Kids with Guns (Tome 1) (6 février 2019) de Capitan Artiglio

Faites débouler dans le cadre classique d’un western, des dinosaures, des mondes parallèles, une petite fille mutique qui tire plus vite que son ombre : vous entrez de plein pied dans le monde exubérant de Kids with Guns.
Et quand un foutu bandit décide d’adopter la petite fille muette et mystérieuse, on sait que l’aventure va nous embarquer d’emblée.

Chronique : Tu connais le défilé de rêve de Satoshi Kon dans « Paprika » ? Ce fou mélange de cultures, d’époques, d’humains, d’animaux et de technologies qui marchent ensemble au même rythme ? Eh bien, « Kids with guns » pour moi est au même niveau de folie, mais la folie « sensible »…. Il y a des cow-boys, il y a des dinosaures, il y a des aliens, il y a de la magie, il y a de la technologie, mais tout est en harmonie, et, comme dirait Sebastian dans « La Terre »… c’est incroyablement excitant ! Il y a aussi des influences évidentes de la culture pop japonaise (j’ai peut-être tort, mais j’ai vu beaucoup de « Akira »), avec mille et une citations plus graphiques : Pokémon, Studio Ghibli, Dragon Ball pour dire les plus évidentes, mais il y en a tellement que vous pourriez organiser une chasse entre amis ! XD
Mais l’intrigue ? C’est le premier livre d’une trilogie, donc l’histoire n’a pas encore pris vie, mais les prémisses…. ! Quand j’ai fermé le livre, j’étais tellement intrigué que j’ai immédiatement pris un stylo et du papier pour marquer les points clés de l’histoire (et pour faire les théories XD). Et puis il y a tout le charme du monde créé par Captain Claw, un monde qui a une histoire, des légendes, jusqu’à présent seulement esquissées, sur lesquelles j’espère revenir dans les prochains livres, et les protagonistes « négatifs », mais que l’on s’attache immédiatement ! Et je ne parle pas des dessins et des couleurs, parce qu’en bref…. vous pouvez juger par vous-même à partir de la couverture ! (Mais vous pouvez aussi juger l’ensemble du livre par la couverture, dans ce cas )
En conclusion, comme l’a dit Edmond Dantès, « toute la sagesse humaine réside dans ces deux mots : cow-boy et dinosaure.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 206 pages
  • Editeur : Casterman (6 février 2019)
  • Collection : Paperback
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2203178639

51etbL-6lDL.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s