TEST DVD : Sans un bruit (A Quiet Place) (30 octobre 2018) de John Krasinski avec Emily Blunt, John Krasinski

Une famille tente de survivre sous la menace de mystérieuses créatures qui attaquent au moindre bruit. S’ils vous entendent, il est déjà trop tard.

Chronique : “ Sans un bruit “ très bon thriller horrifique de John Krasinski . L’histoire se déroule dans un monde post apocalyptique qui a été ravager par d’étranges et mystérieuses créatures qui ont tuer une grande partie de la population . Ses créatures qui n’on pas de yeux repèrent leurs proie grâce aux sons et elles attaquent au moindre bruit . Pour survivre il n’y a pas d’autre choix il ne faut pas faire le moindre bruit . C’est ce que va tenter de faire une famille pour survivre à ses créatures … “ Sans un bruit “ est un très bon thriller horrifique réaliser par le réalisateur Jonh Krasinski . Le film contient un concept assez originale avec ses personnages qui pour ne pas être attaquer par des créatures vont devoir ne pas faire le moindre bruit et sa va donner lieu à un thriller originale et très tendu . L’histoire va nous tenir en haleine du début à la fin pour voir si cette famille va réussir à survivre à ses créatures en ne faisant pas le moindre bruit et sa va être très tendu grâce à un très bon suspense et une tension constante qui va monter crescendo tout le long du film et qui va atteindre son paroxysme dans sa dernière partie . Surtout que va être très compliquer pour eux de ne pas faire le moindre bruit et que leur quotidien va devenir un véritable enfer car dans notre quotidien on s’en rend pas forcément compte mais on fait énormément de bruit que se soit quand on marche , quand on communique , quand on fait nos tâches ménagères . Alors imaginer devoir faire toutes ses choses en ne faisant pas le moindre bruit sa va être un vrai calvaire pour eux et sa va être très tendu . Et pour eux la situation va être encore plus compliquer car la mère de famille est enceinte et que forcément un accouchement se passe rarement dans le calme absolu alors sa va être très tendu . Le fait de ne pas faire le moindre bruit va faire qu’on va être attentif à chaque son et que le moindre son un peu bruyant dans le film va accentuer la tension et nous faire sursauter . Le film nous dépeint un univers originale avec ses personnages qui doivent trouver toutes les combines pour ne pas faire le moindre bruit . Le film contient une bonne ambiance assez unique qui peut un peu rebuter au début ( le fait qu’il y a très peu de dialogues entre les personnages qui communique très souvent par le langage des signes , très peu de sons et beaucoup de silence , assez peu de musique … ) mais auquel on se fait très vite une fois qu’on est bien rentrer dans cette univers . Le film est porter par de bons acteurs qui incarnent bien cette famille qui tente de survivre à ses créatures . A noter que le film ne donne pas vraiment de réponses sur ce que sont ses mystérieuses créatures qui ont envahit la terre ( des aliens ? Des créatures créer par les humains qui se sont échapper ? ) . Le réalisateur laisse planer le mystère . A nous de nous faire notre propre avis la dessus . Pour résumer “ Sans un bruit “ est un très bon thriller horrifique prenant et tendu .

