Test DVD : Le Mystère Henri Pick (10 Juillet 2019) de Rémi Bezançon avec Fabrice Luchini, Camille Cottin

Dans une étrange bibliothèque au cœur de la Bretagne, une jeune éditrice découvre un manuscrit extraordinaire qu’elle décide aussitôt de publier. Le roman devient un best-seller. Mais son auteur, Henri Pick, un pizzaïolo breton décédé deux ans plus tôt, n’aurait selon sa veuve jamais écrit autre chose que ses listes de courses. Persuadé qu’il s’agit d’une imposture, un célèbre critique littéraire décide de mener l’enquête, avec l’aide inattendue de la fille de l’énigmatique Henri Pick.

Chronique : Quelle heureuse surprise…Le film n’est absolument pas formaté, et nous prend souvent à contrepied….Il est plus en mode thriller que comédie, ne soyez pas surpris…C’est presque une enquête à la Agatha Christie, sur une supercherie littéraire…Le style du film m’a fait penser à un des films du regretté Bernard Rapp, par son intrigue et son élégance de scénario ….On ne peut deviner où va le film à priori…Avertissement, ce n’est pas une comédie pleine de jeux de mots et de traits d’esprit, ce qu’on pourrait attendre de la présence de Lucchini. Pourtant celui ci assure , voire rassure, c’est le cas de le dire, et il est bien entouré par deux séduisantes actrices ( Camille Cottin, et Alice Isaaz)….C’est un film d’intrigue, se déroulant à Crozon, dans le Finistère, qui bénéficie de décors naturels, habilement filmés, avec un réel souci de la mise en scène….Pour les puristes ou les « gens » du coin, on constatera que beaucoup de scènes ont été tournées dans le tout petit village de Landévennec ( vues marines, cimetière, église, rues, promenades en vélo…C’est une vraie prouesse à mon avis, car’ le village est minuscule…..Les dialogues aussi sont très vivants et porteurs…Basé sur le roman de David Foenkinos, ce film garde l’esprit du livre. Le côté petite bibliothèque avec section des histoires non publiées a un côté très authentique. Fabrice Luchini est exceptionnel en critique littéraire qui se transforme en enquêteur littéraire, les autres acteurs / actrices apportent leur touche de contraste dans l’approche « profiter-du-phénomène-pourquoi-chercher-la-petite-bête »: l’équilibre et l’alchimie prend très bien. Des touches d’humour en finesse. Un très bon moment.

Note : 9/1041r9IuAm3hL._SX679_.jpg

Vidéo : Dès le début, le transfert affleure avec des couleurs vives, des détails et de la profondeur. Les tons chair sont homogènes même pendant les séquences nocturnes en extérieur. Le grain du film est apparent et bien résolu sans devenir trop épais. Certains des segments de 16 mm sont un peu plus prononcés que d’autres, mais rien n’est trop distrayant. Les niveaux de noir sont assez forts, bien qu’il y ait eu quelques séquences où ils pourraient apparaître gris clair / noir et plus flou que d’autres, ce ne sont que de brefs plans et pas un problème grave. Les contrastes peuvent également devenir un peu nets avec les blancs et les fenêtres lumineuses, en particulier, qui se dirigent vers la floraison. Encore une fois, les petits pois qui ne posent pas vraiment de problèmes, mais qui méritent d’être catalogués. Sinon, c’est un sacré transfert presque sans faille .

AUDIO : Le mélange de ce film contient une riche gamme de subtilités actives qui le rendent vivant, engageant, avec une activité surround quasi constante qui ne se fait pas remarquer ou qui ne ressemble pas à un gadget. Le mélange maintient une atmosphère réaliste tout au long avec un grand sens de l’espace.  Le dialogue est limpide, sans aucun problème. Même dans les scènes les plus animées où se produisent de nombreux effets d’arrière-plan, le dialogue reste sur les canaux avant / centre et ne faiblit jamais. Il s’agit d’un mixage audio efficace, actif et immersif.

51WyxYEXfmL._SX679_.jpg

Bonus :  Un court making of de 13 min réalisé à partir d’images et d’entretiens avec les acteurs et l’équipe de tournage sur l’intrigue, ses thèmes, les performances et d’autres aspects de la production. Sympathique.

Acteurs : Fabrice Luchini, Camille Cottin, Vincent Winterhalter, Anne Mercier, Alice Isaaz
Réalisateurs : Rémi Bezançon
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Audio : Français (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 5.1)
Audio description : Français
Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
Région : Toutes les régions
Nombre de disques : 1
Studio : Gaumont
Date de sortie du DVD : 10 juillet 2019
Durée : 97 minutes

61r3cpVfneL._SY445_.jpg

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s