Le club des super-héros (Tome 1) – Justice Académie (30 mars 2017) de Derek Fridolfs et Dustin Nguyen

Moi, c’est Bruce Wayne et je suis nouveau au collège Ducard. Une bande de clowns à moitié cinglés erre dans les couloirs, un type nommé Bane veut ma peau et Hugo Strange, le conseiller pédagogique, est, disons, plutôt étrange. Avec mes deux amis, Clark et Diana, on a décidé de mener l’enquête pour découvrir qui se cache derrière tout ça!
BD, rapports de profs, tchats, journal intime… Découvrez les années collège de Batman, Superman et Wonder Woman.

Chronique : comme la plupart des parents, il est toujours du de demander à son enfant de lire plus. Les enfants préfère regarder la télévision ou jouer à des jeux vidéo. La plupart des petits connaissent les héros de bande dessinée. mais ce livre est pour eux et il risque de le dévorer. Il s’agit d’un livre pour enfants approprié à l’âge consistant en un mélange de croquis en noir et blanc, d’écritures de journal et d’autres textes variés. Pourtant, le livre est une lecture facile et amusante pour tous les jeunes fans de superhéros.
Bruce Wayne s’inscrit dans la mystérieuse Ducard Academy et commence immédiatement à soupçonner  qu’il ce passe quelque chose de mal. Il rencontre ses collègues Clark Kent et Diana Prince et les trio enquêtent sur la directive inhabituelle de l’école. Le livre est rempli de visages familiers de l’univers DC (Joker et Harley Quinn qui sont les clowns de l’école, Bane est l’intimidateur de l’école, etc.) et leurs caractéristiques de signature sont exagérées pour un effet comique. Quelques plaisanteries ont souleve des sourires.
La première aventure de Fridolfs et Nguyen dans le monde des livres pour enfants est réussie. Le Club des Super Heros est une excellente façon pour les enfants de profiter de ces personnages classiques et qui aidera les enfants à apprécier la lecture.

Note : 9/10

 

  • Broché: 176 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 13 années
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (30 mars 2017)

61QZlYZnuZL.jpeg

 

Test DVD : iZombie (Saison 2) (29mars 2017) avec Rose McIver, Malcolm Goodwin

Olivia Moore, surnommée Liv, une étudiante transformée en zombie lors d’une soirée qui a très mal tourné, travaille en tant que médecin légiste afin de pouvoir profiter du festin que représentent pour elle les cervelles des défunts. A chaque bouchée, elle hérite des souvenirs de la personne. Cherchant désespérément un sens à sa vie, elle se rend compte qu’avec l’aide du détective Clive Babineaux, elle peut résoudre les affaires de meurtres et calmer ainsi les voix qui la tourmentent…

Chronique Série : Cette 2ème saison de Izombie comprend 19 épisodes, cette histoire de mort-vivant change la donne. C’est une excellente surprise! L’ambiance est légère et l’ensemble rafraîchissant à souhait. Cette série est charmante, amusante et très divertissante. On n’a pas le temps de s’ennuyer.
On est loin des débordements ultra gore de « The walking dead » et les adeptes de celle-ci risquent d’être surpris par le ton gentillet de « iZOMBiE »: sur un ton décalé, Olivia Moore, jeune goule, cherche désespérément à se rendre utile auprès de la police. Avec une enquête policière/fantastique. Le mélange prend bien et on passe un bon moment devant les mésaventures de Liv.
« iZOMBiE » est une série avec de l’ humour, du suspense et de l’émotion sont au rendez-vous.

325303.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Test DVD :

Image : L’image 1.78:1 offre une excellente résolution, des couleurs chaudes, agréablement saturées, bien contrastées avec des noirs denses. Le mieux que puisse proposer un DVD

Son : Le son Dolby Digital 5.1 de la version originale s’impose sur doublages par l’apport du multicanal, bien exploité dans les scènes d’action. Le doublage en français, techniquement au point.

Bonus : En supplément, quelques scènes coupées . Puis, iZombie au Comic-Con 2015 place Rob Thomas, Diane Ruggiero-Wright, les acteurs et un animateur face aux questions d’un public. Plutôt sympathique, mais sans grand apport à la série.

