Pierre-de-vie de Jo Walton| 23 mai 2019

Applekirk est un village rural situé dans les Marches, la région centrale d’un monde où le temps ne s’écoule pas à la même vitesse selon que l’on se trouve à l’est – où la magie est très puissante et où vivent les dieux – ou à l’ouest – où la magie est totalement absente. C’est la fin de l’été, et la vie s’écoule paisiblement pour les villageois. Mais le manoir va être mis sens dessus dessous par le retour de Hanethe, qui fut autrefois la maîtresse des lieux. Partie en Orient, elle y est restée quelques dizaines d’années. Mais, plus à l’ouest, à Applekirk, plusieurs générations se sont succédé. Ayant provoqué la colère d’Agdisdis, la déesse du mariage, Hanethe la fuit. Mais Agdisdis est bien décidée à se venger. Subtil roman de fantasy – prix Mythopoeic en 2010 -, Pierre-de-vie dresse le portrait de femmes simples et merveilleuses, d’une famille sans histoires mais singulière, confrontées à des changements qui les dépassent, dans un monde hors du commun.

Chronique : Applekirk est une petite communauté rurale, où le temps est étrange ; les mois peuvent passer ailleurs tandis que les années passent à Applekirk. Ici, les gens vont à leurs affaires, dans les fermes et dans le manoir, menant leur vie comme ils y sont soumis par leur propre mode de vie, cette partie de leur moi qui leur dit quel devrait être leur talent et leur travail dans la vie. Taveth est le cœur tranquille du manoir, le gardant en ordre comme elle garde sa famille étendue en ordre, selon son mode de vie. Elle a aussi un talent étrange : elle voit plusieurs fois à la fois, et plusieurs personnes qu’elle rencontre, leur passé, leur présent et leur futur. Quand deux nouvelles personnes viennent à Applekirk, elles perturbent l’ordre tranquille de sa routine et de la vie de ses habitants.

J’ai été frappé de joie lorsque j’ai soudainement réalisé que Walton utilisait le truc de Rumer Godden pour raconter comme si tout se passait en une seule fois, en remontant dans le temps et en remontant dans le temps. J’ai trouvé cela fascinant au tribunal chinois de Godden et je ne l’ai jamais rencontré ailleurs. Taveth le décrit ainsi : « Le temps, elle le sait, est une illusion. Les choses semblent se succéder, mais en y repensant, tout s’est passé en même temps et ce qui semblait à l’époque faire partie d’une histoire en faisait partie d’une autre… ».

Ce que j’aime dans le travail de Jo Walton , c’est sa capacité à créer une société réelle et fonctionnelle, tout en démontrant comment elle fonctionne de façon discrète. Ce livre est un exemple particulièrement bon de l’art : ce que nous apprenons sur les structures familiales, comment les gens interagissent avec les dieux, comment ils approchent le yeya, sont tous cachés dans de petites phrases et des moments, sans jamais le jeter sur votre tête.

Le terme même de mode de vie est un bon exemple : un mode de vie est le vrai travail de quelqu’un dans le monde, la chose qu’il peut vraiment bien faire, qui répond d’une certaine manière à un besoin dans le monde. L’un des personnages principaux, Taveth, a le mode de vie de l’entretien ménager : bien qu’une mère d’âge moyen, mère de jeunes enfants adultes, ne soit pas l’héroïne fantastique conventionnelle d’un long plan, cela fonctionne parfaitement dans ce contexte.

Il y a une intrigue, et des choses passionnantes se produisent, et le monde change en conséquence, mais je laisse au lecteur le soin de les lire.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 336 pages
  • Editeur : Denoël (23 mai 2019)
  • Collection : Lunes d’encre
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2207144089

41zPKig-dUL._SX337_BO1,204,203,200_.jpg

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s