Capitaine Static- Recueil 1 (27 juin 2018) de Alain M. Bergeron et Sampar

 

Capitaine Static. Charles Simard était un enfant comme les autres…

Chronique : BD sympathique, qui met de bonne humeur.
On se retrouve dans le monde magique d’un enfant de neuf ans, propulsé au rang de héro et se baptisant « Capitaine Static » ! Détenteur d’un nouveau pouvoir; la maitrise de l’électricité statique, du bout des doigts, il remet les gros durs à leur place, dans la cour de l’école, ou dans les ruelles de sa ville. Un hybride entre le livre de contes et la bande dessinée. Capitaine Static vise un public jeune et ceux qui débutent en lecture.
L’histoire leur parle directement en les plaçant dans un univers qui leur est familier et dans lequel ils se reconnaissent avec l’école, les origines des pouvoirs de Capitaine Static , les bagarres et les premiers émois.
Un volume qui devrait plaire aux jeunes et moins jeunes, surtout quand l’intimidateur devient le dindon de la farce.

Note : 9,5/10

  • Album: 192 pages
  • Editeur : Kennes Editions (27 juin 2018)
  • Collection : KE.PREM.LECTURE

41l61JEyRNL._SX210_.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s