Note : 9,5/10

61WErYnPyuL._SL1000_.jpg

Vidéo : Le silence est vraiment doré  grâce à un encodage MPEG-4 1080p/AVC très détaillé et d’une beauté étonnante. Venant d’une source 35mm, le transfert fraîchement imprimé est d’une netteté à couper le souffle pour la majorité du temps d’exécution avec seulement quelques instants qui plongent sensiblement dans la résolution, dont la plupart sont des plans extrêmement longs et probablement le résultat des choix créatifs dans la cinématographie. Néanmoins, les poils et les feuilles se balancent nettement dans le vent, les fines lignes et le grain de bois de la maison et l’écorce des arbres sont frappants, et les coutures et les fils dans les vêtements sont très bien définis. Une structure de grain visiblement mince est stable tout au long du film, avec plusieurs séquences qui paraissent un peu plus visibles que les autres, surtout la nuit, ce qui est une grande partie du film, mais qui donne à la présentation HD globale une belle qualité de film. Présenté dans son format d’origine de 2,39:1, le vidéo est livré avec une balance de contraste légèrement plus chaude que la normale, qui tend à faire fleurir de nombreux reflets tout en fournissant des blancs propres et nets dans les vêtements et autres domaines. Donc, à toutes fins utiles, ce style semble être un style visuel délibéré qui incline aussi légèrement la palette sarcelle-orange vers des jaunes plus sensuels, des oranges douces et des tons terreux, reflétant bien le climat chaud et ensoleillé de l’été. Bien que les verts et les bleus ne soient pas particulièrement vibrants, ils sont néanmoins rendus avec précision, tandis que les rouges sont richement saturés et d’une dramatisation obsédante. Heureusement, les niveaux de noir ne sont pas affectés par la photographie stylisée, baignant l’écran d’ombres sombres et sombres qui pénètrent profondément dans l’arrière-plan sans sacrifier les aspects les plus fins et donnant à l’image une dimensionnalité considérable.

Audio : La lutte pour la survie rompt le silence avec une bande-son Dolby  d’une qualité de référence fantastique qui profite à merveille du format objet comme peu de films le font. Pour être juste, le design utilise de manière créative le silence et le bruit pour générer une expérience auditive particulière. Il ne s’agit pas de bombarder le public du chaos typiquement chaotique et effrayant que l’on attend du genre, dont il y en a quelques-uns, mais de créer un environnement authentique avec un sentiment continu de crainte et d’appréhension. Ainsi, divers effets d’ambiance, comme le bruissement des feuilles, le gazouillis des oiseaux ou le chant des grillons au loin, occupent à l’infini les abords et les canaux du plafond, offrant un champ sonore hémisphérique splendidement immersif. Mieux encore, les meilleurs moments de démonstration sont ceux où les créatures sont en rôdeur ou pour donner une meilleure idée de leur taille menaçante. Leurs grognements affamés et leurs pas lents et déterminés font un panoramique impeccable sur les côtés et s’avancent dans les hauteurs arrière pour continuer directement au-dessus de la tête dans les façades.

Pour un film avec un design audio soigneusement orchestré mettant l’accent sur le silence, l’écran se sent infiniment vivant avec beaucoup d’activité en arrière-plan et une variété d’atmosphères qui voyagent de façon convaincante dans l’espace hors écran. Beaucoup de ces mêmes effets et la musique inquiétante de Marco Beltrami se répandent sur les trois canaux avant et sur les hauteurs les plus hautes, générant une scène sonore de demi-dôme très engageante et spacieuse qui ne semble jamais donner à l’auditeur un vrai moment de paix. Une gamme étendue et dynamique de médiums offre une clarté et une définition exceptionnelles dans les moments les plus bruyants et les plus perçants, révélant une distinction exceptionnelle dans les hurlements assourdissants des créatures et leurs clics d’écholocalisation tout en offrant une chaleur et une fidélité exceptionnelles dans les séquences les plus calmes. Les quelques bribes de dialogue sont précises et intelligibles avec une intonation remarquable, tandis qu’un bas de gamme assez robuste et souvent agressif au niveau du mur offre beaucoup de présence et de poids aux créatures, envoyant à l’occasion un bruit de divan qui énergise bien toute la pièce.

Bonus :  « Création du silence » : coulisses du film (HD, 15 min) : Un court-métrage standard de type EPK réalisé à partir d’images de BTS et d’entretiens avec les acteurs et l’équipe de tournage sur l’intrigue, ses thèmes, les performances et d’autres aspects de la production.

 

  • Acteurs : Emily Blunt, John Krasinski, Millicent Simmonds, Noah Jupe, Cade Woodward
  • Réalisateurs : John Krasinski
  • Format : PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1), Espagnol (Dolby Digital 5.1)
  • Audio description : Anglais
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Paramount Pictures
  • Date de sortie du DVD : 30 octobre 2018
  • Durée : 86 minutes

71F51a6yjwL._SY445_.jpg

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s