À quoi rêves-tu bébé ? (18 mai 2017) de He Zhihong

Rythmé par la question « à quoi rêves-tu bébé ? », cet album illustre avec une grande poésie les rêves d’un enfant : voler dans le ciel, nager dans l’océan, découvrir toutes les espèces qui peuplent la Terre, faire ses premiers pas, embellir le monde…

Chronique : Coup de cœur pour cette édition simple mais tout en délicatesse où les illustration sont comme des tableaux; entièrement fait à la peinture sur soie les magnifiques illustrations aux teintes estompées, dessins très soignés qui rendent cette histoire encore plus belle et illustre avec une grande poésie les rêves d’un enfant ; ici l’auteur qu’est He Zhihong nous montre que tous les bébés, quels qu’ils soient et d’où qu’ils viennent, ont les mêmes besoins, à travers des sentiments, des attitudes et des expressions universels. Le livre est magnifiquement illustré, chaque double-page mérite d’être minutieusement observée et l’on regrette de ne pouvoir détacher ces merveilles pour les encadrer.

Note : 10/10

  • Album: 40 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : Seuil jeunesse (18 mai 2017)
  • Collection : ALBUM JEUNESSE

51TJ1J-3u-L._SX460_BO1,204,203,200_

Test Dvd : Ballerina (14 avril 2017) de Eric Summer, Eric Warin avec Camille Cottin, Malik Bentalha

Félicie est une jeune orpheline bretonne qui n’a qu’une passion : la danse. Avec son meilleur ami Victor qui aimerait devenir un grand inventeur, ils mettent au point un plan rocambolesque pour s’échapper de l’Orphelinat, direction Paris, ville lumière et sa Tour Eiffel en construction ! Félicie devra se battre comme jamais, se dépasser et apprendre de ses erreurs pour réaliser son rêve le plus fou : devenir danseuse étoile à l’Opéra de Paris…

Chronique Film: Excellent film d’animation qui, en dépit d’un budget « léger » pour le secteur (ce qui se voit tout de même sur l’animation et les textures, moins élaborées que sur les derniers Disney et consort), parvient tout de même, à force d’inventivité, à un rendu de grande qualité. On peut notamment apprécier que le manque de moyen technique ait été intelligemment compensé par un important travail de recherche, que se soit sur la danse, admirablement chorégraphiée par Aurélie Dupont (directrice du ballet de l’opéra de Paris), ou sur le Paris de la fin du XIXème, très précisément rendu.  Ballerina invite à la persévérance, ce conte initiatique qui ne manque ni d’âme ni de cœur, lorgne du côté de Billy Elliot, l’animation en plus. Ballerina enchante les cœurs et les corps.

Note : 9,5/10

61TX3SxoZCL._SL1000_

Test DVD :

Image : Une image splendide piquée, très équilibrée en colorimétrie et fourmillant de détails . Malgré les nombreux décors de la cette perfection visuelle est particulièrement saisissante.

Son : Une piste sonore splendide, riches en détail, spatialisées au laser et dotées d’une dynamique hors norme. Une perfection avec une richesse, une limpidité et un impact hautement satisfaisants pour les scènes de danse.

Bonus : Pas de bonus pour l’édition dvd ce qui est dommage pour un tel film.

 

  • Acteurs : Camille Cottin, Malik Bentalha
  • Réalisateurs : Eric Summer, Eric Warin
  • Format : PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Audio description : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 2.35:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Gaumont
  • Date de sortie du DVD : 14 avril 2017
  • Durée : 86 minutes

719bsyBK8QL._SL1000_.jpeg

 

Le Matin en avait décidé autrement (20 octobre 2016) de Salomé Vienne

Éda et Théo avaient tout pour être heureux. Des gamins comme les autres, qui jouaient à se faire peur en se racontant des histoires au pied du grand châtaignier. Un jour pourtant, Éda disparaît sans laisser de traces. Et tout le monde oublia l’arbre, Éda et ses rêves étranges. Tous, sauf Théo… Commence alors pour lui l’expérience du doute, l’adolescence puis l’âge adulte.

Critique : Un superbe roman qui en ce lit d’une traite et qui fera le plus grand bien des lecteurs mais qui est très dur à raconter mais qui va nous plonger dans un univers auquel on ne s’attend pas. Le livre alterne les chapitres avec Éda et Théo ce qui donne un rythme fort sachant que c’est un roman où il y a peu d’action mais l’auteur arrive à nous amener où elle souhaite ce qui permet de nous accrocher aux personnages et surtout d’Éda, qui n’a pas une vie facile. Ce qu’elle vit dans cet autre monde est juste horrible. Quant à Théo, sa motivation à ramener Éda est très respectable. Malgré le fait qu’il n’ait pas de nouvelles d’elle, il reste positif malgré tout. Pendant ses recherches, il va tomber sur deux personnes qui le prendront sous leurs ailes et surtout, qui le croiront. Ce qui va vraiment l’aider à continuer cette quête particulièreCe roman c’est aussi la confrontation du réel et de l’irréel, de l’imaginaire qui nous embarquent loin, dans des contrées ayant leurs propres moeurs, leurs propres dérives et leurs propres règles, qui nous font incroyablement réfléchir sur nos sociétés actuelles. Au départ, tout paraît normal, amusant, comme des réminiscences d’un passé et tout basculent, jusqu’à la narration qui devient plus hachée, plus décomposée mais le lecteur est pris dans l’histoire et l’imagination de l’auteure est débordante avec un univers qu’elle a créé à sa façon et qu’elle arrive à le décrire pour qu’on l’imagine de cette inventivité et d’imagination. Un roman maîtrisé qui donne envie d’en savoir plus sur les univers de l’auteur.

 Note : 9/10

  • Broché: 304 pages
  • Editeur : MNEMOS (20 octobre 2016)
  • Collection : Naos

51GNtFzwJRL._SX355_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Journal d’un marchand de rêves (20 octobre 2016) de Anthelme HAUCHECORNE

J’ai séjourné en hôpital psychiatrique. Pas de quoi fouetter un chat sauf lorsque, comme moi, vous êtes fils de stars. Par crainte du scandale, mes parents m’ont expédié loin d’Hollywood, dans la vieille Europe. Les meilleurs spécialistes m’ont déclaré guéri. En vérité, la thérapie a échoué. Les songes ont repris, plus dangereux que jamais

Critique: Voici un roman original où le lecteur va être  pris dans un histoire qui mélange le sombre et le magnifique, la beauté et l’horreur.Anthelme Hauchecorne nous entraîne dans un univers onirique loufoque et déjanté avec brio et maîtrise. Malgré la couverture qui présente une femme le véritable héros de cette aventure est Walter Krowley, un  jeune adulte gâté et irresponsable qui souffre d’être le pâle héritier de son père, acteur et réalisateur made in Hollywood. Après le drame d’un accident de voiture, Walter voit un nouveau monde qui s’offre à lui. La nuit, il explore une dimension qui pourrait bien métamorphoser la petite graine qui sommeille au plus profond de lui-même…On vas avancer avec Walt dans les brumes de ses rêves craints et fantasmés à tâtons et sans sourciller. Des influences de western, steampunk et fantastique sont là pour cette traversée du déserte  illustre les mécaniques insoupçonnables de l’esprit endormi.Une superbe découverte, un livre très prenant dans un univers passionnant. Il est en plus vraiment bien écrit. Anthelme Hautecombe nous transporte dans son monde.

Note : 9/10

  • Editeur : L’Atelier MOSESU (20 octobre 2016)
  • Collection : Peppe

téléchargement (1).jpg