Pyramides de Romain BENASSAYA | 9 janvier 2020

2182, des colons fuient la Terre devenue stérile dans une vingtaine d’immenses vaisseaux pour un voyage de deux cents ans. Toutes prennent la direction de Sinisyys, une autre planète bleue, dans le système 82 Eridani. Une seconde chance pour l’humanité. Mais à leur réveil d’un long sommeil en biostase, les occupants du Stern III ne se trouvent pas sur le nouvel Éden tant souhaité. Ici, point de voûte étoilée, et l’IA du vaisseau en panne ne peut leur donner aucune indication.
Les seuls indices que les passagers ont sont l’extraordinaire évolution de la forêt qui sert de poumon au vaisseau, et des Jardiniers – des pucerons génétiquement modifiés devenus scarabées. Combien de temps ont-ils bien pu passer en stase pour qu’une telle chose soit possible ? Et quel est cet environnement froid et noir, ressemblant à un tunnel aux proportions dantesques ?

Achat du livrehttps://amzn.to/2T7Xv1O

Chronique :Qu’on put ressentir les explorateurs d’antan lorsque, après un long voyage, ils découvrent qu’ils ne sont pas parvenus à destination et surtout que le lieu où ils se trouvent leur est complètement inconnu ? C’est sur ce sentiment étrange, mélange de peur et d’incompréhension, que l’auteur base son récit.

Il n’est pas tant question de science-fiction dans cet ouvrage que de nature humaine. Les détails ayant trait à la science-fiction sont exposés de manière claire et concis, le récit se concentre sur les réactions des naufragés qui doivent appréhender un environnement inconnu et aux proportions gigantesques. Le récit se transforme alors en fable ethnologique nous montrant comment un groupe d’humains livré à lui-même peut se livrer aux pires comportements comme aux meilleurs. Les tensions se créent vite et certains personnages tombent rapidement dans les extrêmes, en étant fermés au dialogue et prêt à tout pour imposer leurs points de vue. C’est le seul reproche que je pourrais faire au livre, il manque une transition entre la naissance des différents groupes et le durcissement des opinions. On a l’impression qu’il manque une étape dans le basculement psychologique des personnages. Le manque de caractérisation des personnages secondaires n’aide pas.

Cependant l’auteur parvient à nous conter la création d’une société humaine sans être jamais ennuyeux malgré le nombre de pages conséquents. Le mystère entourant leur présence dans ce tunnel mystérieux reste finalement au second plan, l’auteur préférant se concentrer sur les passions humaines. Les détails épars distillés par l’auteur suffisent à maintenir la curiosité du lecteur tout au long de l’œuvre.

Le final apportera autant de réponses que de questions mais offrira de belles fins aux arcs narratifs des principaux personnages.
Pyramides offrent donc un récit captivant, une fable sur la nature humaine et ses travers, mais aussi sur sa force et sa capacité d’adaptation. On pourrait retenir que la morale de l’histoire est que la providence sourit aux téméraires.

Note : 8/10

 

  • Poche : 624 pages
  • Editeur : Pocket (9 janvier 2020)
  • Collection : Science-fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2266292617

71vjykr5otl1165564673.jpg