C’est ainsi que cela s’est passé (9 novembre 2017) de Natalia Ginzburg

Née à Palerme, Natalia Ginzburg a publié ses premiers récits dans la revue Solaria en 1933. De 1940 à 1943, elle fut exilée pour antifascisme avec son mari Leone Ginzburg. Celui-ci, intellectuel italien d’origine russe, devait mourir sous la torture dans la prison romaine de Regina Coeli. En 1950, Natalia Ginzburg épousa en secondes noces l’écrivain Gabriele Baldini. Romancière, essayiste, auteur dramatique, son oeuvre est traduite dans de nombreuses langues.

Chronique : Une centaine de pages brillantes et chargées d’un texte fort à propos de l’histoire de cette femme malheureuse et frustrée, qui garde toutes ses passions, ses espoirs, ses attentes et ses sentiments. Confession douloureuse, parfois même confessionnelle, d’une femme qui, pendant des années, endure l’aventure extraconjugale de son mari. Avec un début de livre qui vous projette tout de suite dans cette triste réalité … Tout le roman est envahi par ce sens de la négativité et on ne peut pas ressentir de la compassion pour cette femme qui accepte silencieusement son destin.
Ses peurs les plus cachées sont nues et reflètent, car en fait ces peurs sont beaucoup plus vraies qu’elles ne le pensent.Roman vraiment très triste, la vie de cette femme semble être hors de perspective et de sortie … aussi parce qu’elle-même ne s’engage pas à le trouver. Bonne analyse psychologique du personnage. Vous ne trouverez pas de pitié, pas d’échappatoire au malheur.

Note : 9,5/10

 

  • Poche: 128 pages
  • Editeur : Denoël (9 novembre 2017)
  • Collection : Empreinte

41JB7HT4l9L._SX355_BO1,204,203,200_.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s