Ceci est mon coeur (1 mars 2018) de Louisiane C. DOR

Coucher avec un moins-que-rien, quitter par peur d’être quitté, tomber amoureux de quelqu’un à qui l’on n’a jamais parlé… À travers des personnages tous plus désorientés les uns que les autres, Louisiane C. Dor propose onze manières de se briser volontairement le coeur.

Chronique : Après « Les méduses ont-elles sommeil ? » Louisiane C. DOR nous offre un livre avec divers histoires mais qui vise le même thème: l’amour.  Ses phrases, ses mots, le rythme du récit, la manière de décrire, ou plutôt d’essayer de ne parler que de l’action, tout cela est travaillé de telle façon que ce qu’elle connait vraiment. Sa façon de décrire le fort intérieur de l’homme (car toutes ses histoires, avant de parler d’un fait anodin, parlent surtout d’hommes, qu’elle décrit si bien qu’il semble souvent que ce soit autobiographique) montre un grand humaniste, une écrivaine profonde, malmené, en perpétuelle recherche, curieuse, aventureuse dans ses recits.
Le seul bémol et que le tout ce lit trop vite.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 112 pages
  • Editeur : Robert Laffont (1 mars 2018)
  • Langue : Français

41-Fi3FkqRL._SX308_BO1,204,203,200_.jpg

 

D’où ça vient ? (21 mars 2018) de Sophie de Mullenheim et Genie Espinosa

Ouvrage de 14 doubles-pages thématiques qui traitent chacune d’un aliment ou d’un objet, et en décrivent l’origine ou le procédé de fabrication.

Chronique : Livre remarquablement bien fait.  Les descriptions sont simples à comprendre et ludiques. Les sujets traités sont: le sel, le savon, le miel, le verre, le sucre, le papier, le pain, le coton, la laine, le lait, l’eau. les fruits et légumes. Livre pratique pour répondre aux interrogations des enfants.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 28 pages
  • Tranche d’âges: 3 – 6 années
  • Editeur : Larousse (21 mars 2018)
  • Collection : Ma baby encyclopédie

51qQ9ql-M4L._SY476_BO1,204,203,200_.jpg

 

La nuit (21 mars 2018) de Géraldine Maincent et Sejung Kim

Petit documentaire sur la nuit.

Chronique :Ce  livre complet pour le enfants, où ce trouve des explications,des détails sur la nuit ,grâce aux chapitre et lexique et on s’y retrouve vraiment facilement. Les paragraphes sont bien lisible.
De jolis illustrations agrémentent tout ça. Ce beau livre, très informatif et abondamment illustré, séduira les jeunes et les moins jeunes.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 28 pages
  • Tranche d’âges: 3 – 6 années
  • Editeur : Larousse (21 mars 2018)
  • Collection : Ma baby encyclopédie

51dQIV4oqnL._SY476_BO1,204,203,200_.jpg

 

Les sorcières du Clan du Nord, 2: La Reine captive (29 mars 2018) de Irena Brignull

Certaines histoires d’amour ne s’oublient pas.Certaines amitiés résistent à la distance.Et certains ennemis ne meurent jamais. Alors qu’elle doit devenir reine des sorcières, Poppy s’est enfuie en Afrique, où elle est bientôt retenue prisonnière. L’amour de Leo pourra-t-il la libérer ? Sans blesser la douce Clarée, qui cherche sa voie dans sa nouvelle communauté ?Quand la réalité et la magie se mêlent, quand le passé rencontre le présent…Révélations, passion, dangers : retour au cœur d’une aventure fascinante.

Chronique : Irena Brignull a une très belle façon d’écrire, dans laquelle elle sait vraiment comment vous attirer dans l’histoire en tant que lecteur.  Vous êtes directement impliqué dans un grand secret, dont une seule personne est au courant, mais qui affecte beaucoup de gens. En tant que lecteur, on est heureux de le savoir , tandis que les personnages en apprennent peu à peu plus au cours de l’histoire. Cela ne rend pas l’histoire moins excitante, mais donne juste un petit peu plus. Dès que vous ferez connaissance avec Poppy et Ember. les deux sont si différents, mais partagent la même solitude. Vous voyez comment l’amitié s’épanouit dans la simplicité. Un vol d’une compagnie aérienne est plein de malentendus, l’autre aspire à une vie « normale ». Et l’un dans l’autre, ils trouvent la connaissance et l’expérience qu’ils désirent tant.  Et l’histoire d’une sorcière n’est bien sûr pas complète sans une sorcière maléfique. La sœur jalouse Raven, qui malgré le grand amour pour sa sœur, ne peut pas voir que Clarée aura juste celui qu’elle n’aura jamais. Pouvez-vous ajuster le destin en prétendant que quelque chose ne s’est jamais produit ? Pouvez-vous porter un secret sans que personne ne le découvre jamais, et ainsi mettre la prédiction sur leurs propres appareils ? L’amalgamation de la tradition et le cadre rural et fantastique dans lequel les sorcières ont élu domicile auraient pu facilement s’opposer à l’environnement urbain alternatif et à la voix. Les deux, cependant, ont été habilement tissés pour former deux perspectives alternantes et pourtant entrelacées, ce qui a créé un récit entièrement formé. Cependant, lorsqu’une perspective masculine supplémentaire a été ajoutée, le suspense et l’intrigue ont été portés à un autre niveau.  Un superbe roman.

