a fini par échouer dans un foyer. Avouez qu’il y a de quoi sortir les mouchoirs ! À cause d’un événement tragique dont il sera la source le livre va trouver son chemin comme Adam qui avance vers son rêve de trouver de nouveaux parents avec plus de doute que d’espoir. Un livre avec de bonnes interrogations : C’est quoi une famille . Une question de sang ? Une question de nom ? Une question d’amour ? Entre manques de confiance en lui et expériences passées douloureuses, Adam va avancer, fragile, face à un avenir dont les contours peinent à se dessiner nettement ce qui fait que le livre ne tombe pas dans une facilité qui lui ferait perdre toute crédibilité.

Note : 9/10

 

  • Poche: 128 pages
  • Editeur : Rageot Editeur (13 janvier 2016)
  • Collection : Rageot Romans

51D+JNRzyFL._SX345_BO1,204,203,200_