  • Acteurs : Rose McIver, Malcolm Goodwin, Rahul Kohli, Robert Buckley, David Anders
  • Réalisateurs : Michael Fields, John T. Kretchmer, Dan Etheridge, Matt Barber, Viet Nguyen
  • Format : Couleur, PAL
  • Audio : Allemand (Dolby Digital 2.0), Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 2.0), Castillan (Dolby Digital 2.0)
  • Sous-titres : Néerlandais, Français, Allemand, Castillan
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Région 2
  • Rapport de forme : 1.78:1
  • Nombre de disques : 4
  • Studio : Warner Bros.
  • Date de sortie du DVD : 29 mars 2017
  • Durée : 798 minutes

714upB6z9IL._SL1000_

Test DVD : Mr Wolff (The Accountant) (8 mars 2017) de Gavin O’Connor avec Ben Affleck, Anna Kendrick

Petit génie des mathématiques, Christian Wolff est plus à l’aise avec les chiffres qu’avec les gens. Expert-comptable dans le civil, il travaille en réalité pour plusieurs organisations mafieuses parmi les plus dangereuses au monde.

Chronique Film: « Mr Wolff » de Gavin O’Connor renouvelle en profondeur le genre des films de super héros par le choix de la personnalité même de celui qui en endossera le costume ! Ici c’est le costard cravate de l’expert-comptable doublé d’un génie des mathématiques et surtout atteint d’un autisme sévère ! Portrait pas évident avec des scènes fort réalistes et prenantes lors de l’enfance. L’arrivée à l’âge adulte semble donc continuer sur le même registre avec un Ben Affleck maîtrisé, impassible et presque impressionnant dans son mal être à communiquer avec autrui et pour cause. Puis le scénario bien travailler avec ce qu’il faut d’action, de règlements de compte  en font un film passionnant ! Avec une esthétique sobre, un jeu d’acteurs qui l’est tout autant mais avec un léger doute quand même quant à la possibilité de devenir un tel mafieux quand on est aussi profondément atteint par cette maladie ! Original et Haletant.

Note : 9/10

61lI69RYByL._SL1000_

Test DVD:

Image :Copie HD très détaillée (filmé en 35 mm), contraste excellent et lumière modelée, colorimétrie naturaliste sans excès, teintes nuancées et tons saturés. Les ambiances sont parfaitement retranscrite s’affichant une définition splendide.

Son : La VO s’illustre en DTS-HD Master Audio 5.1, proposant un paysage sonore sobre mais assurément pertinent, sachant occuper parfaitement l’espace lors des séquences orientées action. La VF Dolby Digital 5.1, plus sage, affiche quant à elle des surrounds dynamiques et un doublage FR soignée.

Bonus :  Côté Bonus, trois courts modules revenant sur les coulisses du tournage nous permet de découvrir de l’intérieur la création de ce film.

  • Acteurs : Alex Collins, Alison Wright, Andy Umberger, Anna Kendrick, Ben Affleck
  • Réalisateurs : Gavin O’Connor
  • Audio : Anglais
  • Sous-titres : Français
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 2.35:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Warner Bros.
  • Date de sortie du DVD : 8 mars 2017
  • Durée : 123 minutes

713754869pL._SL1000_.jpg

Test Dvd / Blu-ray : Les Animaux fantastiques (Sortie le 16 mars 2017 en VOD & le 29 mars 2017 en DVD et Blu-ray) de David Yates avec Eddie Redmayne, Katherine Waterston

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du « Moldu ») déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable. Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir.

Chronique Film :  On ne pouvait pas quitter l’univers d’Harry Potter sans une pointe de regret. David Yates, réalisateur des quatre derniers épisodes de la saga originelle, non plus, visiblement. C’est pourquoi il s‘adjoint les services de J.K. Rowling elle-même pour écrire le scénario d’une nouvelle saga cinématographique se déroulant dans le même univers, mais plus de 70 ans auparavant. Si l’ambiance du New York des années 1920 tranche de manière radicale avec le ton des Harry Potter, c’est avec le même émerveillement que devant le premier épisode de Chris Columbus qu’on découvre le monde caché à l’intérieur de la valise de Norbert Dragonneau, et ses fascinants animaux fantastiques, un émerveillement souligné par la superbe photographie de Philippe Rousselot, ainsi que par la musique éclatante de James Newton Howard. Si la chasse aux animaux n’a aucune attache importante avec le scénario, on la suit avec un vrai plaisir, d’autant qu’elle est racontée avec beaucoup d’humour, retrouvant un ton léger, dans la veine parfaite de Columbus. Le reste du scénario est, lui, plus sombre, et vient compenser juste ce qu’il faut le ton comique parfois trop appuyé du film. Enfin, le casting se révèle, à l’image des Harry Potter originaux, parfaits, du fragile Eddie Redmayne, au regard pétillant, à l’hilarant Dan Fogler , en passant par Katherine Waterston, pleine de charme et de douceur. Mais la vraie réussite du casting, due à Fiona Weir, dont le flair semble toujours intact.Les Animaux fantastiques ne sont pas qu’un produit dérivé d’Harry Potter, c’est le début d’une saga qui s’annonce tout aussi magique, et qui parvient dès le premier épisode à s’émanciper complètement de la tutelle de son aînée… Une saga à suivre de près.

