Les veilleurs (20 septembre 2018) de Jean-Luc Bizien

Alors que Paris est victime d’un virus qui transforme ses habitants en monstres, et notamment les adultes, quelques groupes de jeunes « immunisés » tentent de survivre dans ce qui est devenu un enfer. À l’extérieur, l’armée a entouré la ville d’une immense muraille pour éviter la propagation de l’épidémie. Aucune fuite n’est possible… Et dans ce cauchemar, Marie se découvre enceinte. Attend-elle un bébé ou un monstre prêt à la dévorer de l’intérieur ?

Chronique : Magnifique couverture pour un superbe roman qui est tout simplement magnifique,  Jean-Luc Bizien nous offre un univers riche et merveilleux dans une histoire futuriste au airs de Serge Brussolo . Il écrit avec une prose riche et élégante sur un récit de survie avec un mystère des plus terrible.
Il y a de nombreuses histoires qui se passent dans ce roman. Le cadre est Paris brisé par le virus et gouverné par ce qui reste du conflit. Le livre a deux niveaux de personnages par lesquels l’auteur explore son monde et développe le récit. . On est face à un turn over des plus appréciable qui nous fait vibrer avec une fin originale dans son exécution. L’ambiance du récit à une sorte de poésie se matérialise dans les réflexions de Marie quand elle se laisse aller à réfléchir vraiment. On est dans une sorte de Mad Max avec les habitants du Pont des Oubliés qui ont cette rage de vivre et cette colère qui nous marquent tant et sont prêts à tout pour arriver à leurs fins, quitte à oublier la morale. L’écriture est très cinématographique, toujours dans l’action mais sans oublier de décrire le magnifique décors brumeux dans lequel les personnages se trouvent..

Note: 9,5/10

 

  • Broché: 400 pages
  • Editeur : ACTUSF (20 septembre 2018)
  • Collection : NAOS

41zkpEVq3-L._SX356_BO1,204,203,200_

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s