Note : 9,5/10

 

 

  • Broché: 368 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (29 mars 2018)
  • Collection : ROMANS ADO ETRA

51GHMpmhxjL._SX342_BO1,204,203,200_.jpg

 

La dernière fleur : Une parabole en images traduite par Albert Camus (24 mai 2018) de James Thurber et Albert Camus

A l’issue de la 12e Guerre mondiale, la civilisation s’est effondrée, les chiens ont quitté leurs anciens maîtres, toutes les forêts et les jardins ont été détruits et l’amour a fui le monde. Un jour, pourtant, une jeune fille découvre la dernière fleur subsistant sur terre et décide d’en prendre soin…

Chronique : Un chef d’œuvre que ce texte court. Merci à la Masse critique de Babelio et au Édition Wombat pour ce livre au texte court et simple qui à une théorie forte et  intéressante sur l’humanité sur la Terre.  Basée sur une réalité  sublimé par le texte traduit de Camus  elle raconte une situation très caricaturale et idéale que le monde traverse à répétition. Il montre le monde qui traverse des guerres, et qui finit par amener les humains à créer des familles à partir de cela. Il s’agit d’un livre très court et très intéressant qui vous surprendra de tant de façons différentes.

Note : 10 /10

 

  • Album: 112 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Wombat (24 mai 2018)
  • Collection : Les iconoclastes

41hgVpmk5lL._SY362_BO1,204,203,200_

 

Divine corruption: Déviance (26 mars 2018 ) de David Rousseau et Alexandre Rousseau

Uue devient-on à notre mort terrestre? Un paradis, un dieu aimant et bienveillant attendant patiemment notre venue, facétie ou vérité? Derrière la beauté se cache parfois la pire des cruautés. Joseph est un soldat humain tricentenaire ambitieux à la recherche d’une opportunité rare, rejoindre la caste céleste.

Chronique : Divine corruption: Déviance  est  un agréable roman  et les chapitres  permettent un enchaînement rapide de l’histoire. Il y a de bons ingrédients permettant aux lecteurs d’apprécier cette histoire : magie, aventure, gore et récit initiatique. On peut honnêtement dire sans gâcher une chose que ce roman offre de l’estime de soi.
Car cela se ressent dans une véritable horreur depuis le début et jamais une fois la tension ne s’est glissée, se basant sur les détails, des caractérisations pointues et des révélations merveilleuses. On pourrait l’appeler une fantaisie sombre, bien sûr, ou une fiction historique avec un réalisme magique plié, ou même un conte  tellement enraciné dans la réalité qu’on ne pourrait jamais creuser assez profondément.
Est-ce que ce roman n’est pas seulement un conte parfait, mais aussi un peu le miroir au fait de sa propre écriture?  Un superbe roman dont on à hâte de découvrir le tome 2.

Note : 9,5/10

  • Broché: 310 pages
  • Editeur : Autoédition (26 mars 2018)
  • Collection : Divine corruption

51U3KehGUFL._SX322_BO1,204,203,200_.jpg

 

Une vie nouvelle (18 avril 2018) de David Gréa

« Je suis prêtre catholique. Mais je veux femme et enfant. Le pape François m’a dit : Entrez dans la patience de Dieu… ». Le père Gréa a choisi de consacrer sa vie à Dieu. Sa foi est profonde et inébranlable. Son ministère le rend heureux, mais il n’a jamais caché que le célibat le minait en tant qu’homme. Il éclaire l’histoire de ce célibat, qui n’est ni un point de foi ni un dogme religieux, mais une règle de discipline. Le mariage des prêtres : le dernier tabou.

Chronique :Une vie nouvelle est un récit où l’on en ressort ému, bouleversé par la souffrance  a enduré cet homme . Chaque page est un cri d’amour. Du cœur : de ne pouvoir aimer comme il aimerait aimer. Du corps bien sûr : de ne pouvoir se laisser aller. Il ne fait aucun cadeau à l’Eglise dont il dénonce l’hypocrisie à chaque mot. De « l’extérieur » on ne s’imagine pas l’acharnement dont elle fait preuve à l’égard de ceux qui ne sont pas dans la « norme » .  Curé emblématique, connu bien au-delà de son diocèse, David Gréa avait réussi en six ans, dans sa jeune paroisse de Lyon-Centre-Sainte-Blandine, à attirer des milliers de fidèles et à dépoussiérer l’image de l’Église. Son départ très médiatisé, annoncé en février 2017 sur le site de la paroisse, a surpris, choqué ou déçu des fidèles. D’autres l’ont soutenu. « Il y a quelque temps, j’ai commencé à construire une relation avec une femme avec laquelle je pense que Dieu m’appelle à vivre », écrivait-il alors dans sa lettre. Quand un homme semble ainsi rajeunir et nous le dit avec force au fil des pages, qu’il se lève et déclare, en dépit de toutes les embûches du chemin, de toutes les déceptions, voire de toutes les trahisons, son amour de la femme aimée tout autant que son inconditionnel attachement au Christ et à sa parole, on se sent vraiment comptable et nourri soi-même d’une tradition capable de donner encore, aujourd’hui, de tels fruits ! Même si les tenants de son orthodoxie ne sont guère prêts à les goûter ni même à les reconnaître. Mais cela ne fut-il pas l’expérience même de Jésus, telle que nous la rapportent les Evangiles ? C’est en artiste et en poète que David Gréa accueille ainsi le Verbe et voilà, en tous les cas, un itinéraire singulier et fécond qui nous rendent, ô combien présent, le mystère qui cherche à se révéler en chacun d’entre nous.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 290 pages
  • Editeur : Les Arènes (18 avril 2018)
  • Collection : AR.TEMOIGNAGE