Note : 9,5/10

Les-Animaux-Fantastiques-image

Test Blu-Ray & DVD :

Image :Le tournage du film a été réalisé à l’aide de caméras Arri Alexa XT et le master intermédiaire augure obligatoirement d’un excellent résultat en terme d’image pour ces éditions blu-ray et dvd. Une image splendide piquée, très équilibrée en colorimétrie et fourmillant de détails . Malgré les nombreux décors cette perfection visuelle est particulièrement saisissante.

Son : Les effets sonores du film envahissent les différents canaux, avec beaucoup de précision et de dynamique avec les dialogues que ce soit en vo et en vf donnent  du volume et  ne se laissent pas déborder par des effets sonores . La musique fait vibrer l’installation et plonge le spectateur dans une certaine mélancolie .

Bonus : Côté Bonus, les making of sont intéressants ce qui nous permet de découvrir de l’intérieur la création du film, la bonne ambiance du tournage et surtout les impressions des acteurs au fur et à mesure que le tournage progresse. Les scènes coupé sont égalent très bonnes et donne un petit plus sur quelques histoires dont ont peut voir la compagne de  Jacob, quelques créatures en plus dans la valise et la chanson d’Ilvermorny. Du très bon travail

_ Les Bonus :

- Avant Harry Potter : découvrez une nouvelle ère !
- Personnage : le magizoologiste
- Personnage : les sœurs Goldstein
- Personnage : les Barebones/Bellebosse
- Personnage : le non-maj boulanger
- Personnage : la présidente et l’auror
- Créature : à la rencontre des animaux fantastiques
- Créature : Botruc – Picket, le botruc peu sûr de lui
- Créature : Demiguise – la créature qui peut se rendre invisible
- Créature : Éruptif – la créature qui danse avec Newt
- Créature : Niffleur – la créature qui aime tout ce qui brille
- Créature : Occamy
- Créature : Oiseau-tonnerre
- Décors : créer le monde des animaux fantastiques
- Décors : New-York (360°)
- Décors : le MACUSA (360°)
- Décors : la valise de Newt (360°)
- Décors : la soirée de Shaw (360°)
- Décors : le Blind Pig (360°)
- Scènes coupées : au nombre de 11

  • Acteurs : Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Alison Sudol, Colin Farrell
  • Réalisateurs : David Yates
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (DTS-HD 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 2.40:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : WARNER HOME VIDEO
  • Date de sortie du DVD : 29 mars 2017
  • Durée : 133 minutes

71ib7zTd8IL._SY500_

LEGO Ninjago, Les maîtres du Spinjitzu – Saison 6 – Les pirates du ciel ( 15 mars 2017)

Un nouveau vilain connu sous le nom de Nadakhan le Djinn débarque et la piraterie entre dans une nouvelle ère. Seuls les ninja peuvent encore sauver le monde.

Chronique série : LEGO Ninjago se base sur la série « Les Maîtres du Spinjitzu », récemment adaptée en jeu vidéo. Cette saison six comporte 2 DVD et affiche un visuel plutôt soigné. Le graphisme est moins détaillé que dans le film LEGO, mais on distingue des effets spéciaux assez jolis, et absolument tout le décor et les personnages sont faits en pièces de LEGO, ces petits morceaux de plastiques mondialement connus. Par conséquent, on trouve de drôles de mécanismes de jeux, et fréquemment les personnages détruiront une partie du décor pour ensuite mieux les reconstruire afin de se frayer un chemin pour continuer à avancer ! Proposant un divertissement spécialement adapté aux plus jeunes, et en particulier à un jeune public masculin, cette nouvelle saison ne manquera pas de stimuler la créativité  de vos chères têtes blondes.

Note : 8,5/10

COL_664322.jpg

Test DVD:

Image : Une belle image très équilibrée en colorimétrie et fourmillant de détails . Malgré les nombreux décors de la série cette perfection visuelle est particulièrement saisissante.

Son : Les pistes audio font dans la sobriété, avec du Dolby Digital 2.0 avec un bon doublage pour la version française.

Bonus : Aucun bonus à signaler malheureusement.

