La Grâce des rois (4 octobre 2018) de Ken LIU et Elodie Coello

Le Royaume de Dara est divisé en sept États, mais l’un d’entre eux,
Xana, a pris l’ascendant sur les autres par la force et le jeu des
alliances politiques. Son roi est devenu l’Empereur et a établi le
règne du Céleste Diaphane. Tous désormais doivent chanter ses
louanges et oeuvrer à sa gloire. Cependant, chez les nobles déchus
comme chez le peuple corvéable, épuisé et écrasé d’impôts, la
révolte gronde.

Chronique :  Dans ce premier volume de la série  nous découvrons un univers fantastique avec une technologie d’âge moyen, des dieux interférents et un merveilleux mélange d’histoires et de légendes inspirées de la mythologie chinoise et polynésienne classique. Essentiellement, c’est l’histoire de Mata et Kuni et comment leur relation en évolution (pas de spoilers !) affecte le monde insulaire de Dara. Bien qu’il faille un certain temps au lecteur occidental pour apprécier la multitude de personnages, l’histoire s’accélère vraiment et divertit tout au long du récit. Il permet de briser les frontières de la mythologie traditionnelle en mettant en vedette des personnages féminins forts et en introduisant surprise après surprise dans l’intrigue. Il y a aussi beaucoup de science et de nature, ce qui est essentiel pour les temps sombres dans lesquels nous vivons. Comme le dit Jia, la femme de Kuni : « Quand on en sait assez sur le monde, même un brin d’herbe peut être une arme. » (P. 114). Je me suis retrouvé à plonger de plus en plus profondément dans ce monde fantastique et j’ai vraiment apprécié la profondeur et la variété des personnages présentés ainsi que l’incroyable imagination de l’auteur pour créer les dirigeables impériaux, les baleines blindées, et un million d’autres idées et inventions brillantes.

Alors que le roman s’ouvre, il semble que ce soit l’histoire d’une victoire capitale, mais il s’agit en réalité d’une série de victoires multiples et encore plus de défaites. C’est un conflit qui avance à un rythme effréné, passant d’une île à l’autre, d’une armée à l’autre. C’est sanglant et brutal, mais c’est aussi beau. C’est une histoire qui fonctionne à tant de niveaux – personnel, politique, martial et magique. La mythologie et la science sont des partenaires égaux dans le conflit, tous deux poussant le conflit dans la bonne direction, mais, au bout du compte, tout se résume à la relation entre Kuni et Mata.  Hâte de lire le prochain tome.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 848 pages
  • Editeur : Fleuve éditions (4 octobre 2018)
  • Collection : OUTRE FLEUVE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2265116750

41Hd0Zvi2hL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s