Le noir est ma couleur – Le pari (9 mai 2018) de Olivier Gay

Pour gagner un pari, Alexandre, bad boy séducteur et boxeur, invite Manon, la meilleure élève de leur seconde, à boire un pot. Dans une ruelle, il la voit attaquée par une créature étrange. N’écoutant que son sens de l’honneur, il intervient… et s’aperçoit que Manon a des pouvoirs hors du commun !

Chronique : Alexandre est au lycée, c’est un rebelle assez charismatique qui possède déjà une solide réputation de mauvais garçon. Il a parié avec ses amis qu’il pourrait sortir avec la petite Manon, l’intello de sa classe, toujours assise au premier rang. Alexandre va rapidement se rendre compte que Manon est loin d’être la petite souris timide qu’il imaginait. Elle est en réalité une mage qui tire ses pouvoirs des couleurs. L’auteur nous livre un monde dans lequel des Mages de couleurs côtoient les humains, à qui ils doivent cacher leurs pouvoirs. Chaque Mage utilise son propre Spectre des couleurs qui lui permet de choisir un pouvoir en fonction de la couleur choisie. Il faut beaucoup de pratique à chaque Mage pour arriver à maîtriser ce Spectre et, par extension, ses pouvoirs. Ces deux personnages sont vraiment très amusant. Même lorsque les situations sont difficiles, on arrive à rire des piques qu’ils se lancent ou de leur complicité naissante. On a aussi une alternance de leurs point de vue par chapitre : on suit donc les deux personnages et leur façon de penser. Le récit est moderne. On sait que ça se passe à notre époque grâce à de nombreuses références à des chaines de restaurant, des magasins.. (le palais des fruits, Kiko, même Candy Crush!) C’est un bon moyen de cibler le public à qui s’adresse cette saga. Mais les adultes trouveront aussi leur plaisir dans cette saga d’urban fantasy
Le fait d’avoir une narration alternée produit un effet page turner. Très difficile de reposer le livre, d’autant plus que l’action est permanente, qu’on veut en savoir plus sur Manon et ses pouvoirs, et surtout sur ces ombres qui en ont après elle. Un roman qui ravira les amateurs de fantastique, et les amateurs de romans imaginaires.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 320 pages
  • Editeur : Rageot Editeur (9 mai 2018)
  • Collection : Grand Format LNEMC

51M4eIvITYL._SX343_BO1,204,203,200_.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s