La Maison des oubliés (7 mars 2019) de Peter JAMES

Le déménagement dans ce manoir charmant, en haut de la colline, devait être le point de départ pour une nouvelle vie. Après des années passées dans la banlieue de Brighton, Ollie Harcourt ne pouvait rêver mieux qu’une existence paisible à la campagne. Le reste de la famille suit d’un pas hésitant, mais ne rechigne pas pour autant à cette nouvelle aventure.
Cependant, peu après leur installation, des scènes étranges se déroulent dans la maison.
Des ombres apparaissent, les animaux domestiques se comportent de manière bizarre et plusieurs accidents, plus déroutants les uns que les autres, ont lieu.

Chronique : L’auteur Peter James est surtout connu pour ses romans policiers, mais d’une manière ou d’une autre ils m’avaient échappé et je n’avais donc aucune attente quand j’ai commencé cette histoire de fantômes, indépendante et autonome. Maintenant, je sais que je dois retourner en arrière et explorer le travail précédent de cet auteur, car ce livre délicieusement effrayant m’a tenu en haleine.

Oliver Harcout vient tout juste de lancer sa propre entreprise sur le Web, lorsqu’il emménage à Cold Hill House avec son épouse avocate, Caro, et sa fille de douze ans, Jade. Ils ont jeté tout leur argent dans cette maison de rêve, qui est restée vide depuis trop longtemps et qui, selon eux, a tout simplement besoin d’être entretenue et rénovée avec tendresse pour en faire la maison de campagne dont ils ont rêvé. Caro doit encore faire la navette, mais la maison a facilement la place pour qu’Ollie puisse avoir un bureau à la maison et Jade, bien que triste de quitter ses amis, est encouragée par la possibilité d’avoir un chien de compagnie et peut-être même un poney.

Cependant, les choses prennent rapidement une tournure inquiétante. James utilise intelligemment les deux traditionnellement effrayant (avec des chats qui s’enfuient à l’extérieur, des courants d’air froid et des événements sinistres) ainsi que le très moderne (impliquant des ordinateurs et des téléphones portables) pour rendre ce scénario de la maison de rêve qui devient un cauchemar semble trop crédible. Ollie et Caro entendent des rumeurs étranges et reçoivent des avertissements de personnes qu’ils rencontrent, mais quitter la maison ne semble pas être une option avec leur engagement financier envers la propriété.

Certains lecteurs diront sans doute que ce n’était pas assez effrayant ou ne leur a pas fait peur, mais j’ai trouvé que c’était une histoire merveilleusement atmosphérique et aussi intéressante, plutôt qu’une série d’événements horribles. La prise de conscience d’Ollie que les choses ne sont pas ce qu’elles semblent être, que les couples sentent que les maisons hantées n’existent tout simplement pas et qu’ils sont idiots, en plus de leur malaise d’être dans leur nouvelle maison est si bien que c’est plutôt effrayant. Ajoutez à cela le meilleur début d’un livre que j’ai lu depuis un certain temps, qui met la scène en scène brillamment, et quelques grands personnages périphériques et vous avez une histoire de fantômes vraiment sinistre, juste pour les prochaines soirées……

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 352 pages
  • Editeur : Fleuve éditions (7 mars 2019)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2265117145

51q-C16dlfL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s