Splat et le bébé surprise (4 octobre 2018) de Rob Scotton

Quand ses parents lui annoncent l’arrivée prochaine d’un bébé à la maison, Splat saute de joie !
Vite, vite, il faut tout préparer.
Mais le petit Greuh ne ressemble pas tout à fait à ce que Splat avait imaginé : c’est un crocodile ! Splat est très inquiet : le nouveau bébé pourrait bien les dévorer tout cru

Chronique : C’est un nouveau livre de Rob Scotton. Gardez à l’esprit qu’il s’agit en fait de Scotton, pas d’un de livre qui ce disent inspiré par ou basé sur la série par Scotton. La différence est évidente. Les dessins sont meilleurs, les histoires ont plus d’éléments, elles sont plus drôles, etc. Cette fois-ci, nous remontons dans le temps, avant la naissance de la sœur de Splat (celle qui le taquinait à Joyeux Noël). On dit à Splat qu’un nouveau bébé va bientôt arriver et qu’il se met au travail, avec un peu d’aide de son père. Il prépare tout pour le bébé. Un bébé viendra, mais avec une torsion. L’une de des scènes préférées est celle où Splat change une couche et porte une sorte de combinaison pour matières dangereuses. . Cette histoire colorée et amusante apportera un sourire à ses lecteurs.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 40 pages
  • Tranche d’âges: 4.0 années et plus
  • Editeur : Nathan (4 octobre 2018)
  • Collection : GD ALBUMS SPLAT

41U15OO1FHL._SX493_BO1,204,203,200_.jpg

 

Timoto y arrive presque tout seul & Timoto a un meilleur copain(20 septembre 2018) de Rémi Courgeon

Un nouveau héros fantaisiste proche des enfants de 4 à 6 ans

Chronique : Deux histoires simple pour parler d’un sujet important : l’acceptation et l’estime de ce que l’on est, de ce qui fait notre identité mais on peut facilement élargir le sujet à l’ensemble des caractéristiques physiques ou de personnalité. Les albums sont un peu court mais l’adulte peut poursuivre la réflexion avec son jeune lecteur une fois l’histoire lue. Des livre à lire et à relire.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 32 pages
  • Tranche d’âges: 4.0 années et plus
  • Editeur : Nathan (20 septembre 2018)
  • Collection : TIMOTO

 

Des dieux et des boulettes, panique, zéro héros ! (11 octobre 2018) de Maz Evans

Elliot et la déesse Vierge n’en ont pas fini avec les ennuis : le démon de la mort Thanatos cherche toujours à dominer le monde, désormais aidé par sa terrifiante mère, Nyx, la déesse de la Nuit. Et pour couronner le tout, Héra, enquêtrice en chef sur la conduite immortelle, a privé de liberté les dieux de l’Olympe en punition pour être intervenus dans le monde des humains. Elliot et Vierge se retrouvent donc seuls et partent en quête de héros capables de les aider. Néanmoins, après avoir raccroché leur carrière héroïque, Hercule et les autres seront-ils prêts à reprendre du service ?

Chronique : À la grande surprise, ce tome 2 à  non seulement réussi à égaler la qualité du tome 1, mais il était encore meilleur. Dans ce livre, Maz Evans poursuit l’histoire d’Elliot Hooper, qui doit faire face à la démence de sa mère, en apprenant plus sur son père et pourquoi il n’a pas fait partie de sa vie (jusqu’à présent) et vivant aussi avec plusieurs des dieux grecs et signe astrologique Vierge. Le livre réussit à avoir un humour phénoménal tout au long du livre (c’était encore plus drôle que le livre 1, et on a l’impression qu’il y a un superbe mélange d’humour pour les lecteurs plus jeunes et plus âgés). Les personnages, en particulier les dieux, en sont une grande partie car ce sont des personnages tellement loufoques et cool et c’était génial d’en savoir plus sur les dieux que nous connaissons déjà comme Zeus et Hermès, et de rencontrer d’autres comme Hadès et Perséphone pour la première fois . Maz Evans est également excellent pour écrire ses méchants. Même s’ils font rire, ils nous terrifient encore (surtout Nyx et Patricia ). Cependant, le livre est extrêmement poignant par endroits aussi, et on  ce retrouve en larmes lors de certaines scènes. La relation d’Elliot avec sa mère Josie est particulièrement déchirante. C’est une aventure mythique parfaitement tracée et rythmée que on peux sérieusement pas imaginer que quelqu’un n’adore pas.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 384 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Nathan (11 octobre 2018)
  • Collection : GRAND FORMAT DI

51kcOmljtxL._SX330_BO1,204,203,200_.jpg

 

Les Chevaliers des Gringoles – Livre 2 : Opération Goofus (20 septembre 2018) de Erwan Ji et Papaya

Décidément, à Cayou-des-Gringoles, c’est pas la fête à la grenouille tous les jours. Après mon affrontement avec Drake sur les Menhirs maudits, voilà que de sombres individus venus du ciel débarquent sur notre île pour mettre la main sur ce qu’on a de plus cher ! D’après mes calculs, ça nous fait une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise, c’est que nos ennemis sont méchamment dangereux.

Chronique : Ce tome 2 est véritable hommage à l’univers de la fantasy et au monstres mais d’une version drôle mais  qui est complètement différents des romans actuels mais tout aussi immersif. La qualité du livre est réussie. Ce livre est très intéressant pour les enfants et pour ceux qui connaissent la fantasy . Pour un lecteur  l’univers des zombies est parfaitement retranscrit.  On y retrouve tout ce qu’a fait le succès d’un livre pour enfant avec sa dose d’amitié mais tout fonctionne bien. Le rythme se fait en place et on veut poursuivre la progression de la sa quête . Un premier tome accrocheur avec une très belle écriture.

