Esprits maléfiques, la maison des possédés (25 octobre 2018) de Ellen Oh et Anne Delcourt

À l’instant où Harper, 12 ans, emménage dans sa nouvelle maison, elle a un mauvais pressentiment. La rumeur dit que la vieille bâtisse est hantée… Harper n’y croit pas vraiment, jusqu’à ce que Michael, son petit frère, se mette à changer brutalement de comportement : il parle avec un ami imaginaire et a des accès de violence.

Chronique :  Ce livre  est une lecture rapide simplement parce que vous ne pouvez pas le poser, le besoin de savoir ce qui se passe ensuite est tout simplement trop grand. Même si l’histoire ne couvre que 10 jours, Oh parvient à construire la tension lentement, en commençant par une insinuation ludique de l’effroi et en travaillant jusqu’à l’horreur presque à pleine échelle. Certains des tropes qu’elle a utilisés sont un peu cliché, comme le suintement, les murs saignants ou les fantômes flottants, mais cela ne diminue en rien le plaisir délicieux de l’histoire pour les amateurs de contes effrayants.

L’écriture d’Oh est amicale et assez directe, mais j’ai aimé qu’entre les récits à la troisième personne se trouvent les entrées de journal intimes d’Harper. Celles-ci permettent au lecteur de savoir et de comprendre directement ce qu’il ressent et ce qu’il pense, et elles révèlent aussi lentement les événements bloqués entourant l’incendie à l’école et l’accident à l’hôpital psychiatrique, qui refont surface dans la mémoire de Harper.

Et j’ai aimé la façon dont Oh a introduit l’identité coréenne de Harper du côté de sa mère dans la famille (son père n’est clairement pas coréen). Dans  ce livre Harper commence à explorer plus à fond cette partie de ce qu’elle est et, je l’espère, elle enrichira les livres suivants de cette nouvelle série.

Le livre se déroule à Washington DC et vous ne pourriez pas demander un meilleur endroit pour une histoire de fantômes (sauf peut-être la Nouvelle-Orléans). Ces vieilles maisons, ces trottoirs incrustés de briques et la chaleur et l’humidité dense de l’été qui peuvent être coupés avec un couteau, tout cela se prête à une histoire effrayante et bien faite . Si vous voulez une bonne frousse  prenez un exemplaire et profitez-en.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 288 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Nathan (25 octobre 2018)
  • Collection : GRAND FORMAT DI
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2092581457

417IcPe7WoL._SX324_BO1,204,203,200_.jpg

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s