La punition qu’elle mérite de Elizabeth GEORGE | 7 mars 2019

Elizabeth George revient avec le vingtième Lynley… God save the queen du crime ! Ludlow, bucolique bourgade du Shropshire, tombe dans l’effroi lorsque le très apprécié diacre Ian Druitt est accusé de pédophilie. Placé en garde à vue, le suspect est retrouvé mort, pendu. La commissaire Isabelle Ardery, qui a été dépêchée sur les lieux depuis Londres et qui se débat avec ses problèmes d’alcool, a bien envie de classer l’affaire en suicide. Mais c’est sans compter la sagacité du sergent Barbara Havers. Coachée à distance par l’inspecteur Thomas Lynley, la Londonienne gaffeuse et accro à la nicotine flaire le pot aux roses : et s’il ne s’agissait pas d’un suicide ? N’en déplaise à Isabelle Ardery, Lynley et Havers vont reformer leur duo de choc pour observer de plus près la vie de cette petite ville qui semblait si paisible. Car, derrière leurs allures de gentils retraités ou d’étudiants fêtards, les habitants de Ludlow ont tous quelque chose à cacher…

Chronique : Ian Druitt était un diacre respecté de l’Église d’Angleterre. Lorsqu’il est retrouvé mort alors qu’il était en garde à vue en raison d’une accusation de pédophilie, c’est au surintendant principal Isabelle Ardery de déterminer si c’était un suicide ou un meurtre. Elle s’associe à contrecœur avec la DS Barbara Havers et ils partent pour l’historique Ludlow pour enquêter. Ardery combat plus de démons qu’un meurtrier potentiel. Elle se dispute avec son ex-mari qui est déterminé à quitter le pays avec leurs deux fils et Ardery a trop souvent bu de la vodka. Elle est également déterminée à trouver enfin une raison suffisante pour demander le transfert de Havers hors de son district. Je suis fan de cette auteure depuis son premier livre, il y a de nombreuses années. Mme George est passée maître dans l’art de tracer méticuleusement ses mystères complexes, mais c’est dans ses personnages qu’elle excelle vraiment. Si vous décidez de lire quelque chose de cet auteur, et j’espère que vous le ferez, vous devriez commencer par son premier livre afin d’avoir une bonne compréhension de l’histoire de chacun des personnages et de pouvoir les aimer comme moi. Son dernier livre est long 672 pages  mais vous n’aurez aucune plainte de ma part, car plus je passe de temps avec ces personnages, plus je suis heureux. C’est un conte complexe et l’un des meilleurs que cet auteur a écrit. Je suis devenue totalement absorbée par le mystère et j’ai beaucoup aimé le récit humoristique de Mme George sur les tentatives de Havers de faire des claquettes. Je voulais sentir qu’elle aurait pu raconter l’histoire en deux fois moins de temps, mais, bien sûr, elle ne pouvait pas. Nous en avions besoin pour résoudre le(s) crime(s), examiner tous les joueurs et arriver à une conclusion typique de Lynley/Havers. Ce livre est formidable.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 672 pages
  • Editeur : Presses de la Cité (7 mars 2019)
  • Collection : Sang d’encre
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2258117763

51YV3BVVKoL._SX319_BO1,204,203,200_.jpg

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s