Note : 9/10

 

  • Broché: 240 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Nathan (20 septembre 2018)
  • Collection : GRAND FORMAT DI

51DfuCFRMYL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

 

 

La princesse au bois se cachait (11 octobre 2018) de Thierry Dedieu

Alaric et Hilde sont jumeaux. Prince et princesse, ils auraient dû vivre heureux dans leur royaume mais leur destinée va être tout autre. Un magnifique album tout en sobriété qui illustre avec force la grandeur du sacrifice.

Chronique : Ecrit tel un conte avec sa fable , sa morale, belle, sensible et drôle. La vraie valeur de  Alaric et Hilde ne se trouve pas que dans le dessin, elle est aussi dans l’étude et l’inspiration. Pour reproduire la vie, la beauté, il faut d’abord l’approcher, l’analyser et l’apprendre. Thierry Dedieu qui ne cesse d’étonner avec sa multiple palette graphique, capable d’aborder pratiquement tous les genres de l’illustration. Un album empreint de philosophie. Une belle histoire sur l’impatience, sur le temps de profiter des choses de la vie pour en saisir toute la beauté et la bêtise humaine.
Un récit de Dedieu parfaitement dans l’air du temps afin de faire comprendre au plus petit le sens de la vie et du voyage et du sacrifice .

Note : 9,5/10

  • Album: 40 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Seuil jeunesse (11 octobre 2018)
  • Collection : ALBUM JEUNESSE

51Xz4Gx-VqL._SX354_BO1,204,203,200_.jpg

 

Zou le zoo ! (4 octobre 2018) de Cecile Roumiguiere et Eric Singelin

Dans un zoo, l’alligator soupire… Il veut revoir son fleuve et sa boue chaude et soyeuse.  » Rien de plus simple, dit la baleine. Prend ton baluchon et vas-y !  »

Chronique : Coup de coeur pour cet album pop-up à proposer aux enfants de tous âges. Une histoire qui ressemble à la saga Madagascar  et mélangeant  les animaux on voit arriver à chaque double page un nouvel animal plus gros que celui d’avant et qui rêvent de cavale. Et chacun de se poser la question de pourquoi  sortir et nous y donne sa supplique ce qui nous fait rentrer dans une surenchère avec de l’humour et de la théâtralité de ce magnifique livre pop up de Cecile Roumiguiere et Eric Singelin.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 28 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Seuil jeunesse (4 octobre 2018)
  • Collection : LIVRE ANIMES

51UadTkEJML._SX343_BO1,204,203,200_.jpg

 

Cavalier du dragon Tome 1 & 2 (18 octobre 2018) de Cornelia Funke

Les hommes menacent d’envahir leur vallée des dragons argentés.
Il faut fuir ! Mais où ? Une ancienne légende parle d’un lieu entouré de montagne… Long, le plus jeune de tous les dragons argentés, part à la recherche de cet endroit mythique, accompagné de Fleur de soufre et d’un jeune orphelin. Mais il devra d’abord affronter Ortimore, le terrible dragon doré.

Chronique : Voici une saga de dragon qui ne s’enfonce pas trop profondément dans l’histoire du dragon, préférant se tenir seul comme un conte d’aventure impliquant des dragons. La prémisse du livre est que le repaire d’un groupe de dragons est menacé et que l’un des leurs est le seul à vouloir et à pouvoir partir explorer le monde effrayant pour trouver un meilleur endroit où vivre pour son clan. Comme beaucoup de ces livres, lorsque le protagoniste sort des confins abrités de son monde d’incubateur de personnages, il apprend rapidement à quel point la vie réelle est difficile. Dans Cavalier du dragon, ce traumatisme est incarné par un dragon mécanique irrésistible, bien que pas complètement étoffé. La distribution des personnages comprend un jeune orphelin nommé Ben, qui devient le cavalier dragon homonyme. Cette histoire nous  rappelle un film d’enfance intitulé  » L’histoire sans fin « , et n’est qu’un bon conte à l’ancienne, qui réunit des elfes et bien d’autres. Le message de Funke au lecteur est que le bien domine toujours le mal et la suite est que Funke a ajouté des références au livre précédent de la série ainsi qu’à tous les personnages et espèces que l’on trouve dans le livre précédent. Les illustrations qui se sont enroulées sur les bords des pages sont également attrayantes  Comme quelqu’un qui se bat parfois pour recréer l’image de créatures fantastiques  c’est un cadeau de pouvoir voir le rendu de l’artiste de ce à quoi ressemblaient ces êtres fabuleux. Et il y avait des êtres fabuleux. Cette histoire inclut , dragons, griffons, centaures, trolls…  A travers l’amour de Funke pour ces êtres extraordinaires, nous voyons son amour pour les êtres non moins extraordinaires qui habitent la Terre avec nous (comme les singes, les singes et les oiseaux). Encore et encore, les pages ont laissé échapper une chaleur vers toutes les espèces. Si vous avez un enfant plus jeune qui veut lire ce livre, il aura certainement le cœur d’un écologiste à la fin. Parmi les autres leçons que Cornelia Funke enseigne tout au long mentionnons que l’argent ne remplace pas l’amour, que juger quelqu’un selon son espèce (ou sa peau) peut empêcher des amitiés extraordinaires, et que le travail acharné et la persévérance seront toujours la voie.Cette histoire fantaisiste a tant de choses à enseigner, même aux plus âgés des adultes. On recommande vivement ces livres aux lecteurs de tous âges, des classes moyennes aux tout-petits et aux octogénaires.

Note : 9,5/10

 

  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (25 octobre 2018)
  • Collection : Grand format littérature