51h0GwCFYOL._SX328_BO1,204,203,200_

 

Test DVD : Drôles de petites bêtes (17 avril 2018) de Arnaud Bouron, Antoon Krings avec Kev Adams, Virginie Efira

Lorsqu’Apollon, un grillon baladin au grand cœur, arrive au village des petites bêtes, il ne tarde pas à perturber la vie du Royaume tout entier… Piégé par la cousine de la Reine Marguerite, la jalouse et diabolique Huguette, Apollon est accusé d’avoir enlevé la souveraine, semant la panique dans la ruche… Marguerite est en réalité captive des Nuisibles, complices d’Huguette qui en profite pour s’emparer du trône ! Apollon le Grillon, aidé de Mireille l’Abeille, Loulou le Pou et ses nouveaux amis, se lance alors dans une périlleuse mission de sauvetage.…

Chronique : Ce film d’animation est tout simplement superbe. Le film est vraiment parfait pour les jeunes enfants et il ravira aussi les plus grands ! Cela fait du bien de voir un film d’animation à l’univers aussi riche et unique, loin des graphismes stéréotypés des Disney, Pixar et consort. Des personnages attachant qui, bien que traités dans un style différent de l’oeuvre originale d’Antoon Krings n’en sont pas moins attachants et charmants. Un très bon moment en famille où les plus grands des enfants trouveront aussi du plaisir et durant lequel les parents ne s’ennuieront pas. Joli, tendre, drôle et merveilleux.

Note : 9,5/10

61CPGTQpOQL._SX522_.jpg

TEST DVD :

VIDÉO :  Image littéralement somptueuse, sans l’ombre d’un problème d’encodage à l’horizon : le piqué est précis et les couleurs vraiment pétantes, le tout s’imposant sans peine dans les limites d’un encodage en définition standard.

AUDIO :Niveau son, VF et VO encodées en Dolby Digital 5.1, et explosent littéralement tout sur leur passage avec le mixage hyper dynamique.

BONUS : Un making of revenant sur le tournage et la conception du film qui revient sur les principales différences ayant marqué les époques dans l’aspect purement visuel des personnages et le complément:  Personnages et décors : travaux préparatoires est trés intéressant.

 

  • Réalisateurs : Arnaud Bouron, Antoon Krings
  • Format : PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Audio description : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Région 2
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Universal Pictures France
  • Date de sortie du DVD : 17 avril 2018
  • Durée : 74 minutes

71YpLIZM8dL._SY445_.jpg

 

Ma frise du temps Montessori (12 avril 2018) de Céline SANTINI et Claire FROSSARD

La méthode Montessori est une méthode pédagogique développée au début du vingtième siècle par le Docteur Maria Montessori qui prônait un apprentissage respectueux des rythmes naturels de l’enfant.

Chronique : Conforme à la pédagogie Montessori,  cette pochette va aider les enfants qui on du mal à canaliser leurs attention mais cette exercice est un apprentissage très ludique.
Les illustrations sont belles et présente l’apprentissage du temps qui passe. Sur une frise murale de 12 mois, l’enfant posera un sticker chaque jour de la semaine, chaque mois. Superbe.

Note : 9,5/10

 

  • Relié: 12 pages
  • Editeur : Grund (12 avril 2018)
  • Langue : Français

613J-Firf4L._SY498_BO1,204,203,200_.jpg

 

Mon jeu de laçage Montessori (12 avril 2018) de Céline SANTINI et Claire FROSSARD

La méthode Montessori est une méthode pédagogique développée au début du vintième siècle par le Docteur Maria Montessori qui prônait un apprentissage respectueux des rythmes naturels de l’enfant.

Chronique : Avec cette pochette l’enfant va s’amuser avec les lacets, et objets de l’arbre. Il manipule  seul ou avec un adulte, et se familiarise avec les images qui sont jolies,et l’utilisation est évolutive . Un cadeau qui va accompagner l’ enfant dans son apprentissage à la concentration, sa dextérité, sa motricité fine, des capacités indispensables à une bonne maîtrise de l’écriture. 

Note : 9,5/10

 

  • Relié: 16 pages
  • Editeur : Grund (12 avril 2018)
  • Langue : Français

6112+LqtvUL._SX258_BO1,204,203,200_.jpg