Test DVD: Bienvenue à Marwen (Welcome to Marwen) (15 mai 2019) de Robert Zemeckis avec Steve Carell, Leslie Mann

L’histoire de Mark Hogancamp, victime d’une amnésie totale après avoir été sauvagement agressé, et qui, en guise de thérapie, se lance dans la construction de la réplique d’un village belge durant la Seconde Guerre mondiale, mettant en scène les figurines des habitants en les identifiant à ses proches, ses agresseurs ou lui-même.

Chronique : « Bienvenue à Marwen » est à la fois un film très déstabilisant, absolument fascinant et incroyable ! Il demande de la part du spectateur une volonté de s’immerger complètement dans le mental pour le moins perturbé de Mark Hogancamp, et de comprendre toutes ses phobies et de là, tous les transferts qu’il met en place à travers ce monde de poupées mannequins qui représente son univers, ou tout au moins celui qu’il pense ou voudrait pouvoir maîtriser à sa façon. Un univers effrayant, qui rassure pourtant notre héros amnésique et psychotique, tout en l’obligeant à affronter ses peurs ! Comme si sa vie après l’agression dont il a été la victime plus que traumatisée, s’était réduite et concentrée sur ses petits personnages, surtout cette troupe de femmes avec lesquelles il pourra imaginer ce qui lui convient, devenir puissant tout en étant protégé et même devenir amoureux ! Le passage du monde réel à celui, totalement imaginaire est tout simplement bluffant dans la représentation des uns et des autres. Robert Zemeckis a su donner une âme à chaque petite poupée, dont les visages animés arrivent à se substituer à ceux des personnages réels qui entourent Mark dans son quotidien, et ce village belge pendant la seconde guerre mondiale devient ainsi le théâtre de ses démons à travers ces SS tyranniques qui représentent le mal ou son mal à lui ! On est franchement mal à l’aise et en même temps fascinés par cette histoire où le monde miniature est si bien rendu, si présent, si prégnant tout en étant ancré avec la vie réelle ! En effet, la dimension psychologique que ces petits êtres représentent est hallucinante, car ce qui pourrait être un jeu ou un hobby pour un homme lambda, est ici une véritable folie ou démence, en devenant une sorte de thérapie insidieuse, tantôt réparatrice et tantôt destructrice… Quel plaisir des yeux à travers cet univers inventif, quel film absolument inattendu et indescriptible qu’il faudra voir évidemment pour comprendre et réaliser cette douleur, avec un risque certain de tout rejeter en bloc, ou au contraire de trouver formidable dans l’idée et la réalisation ! Beaucoup de clins d’œil de la part de Robert Zemeckis, de Cendrillon (et ses escarpins à talons aiguilles !), à Hitchcock qui avec un acteur aussi étonnant que Steve Carell, feront de ce destin si effrayant et si particulier, une histoire et un personnage à découvrir sans hésiter !

Note : 9/10

41lIXF8asAL._SX679_.jpg

Vidéo : Bienvenue à Marwen conserve toutes ses qualités techniques pour son passage en vidéo. Fort d’une belle définition, de contrastes éclatants et de couleurs chatoyantes, le Blu-ray délivre effectivement un rendu HD extrêmement réjouissant. Non seulement le niveau de détails des images est remarquable (notamment en ce qui concerne les figurines), mais la retranscription des décors de Marwen est également incroyablement riche.

Audio : Ajoutez à cela une piste audio VO Dolby TrueHD 5.1 ample et immersive, et vous obtenez une expérience de visionnage quasiment optimale. Face à son homologue anglaise, la piste française Dolby Digital 5.1 se défend plutôt bien, mais la première est tout de même nettement à privilégier pour pouvoir véritablement apprécier le jeu des acteurs et la puissance/délicatesse sonore de certaines séquences.

519f77f_l2RJHCPFXSbONdOK4xUEquPz.jpg

Bonus :Les bonus offerts par le disque ne convainquent pas totalement puisque leur nombre, et surtout leur durée, laissent indéniablement un goût de trop peu à l’issue du visionnage. Outre les scènes coupées, les autres modules proposés n’atteignent en effet même pas 15 minutes de durée. Compte tenu du caractère réel de l’histoire, on était en droit d’attendre beaucoup plus.

 

  • Acteurs : Steve Carell, Leslie Mann, Diane Kruger, Merritt Wever, Janelle Monáe
  • Réalisateurs : Robert Zemeckis
  • Format : PAL
  • Audio : Italien (Dolby Digital 5.1), Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Finnois, Français, Suédois, Italien, Norvégien, Néerlandais, Danois, Arabe, Hindi
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Région 2
  • Rapport de forme : 2.39:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Universal Pictures France
  • Date de sortie du DVD : 15 mai 2019
  • Durée : 111 minutes

618Ml8YAmAL._SY445_.jpg

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s