Test Blu ray: Breaking In (06 février 2019) de James McTeigue avec Gabrielle Union, Billy Burke

Une femme va se battre pour sauver ses deux enfants retenus en otage dans une maison impénétrable. Rien ni personne ne pourra empêcher cette mère déterminée de venir à bout de sa mission.

Chronique : En tant que fan de thrillers, je suis toujours à la recherche de quelque chose de différent et d’inhabituel. Dès le début, les enjeux sont clairs dans le film du réalisateur James McTeigue: Save the kids. Ajoutez à la torsion que leur mère est en dehors de la maison et vous avez une configuration tendue. Malheureusement, le suivi est maladroit et souvent mal orienté, ce qui entraîne la répétition fréquente des outils de parcelle. Shaun est dépeint comme une mère de tous les jours plongée dans ce scénario horrifiant dans une sorte de rôle de John McClane. Élevé dans ce domaine somptueux, vous êtes sur le point de penser à elle comme étant chic et clairement incapable de cogner sur un crétin ou une bagarre ensanglantée avec un étrange cinglé sorti du cachot du comté. À mesure que les succès se manifestent pour Shaun, le complot visant à sauver les enfants devient compliqué. Gabrielle Union joue bien le rôle de la mère en mission. Marquant une ligne de démarcation entre un parent vulnérable et un agitateur désespéré, sa performance est naturaliste, même si le dialogue ne l’est pas. Je lui donnerai un crédit supplémentaire pour avoir manipulé des lignes arrogantes du genre «tu ne sais pas de quoi je suis capable», ce qui recevra inévitablement l’approbation de toutes les mères qui regardent le film. Il est regrettable que nous n’en apprenions jamais beaucoup sur le passé de Shaun, car on nous rappelle souvent qu’elle est sous-estimée. Je ne suis pas à la recherche d’une trame de fond impliquant une formation SEAL, mais peut-être une base de travail pour ce personnage. Les acteurs de soutien font tous un travail passable avec ce qui leur est donné, ce qui n’est pas très différent du mélange de personnages typique de Heist. Notre méchant Eddie (Billy Burke), à ​​la tête froide, lit probablement du solide sur papier, mais la performance est un peu boisée et manque d’engagement avec le public. Pensez à Hans Gruber de Die Hard mais avec une migraine et ses impôts dus demain. Malheureusement, Breaking In n’est pas le parcours à sensations fortes qu’il veut être. Il a tout ce qu’il faut pour un bon film: un réalisateur connu, une solide actrice principale et une prémisse astucieuse qui se connecte au public. Compte tenu du retour des guichets, il a été en mesure de toucher efficacement de nombreux publics. Cependant, s’il tombe à plat, c’est créer de la profondeur de caractère et relever les enjeux au-delà des limites prévisibles.

Note : 8/10

Vidéo Breaking In est présenté en 1080p avec un format d’image anamorphique de 2,39: 1. Dès le début, le transfert affleure avec des couleurs vives, des détails et de la profondeur. Les beaux détails vont des montres scintillantes dans l’appartement d’Isaac aux tatouages ​​complexes sur les bras de Duncan alors qu’il rôde autour de la maison sombre éclairée par les lumières rouges de la sécurité. Les tons chair sont homogènes même pendant les séquences nocturnes en extérieur. Les niveaux de noir restent solides avec une excellente profondeur même dans l’ombre. Il est regrettable que la maison dans le film n’ait pas été dotée d’une palette de couleurs plus dynamique pour permettre à ce transfert agréable de briller un peu plus. Pour un film comportant autant de scènes extérieures la nuit ou dans des intérieurs sombres, Breaking In gère la présentation sans effort, sans bruit ni perte de détails. Plus de films de petit à moyen niveau devraient paraître aussi beaux sur Blu-ray.  

Audio : Fourni avec uniquement un mixage audio DTS-HD MA 5.1, Breaking In ouvre rarement les gaz pour nous engager dans le champ sonore, tout en conservant un mixage sonore satisfaisant tout en étant bien conçu. Le dialogue est clair et propre mais souvent un peu trop doux à mon goût. La piste offre une réponse claire et discrète aux scores marqués au-dessus. Les éléments Surround sont présentés clairement mais sont rarement utilisés pour améliorer l’expérience DTS au-dessus de la moyenne. Les effets sont placés délicatement dans la texture, ce qui confère au style visuel du film un mélange sonore complémentaire pour préserver l’élément naturaliste de l’élan du film. Une bonne expérience audio qui ne tient pas compte de la qualité d’image présentée sur ce disque Blu-ray.

BONUS :

  • Copie numérique
  • Copie de DVD
  • Coupe théâtrale (HD 88:00)
  • Commentaire audio: Commentaire avec le réalisateur James McTeigue et le scénariste Ryan Engle
  • Alternate Opening – The Gas Station (HD 2:08) Une petite séquence de séquences accompagnée de commentaires facultatifs avec McTeigue et Engle.
  • Une mauvaise mère… (HD 4:19) «Les chances sont généralement contre nous.» Gabrielle Union dit à propos des chances hommes-femmes qui se rapportent à une vie normale. Cette featurette souligne l’impact de la performance de Gabrielle en tant que mère luttant pour la vie de son enfant.
  • Une leçon dans Kicking Ass (HD 4:19) Cette featurette met en valeur le travail de cascade et les scènes de combat.
  • Scènes supprimées / étendues: (durée totale HD 26:07) Le tout accompagné d’un commentaire facultatif et d’un mixage de sons Dolby Digital 2.0.
    • Séquence de drone étendue
    • « Où est le coffre-fort, ma chérie? »
    • Courir pour ta vie
    • Eddie et Justin Fight
  • Un héros évolué (HD 2:54) Cette petite featurette vise le désir d’une représentation diversifiée des héros d’action sur film.
  • Un œil de cinéaste: James McTeigue (HD 5:06) Une featurette de type EPK standard vise la vision de McTeigue pour le film et la façon dont le casting / l’équipe a réagi à son style visuel discordant.
  • udio : Allemand (DTS 5.1), Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS 5.1), Espagnol (DTS 5.1)
  • Sous-titres : Espagnol, Islandais, Néerlandais, Portugais, Allemand, Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 2.39:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Universal Pictures France
  • Date de sortie du DVD : 6 février 2019
  • Durée : 88 minutes

71KkTrxj3oL._SY445_.jpg

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s