L’étranger (7 mars 2018) de Kjell Ringi

Il était une fois un roi et son peuple qui vivaient en paix. Un jour arriva un étranger…Une parabole parue aux Etats-Unis en 1968 et publiée pour la première fois en France.

Chronique : Un peuple pacifique, chacun environ 1 pouce (pomme) de haut et uniformément habillé (roi, soldat, homme d’affaires), trouve un étranger (pieds et chevilles 7 (pomme) pouces de haut) dans leur milieu. Le malaise fait ressortir un garde, des diplomates entassés avec mégaphone essayent de communiquer, un oiseau messager qui ne revient pas, la menace de la force militaire n’apporte aucune réponse. L’armée met le feu, l’étranger laisse tomber une larme, puis une autre, et bientôt ses pleurs produisent un tel déluge que «  » le matin, ils étaient tous au même niveau. Maintenant il est facile de parler à l’étranger, donc le roi l’a accueilli. «  » L’étranger – littéralement – souffle l’eau (leurs ennuis) loin. Dans la dernière page de deux pages, des personnages agitent devant un étranger allongé, un drapeau pacifique entre deux orteils, une médaille accrochée à sa poitrine nue ce qui cela ne devrait laisser aucun doute, et les personnages résistent à un second regard.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 40 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : Kaléidoscope (7 mars 2018)`

51JUOCnt4LL._SY373_BO1,204,203,200_

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s