Test DVD : La Princesse des glaces ( 19 juin 2018) de Aleksey Tsitsilin avec Garik Kharlamov, Ivan Okhlobystin

Après avoir vaincu de manière héroïque la Reine et le Roi des Neiges, Gerda, la Princesse des Glaces, n’est toujours pas en paix avec elle-même. Elle rêve de revoir ses parents, enlevés autrefois par le Vent du Nord et de vivre de nouveau en famille, accompagnée de son frère Kai.

Chronique : Sequel de La reine des neiges 1 & 2, sortis directement en vidéo physique, ce quatrième long-métrage du studio russe Wizart Animation n’est pas un remake du désormais classique blockbuster de Disney. C’est un conte fantastique pour petits et grands, mis en scène dans un monde où se côtoient, trolls et humains.
Dans le monde des humains, le jeune Rollan rêve de devenir un grand pirate parcourant les mers à la recherche de gloire et de fortune. Gerda, qui sillonne les écoles de ce même monde avec son frère Kai pour raconter aux enfants comment ils ont vaincu la Reine et le Roi des neiges, rêve d’une vie calme et paisible avec ses amis, Alfida la pirate, Orm le troll et Luta la loutre. Mais surtout, elle rêve de revoir ses parents, emportés par le Vent du Nord de la Reine des neiges. Ayant appris l’existence de la pierre aux souhaits, Gerda se lance avec Rollan sur la trace de cet objet magique.On retrouve ici les éléments du schéma narratif classique des contes de fées : situation initiale, élément modificateur, péripéties, résolution, situation finale. De plus, au-delà de son intrigue, le film conduit une réflexion mille fois entendue sur la famille, l’amitié, le courage et l’apprentissage : il faut rester près de ses proches, ne pas faire confiance aux inconnus, et être brave et courageux dans un monde instable (le monde d’aujourd’hui).
Si le scénario est donc sans véritable surprise , il reste bien conduit. L’un des défauts des deux précédents volets avait été de présenter un scénario dont les actions étaient beaucoup trop resserrées dans le temps, s’enchaînant quasiment sans transition. Ce n’est plus le cas avec La princesse des Glaces, dont l’intrigue se déroule de manière un peu plus fluide.Les personnages sont chaleureux, attachants, et évoluent dans des décors visuellement plus aboutis que dans les deux précédents opus : les paysages enneigés, les petites maisons en bois où vivent les trolls, la nuit bleutée, rappellent les superbes paysages de Russie, mais aussi d’Europe du Nord. L’animation est également plutôt réussie, jouissant d’un graphisme plus net, à l’apparence moins numérique, moins artificielle et donc plus authentique. Les mouvements des personnages sont fluides et bien détaillés.

Note : 9/10

61nRcgmSExL._SL1000_.jpg

TEST DVD :

Vidéo : Le travail du détail excelle ici, provoquant l’apparition des détails les plus subtils. En fait, il est si détaillé que vous pouvez voir chaque imperfection et chaque mèche de cheveux . Mais la plupart des arrière-plans semblent beaucoup plus unidimensionnels dans un film qui a autrement une dimension incroyable. Cela crée un look très unique qui se traduit extrêmement bien en contraste avec l’animation .  Encadré à un rapport d’aspect de 1: 85.1 qui nous donnant une palette de couleurs plus vives et dynamiques. Ceci est particulièrement visible dans les scènes où les personnages sont montrés debout près des fenêtres où le soleil brille vers l’intérieur. Les rayons de lumière sont si vifs qu’ils sont tangibles lorsqu’ils sont projetés sur les personnages sur leur chemin. Les noirs sont brillant et  révèlent une grande profondeur.

Audio : L’audio dégage l’énergie du film sans effort. La partition remplit votre champ sonore d’exubérance. Même les scènes subtiles où les personnages ont une conversation rencontrent une excellente séparation des enceintes, l’une provenant de votre haut-parleur avant gauche et l’autre de votre droite.  Les hautes, moyennes et basses fréquences sont exactement ce que nous voulons.

Bonus : Making of :Un making of revenant sur le tournage et la conception du film qui revient sur les principales différences ayant marqué les époques dans l’aspect purement visuel des personnages et le complément: Personnages et décors : travaux préparatoires est très intéressant.

 

  • Réalisateurs : Aleksey Tsitsilin
  • Audio : Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 2.40:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : Universal Pictures France
  • Date de sortie du DVD : 19 juin 2018
  • Durée : 88 minutes

71Jh7RGAzTL._SY500_.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s