Test DVD : Doubles vies (04 juin 2019) de Olivier Assayas avec Guillaume Canet, Juliette Binoche

Alain, la quarantaine, dirige une célèbre maison d’édition, où son ami Léonard, écrivain bohème, publie ses romans. La femme d’Alain, Séléna, est la star d’une série télé populaire et Valérie, compagne de Leonard, assiste vaillamment un homme politique. Bien qu’ils soient amis de longue date, Alain s’apprête à refuser le nouveau manuscrit de Léonard… Les relations entre les deux couples, plus entrelacées qu’il n’y paraît, vont se compliquer.

Chronique :  Un éditeur, un écrivain, une actrice, une assistante parlementaire … Les personnages de Doubles vies ne représentent pas vraiment la France profonde. Et alors ? Il y a une belle ironie dans ce film qui n’est pas loin de caricaturer la comédie sentimentale à la française, très proche de l’image qu’a le cinéma français à l’étranger, que ce soit pour le louer ou le critiquer. Assayas, qui a toujours réalisé des films très écrits, littéraires même, parle ici d’un petit univers qu’il connait bien, celui des intellectuels parisiens qui pérorent sur l’état du monde et de la culture tout en menant une vie qui ne respecte pas nécessairement la morale qu’ils mettent dans les affaires qui ne ressortent pas du domaine privé. A l’écran, cela donne un long-métrage que certains jugeront sans doute trop bavard, un cinéma en chambre qui s’écoute quelque peu penser. Tout ce qui est dit n’est d’ailleurs pas d’une suprême intelligence mais c’est précisément dans le regard mi-moqueur, mi attendri d’Assayas vis-à-vis de ses personnages que réside l’intérêt principal de Doubles vies. Et notamment sur leurs petits mensonges et tromperies entre amis et au sein du couple dans une redéfinition de la carte du tendre, certes aucunement révolutionnaire mais totalement dans l’air du temps. S’y ajoute la manière élégante d’Assayas, avec une mise en scène sans ostentation mais comme souvent chez lui d’une grande fluidité. En outre, les acteurs sont à la fête dans son cinéma et brillent de mille feux de Canet à Binoche en passant par Macaigne et la moins connue mais toute aussi excellente Nora Hamzawi.

Note : 7 /10

51aTRMBEZ8L._SX679_.jpg

Test DVD :

Vidéo : L’image du film est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. Le film jouant sur les différentes ambiances : Colorées en extérieures, et plus sombres en intérieur ou lorsque les choses ne vont pas forcément bien, il fallait un support qui ne soit pas trop en défaillance ou en saturation. Le travail de transfert et de très bonne qualité et le film se regarde avec beaucoup de plaisir

Audio : Une piste DTS-HD Master Audio 5.1, totalement en accord avec le film et avec ses besoins. La répartition est minutieuse, et les voix ne sont pas trop en retrait. La dynamique de l’ensemble se met au service du film et notamment à ses ambiances. Un véritable plaisir pour les oreilles.

51SdJb09zIL._SX679_.jpg

Bonus :

Entretien avec le réalisateur Olivier Assayas : Très bien comme itw qui nous offre plus de carté sur le projet et de l’intention du réalisateur sur son film.

 

  • Acteurs : Guillaume Canet, Juliette Binoche, Vincent Macaigne, Nora Hamzawi, Christa Théret
  • Réalisateurs : Olivier Assayas
  • Format : Couleur, PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 5.1)
  • Région : Région 2
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Ad Vitam
  • Date de sortie du DVD : 4 juin 2019
  • Durée : 107 minutes

71he0YLRHXL._SY445_.jpg

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s