Averoigne et autres mondes de Clark Ashton Smith | 22 août 2019

Un étourdissant voyage vers le pays du rêve et de l’horreur. Télérama
S’inspirant d’une Auvergne médiévale du 12e siècle, Clark Ashton Smith imagine une contrée mystérieuse où monastères et cités aux murs crénelés ont émergé des antiques ruines romaines, où des légendes préchrétiennes prennent corps dans la vaste forêt centrale, où la cathédrale impressionnante de la cité de Vyones domine les esprits et où une famille noble voit ses pouvoirs disparaître, entre corruption et magie noire.

Chronique : Volume 2 du cycle de Clark Ashton Smith où ici chaque histoire est en réalité une transposition d’un motif de fiction d’horreur standard et élargit un motif de l’époque dans le genre mais reste toujours dans ce monde fermé où le conte typique implique un désir érotique de jeunesse, un enchantement et des décalages dans le temps vers une ère païenne plus ancienne.Les résolutions ont tendance à ne pas être très chrétiennes (l’hypothèse centrale d’Averoigne elle-même) mais païennes dans leur acceptation de l’érotisme fantastique comme conclusion – au moins dans certaines histoires. D’autres ont des amants qui triomphent des forces obscures qui coexistent avec la liberté dans l’autre monde païen.Ashton Smith développe un style d’écriture qui suggère le médiéval tout en restant entièrement accessible – plus discursif que la plupart des romans en fascicules, créant une atmosphère dans un conte où l’on est aussi  » enchanté  » par le fantastique que les héros sont enchantés par le fantastique. Dans cette histoire, la fantaisie englobe une histoire de vampires en pâte à papier standard, mais dans le contexte de la sorcellerie, créant un autre monde gris et misérable dans lequel notre jeune héros et héroïne (et leurs domestiques) sont entraînés par leur tentative d’avoir un rendez-vous privé dans la forêt. L’horreur est gothique et flippante plutôt que viscérale mais il est intéressant de voir en quoi cet auteur à une place pour ses jeunes lecteurs masculins qui est essentiellement romantique avec un désir soigneusement dessiné pour la liberté sexuelle et ses anxiétés. Bien que les histoires d’Averoigne risquent une certaine similitude, le pouvoir imaginatif des meilleures d’entre elles capturent parfaitement un désir érotique au-delà du temps et de l’espace. Ashton Smith est peut-être un personnage moins intéressant que Howard mais il faut le découvrir et les Éditions MNEMOS nous proposent ici en poche de suivre cet auteur avec le plus grand plaisir.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 359 pages
  • Editeur : MNEMOS (22 août 2019)
  • Collection : Hélios
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 235408742X

515Kpph-HiL._SX304_BO1,204,203,200_.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s