Les Féroces (7 novembre 2018) de Jedidiah Ayres

Au sud de la frontière mexicaine, Politoville ne figure sur aucune carte. Aucun de ses habitants n’a jamais été recensé nulle part. La bourgade sert de refuge aux indésirables, ces criminels qui ont besoin de se faire oublier. Pour supporter l’ennui, la poussière et la canicule, ils ont l’alcool, la drogue et la fréquentation d’un groupe de prostituées, kidnappées très jeunes dans leur village natal. L’une d’elles parvient à se sauver et à initier une révolte sans pitié. Ensemble, elles vont devenir les féroces.

Chronique : Si vous cherchez quelque chose de différent dans le genre de mystère criminel, alors vous êtes au bon endroit avec ce roman de Jedidiah Ayres. Ce qui rend différent, c’est le temps consacré à ses prostitués au Mexique  et au développement  des personnages, le lecteur voit les choses dans leurs yeux en alternant des chapitres. L’auteur les traite en tant que personnes en trois dimensions, en leur donnant autant, sinon plus.  L’écriture est très bonne avec des études de comportement habiles construites par phrase. Il n’y a pas de stéréotypes dans cette histoire qui est un soulagement rafraîchissant. C’était une mesure du talent de l’auteur qu’elle était capable de créer des personnages sympathiques parmi ceux qui ne mérite pas nécessairement la sympathie. A lire.

Note : 9,5/10

 

  • Editeur : Les Arènes (7 novembre 2018)
  • Collection : AR.HORS COLLECT
  • Langue : Français

51w2Y5dCMDL.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s