TEST DVD : Westworld (8 novembre 2017) avec Evan Rachel Wood, Thandie Newton, Anthony Hopkins e Ed Harris

A Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu’à la suite d’une mise à jour, quelques robots comment à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodé.

Chronique : Westworld est un parc d’attractions futuriste dans lequel des robots recréent un monde western et rejouent les mêmes scènes à l’infini. Pourtant, un bug va enrayer la machine (ou plutôt les machines) et faire prendre conscience à certains d’entre eux le monde dans lequel ils vivent. La nouvelle série de Jonathan Nolan nous offre une véritable plongée au coeur de ce parc dans lequel les touristes viennent exercer tous leurs vils instincts : ils violent, tuent et profiter de l’irréalité de ce monde pour mal se comporter.Cette saison qui nous est livré par Nolan et J.J Abrams est proche de la perfection à tout niveau. La mise en scène, les décors et les costumes sont sublimes et permettent une immersion totale. L’intrigue est originale, complexe et surprenante. La bande-son est parfaitement adaptée et le générique a été concocté par Ramin Djawadi qui avait signé la musique de Game Of Thrones ! Les bases sont très vite posées et on ne se lasse pas malgré la longueur des épisodes. La série nous embarque dans son ambition et réussit parfaitement son entrée en matière et malgré la grosse attente qui l’entourait, elle ne nous déçoit pas. Réunissant des grands noms comme Anthony Hopkins et Ed Harris ainsi que des acteurs moins connus mais ayant du talent à revendre comme Jimmi Simpson, Clifton Collins Jr., James Marsden et Evan Rachel Wood. Et la série réussit son pari. En reprenant un vieux films très typé des années 70, et le questionnement du danger de la science, ici, en prenant pour base, très réelle, l’intelligence artificielle et les capacités des nouvelles technologies à remplacer l’homme. Le scénario et le découpage entre les différentes intrigues est habile à souhait, et l’on ne devine pas la fin à l’avance, renvoyant toutes les séries classiques aux oubliettes, tant la maestria du conteur surprends et terrifie par le génie de son acuité.

Note : 9,5/10

204744.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Test DVD :

Video : Avec un transfert 1080p agréable de 1,78: 1. Tourné sur film, cette série était l’un des spectacles les plus chers produits par HBO, et ça se voit! C’est un spectacle qui est baigné dans des costumes complexes, un travail de maquillage incroyable, ainsi que la belle conception de la production. Les détails sont impeccables vous permettant d’absorber tous ces éléments. Les couleurs sont une caractéristique remarquable, car le parc bénéficie de couleurs plus chaudes que les tons bleu stériles et frais des installations d’administration et de gestion du parc. Il y a une grande quantité de présence primaire avec des touches de bleu et de jaune / brun pour tirer le meilleur parti du décor occidental. Les niveaux de noir sont profonds et d’encre donnant à l’image un sens formidable de profondeur et de dimension. Les scènes dans les salles de «maintenance» pour les attractions sont moulées dans un ton noir, bleu et gris étrange qui vous donne un grand sens de l’étendue tout en se sentant claustrophobe.

AudioWestworld arrive avec un joli standard mais toujours très bon anglais. Une chose à propos de ce mélange est le sens de l’atmosphère et de l’espace qu’il évoque. Alors que le dialogue est souvent sur place, le score est formidable, et les effets sonores sont grands, ce sont les petits sons comme des rafales de vent ou des morceaux de sable et de sable sous les bruissements d’herbe qui vous aspire vraiment dans l’audio. L’imagerie est solide tout autour, car il y a beaucoup d’activité pour donner à ce mélange un bon sens de la direction tout au long. Tout autour d’un mix solide,

Bonus : Westworld arrive avec beaucoup de matériel EPK typique ici, mais il y a des pépites vraiment décentes qui font que ces caractéristiques valent le coup, même si certaines d’entre elles sont plutôt brèves.

« Réalisation du rêve : la première semaine sur le plateau de Westworld :(HD 11:20) C’est un très bon coup d’œil sur les coulisses du spectacle et s’éloigne du format EPK typique.

 Imaginer le générique (HD 14:06) C’est un très bon aperçu de ce qui a inspiré la séquence des crédits d’ouverture.

  Le grand moment (HD 4:33) Cette fonctionnalité se penche brièvement sur trois scènes clés du spectacle et leur impact sur les personnages.

La clé des accords (HD 8:03) Ceci est un regard assez cool sur le symbolisme derrière le piano joueur et la partition que Ramin Djawadi emploie pour le spectacle.

  Créer l’histoire (HD 29:15) C’est sans aucun doute le meilleur bonus, car Nolan et Joy discutent du spectacle dans un commentaire pendant le dernier épisode.

Westworld_Season_One_-_High-Def_Digest_Review_8.JPEG

 

  • Format : PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français, Néerlandais
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Région 2
  • Rapport de forme : 1.78:1
  • Nombre de disques : 3
  • Studio : HBO
  • Date de sortie du DVD : 8 novembre 2017
  • Durée : 430 minutes

916hyv537WL._SY445_

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s