Test DVD : High Life (24 avril 2019) de Claire Denis avec Robert Pattinson, Juliette Binoche

Un groupe de criminels condamnés à mort accepte de commuer leur peine et de devenir les cobayes d’une mission spatiale en dehors du système solaire. Une mission hors normes…

Chronique : Les bons films de science-fiction en disent toujours plus long sur l’état de notre société qu’un film à la narration plus classique. C’est le cas du dernier film de Claire Denis qui semble, en plus, de façon lyrique, poétique et intimiste, être la somme de toutes ses ambitions cinématographiques tant philosophiques que formelles. A l’opposé de son précédent film solaire qui avait tant surpris par son humour et sa logorrhée (Un beau soleil intérieur), elle brasse, cette fois ci, dans une esthétique rappelant Tarkovski, Kubrick ou l’hypnotique « Under the skin » de Jonathan Glazer, des idées aussi essentielles que l’enfermement, le poids des tabous, l’avilissement de la conscience mais aussi, et c’est beaucoup plus troublant, la recherche de l’utopie suprême, l’Amour, pur, parfait. Le film ne cherche pas à se faire aimer, radical dans ses propositions, sa mise en scène, le jeu minimaliste de Robert Pattinson ou celui beaucoup plus expressif de Juliette Binoche, extraordinaire dans son personnage démesuré de démiurge de la PMA mais, au final, tellement plus troublant, dérangeant, hors normes que la production habituelle. Alors certes, ce film ne plaira pas à tout le monde et suscitera sarcasmes et agacements en raison de la lenteur du récit et du fait qu’il n’y a pas de rebondissements (High Life n’est pas Alien). Mais c’est un film magnifique, d’une grande beauté plastique et avec une tension hypnotique qui touche parfois au sublime dans certaines séquences. Claire Denis signe ici l’un de ses plus beaux films (avec Beau Travail par exemple).

Note : 9/10

5268404.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Vidéo : La  photo du film travaille beaucoup sur les noirs et les ombres et lumières fortes, et impose dés les premières séquences une force imparable,  le master proposé par l’éditeur s’avère en tous points parfait. Définition, piqué, couleurs, contrastes et gestion des noirs : tout est littéralement impeccable.

Audio :mixage anglais 5.1, dynamique, dialogues clairs, spatialisation modérée avec peu d’effets surrounds, LFE cependant efficaces ; VF 5.1 aussi dynamique que la VO mais avec une plus grande prépondérance des dialogues sur les ambiances.

5212153.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Bonus : Le dvd nous propose une vingtaine de minutes d’entretiens croisés avec l’équipe du film : l’occasion d’écouter Robert Pattinson et Mia Goth louer la personnalité de Claire Denis et les subtilités d’un script qu’aucun des deux ne semble avoir réellement compris. Le troisième intervenant s’exprimera quant à lui en français : il s’agit d’Aurélien Barrau, consultant en astrophysique et conseiller technique . Ses propos sont à la fois très complexes et paradoxalement très intéressants, notamment quand il aborde des détails techniques concernant le vaisseau spatial du film, qui seront passés à cent lieues au dessus de la tête du commun des mortels.

 

  • Acteurs : Robert Pattinson, Juliette Binoche, André Benjamin, Lars Eidinger, Mia Goth
  • Réalisateurs : Claire Denis
  • Audio : Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région B/2
  • Rapport de forme : 1.66:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Wild Side Video
  • Date de sortie du DVD : 24 avril 2019
  • Durée : 110 minute

61cVkUK6rsL._SY445_.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s