Ma vie avec John F. Donovan (The Death and Life of John F. Donovan) 04 septembre 2019 de Xavier Dolan avec Kit Harington, Natalie Portman

Dix ans après la mort d’une vedette de la télévision américaine, un jeune acteur se remémore la correspondance jadis entretenue avec cet homme, de même que l’impact que ces lettres ont eu sur leurs vies respectives.

Chronique : Sans être le meilleur long-métrage du prodige canadien, Ma Vie Avec John F. Donovan s’avère être un très bon film qui ne mérite pas toutes les critiques négatives qu’il a pu recevoir. Au fond, ce qui a peut-être manqué pour beaucoup dans cette histoire c’est le manque de surprise. Xavier Dolan a pour habitude de réaliser des films dont on ne connaît pas vraiment tous les tenants et les aboutissants alors qu’avec ce dernier long-métrage rien ne vient réellement surprendre. Cependant, la fluidité du récit et la capacité qu’a Dolan aidé par Jacob Tierney à écrire des histoires simples, attractives et intrigantes est toujours bel et bien présente. L’ennui n’existe pas dans cette histoire, on se plaît à en suivre les différentes parties et s’interroge sur leurs symbolismes. On pourrait peut-être y voir une représentation de la vie de Dolan poussé sur le devant de la scène très vite, voire peut-être même une certaine représentation de la célébrité que Kit Harington a du affronter ces dernières années. Dans tous les cas, il n’y a pas de vraies fausses notes dans cette histoire et le mélange des lignes temporelles se fait avec facilité et subtilité. Mais la plus grande force du film réside dans son casting. Abandonnant quelque peu ses origines canadiennes ici, Dolan s’entoure d’un casting anglo-américain qui, à l’exception de Kathy Bates peut-être, sait nous transporter tout au long de cette histoire. Kit Harington, Jacob Tremblay, Susan Sarandon, Nathalie Portman, Michael Gambon, Thandie Newton, Chris Zylka, Ben Schnetzer ou encore Katy Breier, les grands noms qui sont présents au générique de ce film ne font que nous émouvoir, nous emmener dans leur voyage avec toute la simplicité que cela mérite. Les jeux alambiqués et intellectuels ont disparus, comme dans les autres films de Dolan c’est la simplicité et l’universalité des personnages et des caractères qui prédomine et que l’on retrouve à chaque instant ici. De même, la réalisation du canadien est toujours aussi intéressante. Qu’elle soit crue ou d’une grande subtilité, chaque seconde est pensée avec intérêt, que ce soit les scènes de fêtes ou les scènes de la vie courante, on retrouve toujours la patte du réalisateur. Et cette vision artistique se retrouve d’autant plus dans ses choix musicaux. Usant quelque peu du stratagème qui avait poussé la bande originale de Mommy au sommet, le choix est fait ici de remettre au goût du jour des morceaux actuels, que ce soit Adele ou encore Florence and the Machine dans une sublime scène. Sans être au niveau des standards auxquels Xavier Dolan nous avait habitué, Ma Vie Avec John F. Donovan reste malgré tout un très bon film qui continue à transporter le spectateur dans la filmographie du jeune prodige.

Note : 8,5/10

2.jpg

Video : La clarté du film  est juste magique et avec un contraste exceptionnels ait ressortir les délicats tissages de costumes des acteurs, rehaussent la profondeur et mettent en valeur les intérieurs. Bien qu’il n’y ait pas de point de grain visible, l’image dégage une merveilleuse sensation de film qui rappelle les films de la période historique. Les couleurs sont un peu atténuées pour refléter la nature désastreuse de la situation, mais des éclaboussures de paysages verts verdoyants et des éclats de neige  sont luxueusement riches, les blancs sont brillants mais ne fleurissent jamais, et les tons de chair restent naturels et constants tout au long. Les détails sautent de l’écran, tandis que des gros plans pointus soulignent les lignes, les rides et les taches sur les visages des personnages âgés.

3.jpg

Audio :  Bien que les accents surround soient faibles, la fidélité supérieure et la profondeur tonale permettent à l’audio d’obtenir une sensation d’enveloppement fluide. Une séparation stéréo plus distincte est visible à l’avant, car des transitions douces élargissent bien le paysage sonore. Le bruit d’un bouchon de champagne et le tic-tac d’une horloge sont merveilleusement croquants. Les basses fréquences sont puissantes et une large gamme dynamique gère tous les hauts et les bas sans aucune distorsion. La musique jouit d’une belle présence et remplit  avec aisance . C’est une piste beaucoup plus intéressante que ce à quoi on pourrait s’attendre, et l’excellent rendu accentue son impact.

 

  • Acteurs : Kit Harington, Natalie Portman, Emily Hampshire, Sarah Gadon, Jacob Tremblay
  • Réalisateurs : Xavier Dolan
  • Format : PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0), Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Région 2
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : TF1 Studio
  • Date de sortie du DVD : 4 septembre 2019
  • Durée : 118 minutes

1.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s