Test blu ray : Outlander : Saison 04 (29 mai 2019) avec Caitriona Balfe, Sam Heughan

Claire Randall, une infirmière de la Seconde Guerre Mondiale se retrouve projetée dans le passé, en 1743. Forcée d’épouser Jamie Fraser, un Écossais rebelle, elle en tombe amoureuse et doit alors composer avec deux amours à deux époques différentes. Claire doit apprendre à vivre au XVIIIe siècle dans un monde violent et imprévisible tout en menant une guerre sans merci pour sauver le coeur et l’âme de Jamie…

ChroniqueOutlander, depuis sa saison 1, est une série qui accentue les destins de ses personnages, les invitant à se croiser, faire et défaire, au fil des épisodes et des intrigues qu’il traverse. Une fois de plus en cette saison 4, après l’installation de Claire et Jamie sur leurs terres. Murtagh, que l’on pensait disparu fait son grand retour. Tout comme Stephen Bonnet, l’antagoniste qui se révèle après avoir été sauvé par Jamie d’une mort certaine, pour croiser le destin de Roger, Brianna etc… avant de périr en fin de saison. Toutes les vies de ces personnages auxquels le spectateur s’attache défilent au fil d’un cycle, avec la certitude que ces derniers se croiseront à nouveau, même si perdus de vue.Cette saison d’ Outlander, marque le dépaysement total pour les spectateurs de la série, loin de l’Ecosse ou des îles de la saison passée. En saison 4, toujours proche des romans de Diana Gabaldon – même si les scénaristes s’accordent certaines libertés scénaristiques – on se penche sur le mythe de la Frontière Américaine et son rapport avec les populations indigènes amérindiennes, dont on connaît tous le destin funeste.Une saison assurément sous le signe du renouveau, de la découverte de l’esclavage – qui ne manquera pas de choquer Claire bien sûr – mais aussi celui de la célébration de ces premiers colons avant les prémices de la Guerre d’Indépendance à venir, entre Boston Tea Party et rébellion contre le royaume Britannique.Une fresque assez juste – même si, un poil fantasmée – qui n’est pas pour déplaire puisqu’elle reste dans l’esprit et l‘esthétique de la série, proche d’une Histoire dépeinte à travers ses personnages plus que ses décors. Des personnages toujours aussi charismatiques et attachants. Que serait Outlander sans ses romances et ses scènes d’ébats amoureux langoureux ? Cette saison, après la réunion tant attendue entre nos deux amants maudits légendaires en saison dernière et tumultueux voyages vers les Terres d’Amérique, désormais ensemble pour le meilleur, mais aussi le pire, il était certain que le couple serait – avec la maturité de l’âge et leur historique – bien plus « sage » à l’écran.Ce qui propose un passage de relai – sans pour autant leur voler la vedette car Outlander restera l’histoire du Chardon et du Tartan bien sûr, aka Claire et Jamie – à Brianna et Roger, amoureux mais hésitant. Après avoir assisté à l’amour naissant entre les deux stars de la série, c’est désormais celui de leur progéniture qui prend de la place cette saison. Avec bien évidemment des questionnements, des incompréhensions, des séparations, des moments tendres mais aussi de la violence. Car oui, la violence est un protagoniste important et considérable de Outlander. Une violence toujours à l’égard des femmes, réalité historique qu’on ne peut oublier, mais aussi pour les hommes, comme on le montre avec les périples de Roger pour retrouver celle qu’il aime.

Note : 9,5/10

Résultat de recherche d'images pour "outlander saison 4 chronique"

Vidéo : Chaque épisode de’Outlander’ a été tourné numériquement avec les caméras Arri Alexa Plus et est présenté sur Blu-ray dans son format de télévision de 1,78:1. Comme avec la plupart des émissions de télévision tournées sur le format numérique et, en particulier, la plupart des émissions de télévision dont Sony s’occupe de la sortie de la vidéo amateur, « Outlander » semble assez bien en HD. Les spectateurs remarqueront que les scènes de 1945 ont un aspect plus  » cool  » que celles de 1743, qui ont un aspect plus luxuriant et coloré.

Les détails ici sont magnifiques, avec des traits faciaux d’apparence naturelle et un contraste constant (bien que, encore une fois, il y ait une différence visible entre les scènes de 1945 et de 1743). Les niveaux de noir sont assez forts, bien qu’il soit difficile de ne pas se faufiler, étant donné que la moitié des scènes de cette série sont tournées dans des pièces sombres et éclairées aux chandelles. Dans la plupart des cas, cependant, les téléspectateurs ne devraient pas avoir de difficulté à distinguer et à distinguer les arrière-plans.

Je n’ai pas vu de problèmes perceptibles  qui se produisent parfois sur les sorties Blu-ray. Ce sont de très beaux transferts des épisodes, et les fans de la série devraient être très satisfaits de ce qu’ils obtiennent ici.

Résultat de recherche d'images pour "outlander saison 4"

Audio : La seule option audio disponible pour chacun des huit épisodes de ces deux disques sont des pistes DTS-HD Master Audio 5.1  qui correspondent à la qualité vidéo en termes d’impression. Bien qu’il y ait un peu d’action dans ces entrées, pour la plupart, Outlander est avant tout un drame axé sur les personnages, ce qui signifie qu’il repose davantage sur le fait que les personnages se parlent entre eux que sur le fait de se livrer à diverses formes de bagarre, de coups d’épée ou d’échanges de coups de feu.

L’audio fournit un son distinct et net sans jamais être dominateur ou mal mixé. Les dialogues sont clairs et nets, et il y a une agréable sensation d’immersion sur chaque piste, bien que l’utilisation de la directionalité et elle est perceptible soit rare. L’essentiel ici, c’est que l’audio est bien rendu sans perte, sans aucune trace de boue ou d’autres pépins.

Résultat de recherche d'images pour "outlander saison 4"

Bonus :Cette édition Blu-ray d’Outlander – Saison 4 reprend l’intégralité des nombreux bonus de l’édition américaine avec une localisation française intégrale. Côté bonus, l’éditeur nous a gratifié d’une avalanche de bonus dont des scènes coupées, des making of, un bêtisier.

Tout au long de la saison, ce sont près de 2 heures de scènes coupées ou alternatives qui sont offertes aux yeux avides des fans qui pourront découvrir de précieux morceaux de dialogues et autres détails intéressants, que ce soit sur l’historique des personnages  et coutumes americaine de l’époque. Ronald D. Moore introduit et détaille très précisément chacune de ces scènes.

 

  • Format : PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Rapport de forme : 1.78:1
  • Nombre de disques : 5
  • Studio : Sony Pictures
  • Date de sortie du DVD : 29 mai 2019

81SJPV-4q2L._SX342_.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s