Les Descendants (11 avril 2018) de PAULINE AUBRY

En 2005, Pauline Aubry, 24 ans, traverse l’Atlantique pour la première fois et atterrit à Buenos Aires, officiellement pour un stage dans la pub. Officieusement, la jeune femme marche sur les traces de ses ancêtres ayant vécu en Argentine au début du XXe siècle. Arrivée la tête pleine de clichés sur ce pays dont l’histoire n’est pas enseignée en France, elle se lance dans un périple aux airs de quête initiatique. Il lui laissera un souvenir indélébile.

Chronique : Cette BD est vraiment touchante et un vrai coup de coeur. Elle n’est jamais dans le jugement et montre bien que la distinction entre normalité et « folie » est plus que ténue. Elle fait bien le point sur différents troubles de comportement qui ont pu toucher l’auteur lors de son voyage.
Avec un côté moins politique que son précédent « les mutants » et y traite de l’émancipation, du départ, du voyage  ce qui  ressemble beaucoup dans sa capacité à montre assez habilement quelques éléments théoriques avec des passages autobiographiques. Entre les séquences de reportages, l’auteure fait remonter les souvenirs et décortiquent les informations qu’elle a reçues en faisant le parallèle avec son refus d’entrer dans l’age d’adulte.

Note : 10/10

 

  • Editeur : Les Arènes (11 avril 2018)
  • Collection : AR.ROMAN GRAPH.
  • Langue : Français

61KHq00S9hL._SX356_BO1,204,203,200_.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s