TEST BLU RAY : Moi, Moche et Méchant 3 (07 novembre 2017) de Pierre Coffin, Kyle Balda avec Gad Elmaleh, Audrey Lamy

Alors que Gru, totalement déprimé par sa mise à pied, tente de trouver une nouvelle voie, un mystérieux individu se présente pour l’informer du décès de son père. Dans la foulée, il lui annonce l’existence d’un frère jumeau prénommé Dru qui a exprimé le désir d’une rencontre…

Chronique : Moi, moche et méchant 3 confirme bien que de vouloir absolument proposer une ou des suites, n’est pas toujours la meilleure idée qui soit ! Après avoir gardé un très bon souvenir du premier, puis un nettement moins bon du deuxième  cet opus 3 de Pierre Coffin ne fait guère d’étincelles ! Les personnages sont certes toujours sympathiques, mais on les connaît déjà et tout ce qui faisait l’émotion du premier, est à ranger du côté de l’accessoire car cette fois ce sera Gru et son frère jumeau qui seront les vedettes bien sûr, mais ici plus sur le registre du gag bien vitaminé, voire un poil trop surexcité ! Ce genre de situations loufoques où chacun fait ce qu’il peut pour se prétendre drôle, a déjà été vu trop souvent pour faire la différence. Alors bien sûr, on rit ou on sourit à quelques reprises, notamment lors d’une évasion rocambolesque qui relève plus d’une invention à la Géo Trouvetou, que d’un coup d’éclat préparé au millimètre ! Et la lutte contre le grand méchant Bratt, apporte aussi son petit lot de surprises vers la fin, avec quelques clins d’œil assez savoureux ! De là à s’emballer complètement, il y a un pas à ne pas franchir par un manque de scénario véritablement construit qui donne la sensation de remplissage avec des instants déjantés qui s’empilent sur d’autres beaucoup plus convenus… Alors peut-être que cette petite famille devrait prendre l’air frais des vacances pour redémarrer ses aventures dans un contexte véritablement nouveau à tous points de vue !

Note : 8,5/10

51PgcsX2gmL._SL1000_

Test Blu ray :

Image : Une image splendide piquée, très équilibrée en colorimétrie et fourmillant de détails . Malgré les nombreux décors de la cette perfection visuelle est particulièrement saisissante et le master intermédiaire augure obligatoirement d’un excellent résultat en terme d’image pour cette édition. Une image splendide piquée, très équilibrée en colorimétrie et fourmillant de détails .

Son : Les effets sonores du film envahissent les différents canaux, avec beaucoup de précision et de dynamique avec les dialogues que ce soit en vo et en vf donnent  du volume et  ne se laissent pas déborder par des effets sonores . La musique fait vibrer l’installation et plonge le spectateur dans une certaine mélancolie .

Bonus : Côté Bonus, les making of sont intéressants ce qui qui nous permet de découvrir de l’intérieur la création du film, et le court métrage inédit est vraiment très rigolo pour les enfants. Du très bon travail

  • Réalisateurs : Kyle Balda, Pierre Coffin, Eric Guillon
  • Audio : Néerlandais (DTS-HD High Res Audio), Italien (DTS-HD High Res Audio), Français (DTS-HD High Res Audio), Roumain (DTS 5.1), Néerlandais belge (DTS 5.1)
  • Audio description : Français
  • Sous-titres : Néerlandais belge, Néerlandais, Français, Italien, Roumain
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 2.40:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Universal Pictures France
  • Date de sortie du DVD : 7 novembre 2017
  • Durée : 90 minutes

71J+T7ekP2L._SL1290_

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s