Mondocane (7 juin 2018) de Jacques Barbéri

Désormais, tout le monde se sent en sécurité : chacune des superpuissances se partageant le monde dispose de sa propre intelligence artificielle. Nommées Petit Poucet ou Guerre et Paix, celles-ci assurent la pérennité de la race humaine. Mais sous quelle forme ? Leur programmation ne le précisait visiblement pas… Aussi, lorsque les IA déclenchent une guerre totale, c’est la planète entière qui va devenir leur terrain de jeu.

Chronique : Le rythme de l’intrigue file à toute vitesse tout en gardant le lecteur dans une stase de curiosité jamais rassasiée.
Jacques Barberi construit un univers sublime avec des ingrédients qui dans tout autre contexte paraitraient répugnants.
Ce monde postapocalyptique est très organique et grouillant de vie. Les paysages sont totalement fous, la mise en images doit être incroyablement différente d’un lecteur à l’autre tant les lieux et les personnages sont aliénés.
Le roman brasse des univers multiples : films de GI, desert vivant a la Mad Max, faune insectoide a la Alien, personnages cauchemardes par le Petit Peuple, gamins plus dejantes que dans un Jean-Pierre Jeunet,… composent un nouveau monde plein d’optimisme. Une belle surprise

Note : 9,5/10

 

  • Poche: 288 pages
  • Editeur : Folio (7 juin 2018)
  • Collection : Folio SF

41bO43DviUL._SX303_BO1,204,203,200_.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s