Calme, quoi qu’il arrive (18 janvier 2017) de Paul Wilson

« Si j’ai choisi de revenir à ma première passion, le calme, c’est qu’il est nécessaire de nos jours d’en parler. Il règne une telle agitation autour de nous ! Nous vivons l’une des époques les plus stressantes que nous ayons connues. Et cette attention de très court terme, cette dispersion, touchent désormais des personnes de plus en plus jeunes… »
Avec le cocktail de bon sens et de pensées positives qui a fait le succès du Petit livre du calme, Paul Wilson rassemble conseils et préceptes afin de survivre à ces temps tourmentés.
Calme, quoi qu’il advienne n’est pas seulement un livre de méditation. Il s’agit avant tout de savoir comment profiter de la vie, qui que nous soyons, quelle que soit notre activité. Savoir encaisser les coups durs, rebondir même quand la vie nous emmène sur des chemins de traverse, tels sont les objectifs de ce petit livre.
Grâce à des techniques toutes simples, avec un minimum d’efforts et sans entraînement préalable, il est possible de retrouver le calme.

Critique : Une petite merveille! Ce livre se lit très rapidement et il est très simple à comprendre! Tout le monde peut appliquer ce qui est dit, c’est la méditation à portée de tous, des petites choses simples. Il déculpabilise tous ceux ce qui ne sait pas méditer mais ont simplement besoin de calme et de se poser de temps en temps afin de prendre du reculCe livre est à emporter partout avec soi, il nous donne quelque petits conseils pour éviter le stress de la vie quotidienne, nous donne quelques « petits trucs » à faire lors de petits moments de pause, pour se relaxer. Il n’y a aucun ordre la lecture, il suffit juste d’ouvrir le petit livre à une page au hasard, au plaisir de découvrir une nouvelle petite recette de relaxation !

Note : 9/10

 

  • Broché: 200 pages
  • Editeur : Presses du Châtelet (18 janvier 2017)
  • Collection : Santé, bien-être

41kuQj-yKcL._SX319_BO1,204,203,200_.jpeg

 

L’échappée (5 octobre 2016) de Julie Tremblay

À vingt-deux ans, son diplôme de la Sorbonne en poche, Anne Menard décide de partir au Canada. De petits boulots en petits boulots, son itinéraire la mène jusqu’au Myers Lake, un petit coin de paradis perdu au fond de l’Ontario. Ce qui ne devait être qu’un simple travail saisonnier va prendre une tournure différente lorsqu’Anne fait la rencontre des fils du domaine. Si Nathan se montre très avenant avec Anne, Ethan est beaucoup plus difficile à cerner… Ex-star de hockey, il a vu sa carrière prendre brutalement fin et tous ses rêves s’envoler. Déterminée à mieux le connaître, Anne ne se laisse pas intimider par l’attitude revêche du jeune homme. Encore faut-il que celui-ci baisse la garde et accepte de s’ouvrir…

Critique : Voici une histoire hors du commun dans les profondeurs du canada,Julie Tremblay  va donner envie au lecteur de visiter ces contrées lointaines et apaisantes. Une sorte de refuge pour les personnages que sont Ethan et Anne qui prennent la parole tour à tour dans le livre, on sait qui parle car le prénom de l’un ou de l’autre est annoncé en titre de chapitre. Chacun s’exprime, présentant ses ressentis, ses envies, ses angoisses, ses peurs dont celle de l’inconnu au sens large du mot. Il n’est jamais simple de faire le deuil, de faire des choix et de décider de continuer à avancer autrement malgré tout. C’est ce qui ressort principalement tout au long des chapitres.
Leur histoire ne peut pas vous laisser indifférent, c’est une belle leçon de vie narrée avec beaucoup de sincérité et d’authenticité. Un message d’espoir quand on pense que tout est fini : affronter son destin, ne pas abandonner ses rêves et se donner une seconde chance . Anne et Ethan nous embarque dans un corps à corps poignant, haletant et prenant. Entre humour, romance, et véritable leçon de vie, Julie Tremblay réussi à donner un sentiment de  réel  à toute son histoire. On y est, on se promène en canoë et de chalets en chalets. Mais, surtout, on observe attentivement la naissance d’un duo, puis d’un couple, qui va s’épauler tour à tour au gré des événements. Jusqu’à terminer sur un final de toute beauté, tout simplement.

Note : 9/10

  • Broché: 370 pages
  • Editeur : Emoi (5 octobre 2016)
  • Collection : &moi

51nlgdzwatl-_sx315_bo1204203200_