  • Audio : Français (Dolby Digital 2.0)
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Région 2
  • Rapport de forme : 1.77:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : Warner Bros.
  • Date de sortie du DVD : 15 mars 2017
  • Durée : 220 minutes

711CuMTgTML._SY445_.jpg

Test Dvd – Quarry (8 mars 2017) avec Logan Marshall-Green, Jodi Balfour

Dans les années 70, un tireur de la Marine de retour de la guerre du Vietnam se retrouve rejeté par sa famille et ses amis et diabolisé par le public et les médias. Désenchanté, il est recruté dans un réseau de criminels chargés de nettoyer les rives du Mississippi…

Chronique série : Produit par cinemax, une série au ambiance des années 70 avec un très bon jeu d’acteur et une superbe sur les criminels.Le rythme peut rebuter certains car très calme, et interrompu au moins pour chacun des épisodes, par un ou des passages cours de violences réelles, intenses et percutantes. Un premier épisode très rythmé, mettant tout de suite dans l’ambiance glauque, réelle et sombre de la série. Un épisode final absolument excellent avec un dénouement crédible et cohérent par rapports au épisodes précédents. Le gros plus de cette série reste en soit la qualité avec des plans caméras excellents, et très immersifs. La bande son est très soigné  avec des airs RNB, blues, soul et rocks psychés des années 70. Une série prometteuse qui mérite d’être vue. L’acteur qu’est Logan Marshall-Green à dans son jeu d’acteur tout un talent d’une grande force dramatique tout en gardant sa personnalité. La série est très crédible, très réelle, sans superflue ou actions aberrantes. Immersion garantie, ambiance 70 reproduite à merveille. Violence,ambiance glauque et sombre, critique de cette période et de la guerre du Vietnam très bien retranscrite.

Note : 9,5/10

61hkYizO-ML._SL1000_

Test Dvd :

Image :Une HD au piqué affuté, extrêmement détaillée et aux couleurs profondes. Belle tenue des noirs.  Les ambiances sont parfaitement retranscrites et le support se révèle d’une grande efficacité. Les contrastes donnent un volume et une profondeur à l’image à la hauteur de l’ensemble

Son : Le son bénéficie d’une grande qualité, le 5.1 est parfait que les épisodes soient en français ou en anglais.  Les effets sonores du film envahissent les différents canaux, avec beaucoup de précision et de dynamique.

Bonus :  Côté Bonus, le making of est intéressant ce qui qui nous permet de découvrir de l’intérieur la création de la série et les scénes coupé et additionel sont un petit plus.

  • Acteurs : Finnegan Oldfield, Vincent Rottiers, Luis Rego, Hermine Karagheuz, Hamza Meziani

 

  • Acteurs : Logan Marshall-Green, Jodi Balfour, Chloe Elise, Damon Herriman, Edoardo Ballerini
  • Réalisateurs : Greg Yaitanes
  • Format : PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Danois, Norvégien, Néerlandais, Français, Suédois, Finnois
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Région 2
  • Studio : HBO
  • Date de sortie du DVD : 8 mars 2017
  • Durée : 480 minutes

71tB97XaaXL._SL1000_.jpg

[Test Blu-Ray] «Conjuring 2 : le cas Enfield »(2 novembre 2016) de James Wan

Une nouvelle histoire vraie issue des dossiers d’Ed et Lorraine Warren : l’une de leurs enquêtes les plus traumatisantes. Lorraine et Ed Warren se rendent dans le nord de Londres pour venir en aide à une mère qui élève seule ses quatre enfants dans une maison hantée par des esprits maléfiques. Il s’agira d’une de leurs enquêtes paranormales les plus terrifiantes…

Critique Film : Merveilleuse suite au désormais culte premier volet, Conjuring 2 est maîtrisé de bout en bout par un James Wan toujours aussi talentueux en la matière et en pleine forme pour son retour dans le genre du film d’épouvante. Passé la séquence d’introduction qui donne immédiatement le ton l’ambiance est glauque à souhait, décors sombres et inquiétants, bruitages et apparitions terrifiantes, acteurs de haute volée et une musique parfaitement adaptée sont au programme . Le duo Wilson/Farmiga est plus que jamais fusionnel et nous permet de nous attacher encore un peu plus à leur personnages et de vivre intensément leur peur, leur crainte, et toute la tension des situations auxquelles ils sont confrontés, car ce sont de plus, de merveilleux acteurs. Les enfants de la famille Hodgson sont également particulièrement bien interprétés, mention spéciale évidemment à la petite Madison Wolfe, dont le naturel touchant ne fait qu’accentuer notre compassion à son égard. . James Wan réalise une œuvre à la fois très appliqué ,tant visuellement que dans l’écriture et très dynamique.

  • Acteurs : Vera Farmiga, Patrick Wilson, Madison Wolfe, Frances O’Connor, Lauren Esposito
  • Réalisateurs : James Wan
  • Audio : Français, Anglais
  • Sous-titres : Français, Néerlandais
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 2.40:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : Warner Bros.
  • Date de sortie du DVD : 2 novembre 2016
  • Durée : 134 minutes

619vRLEcD-L._SL1000_.jpg