Thalasso (en VOD le 21 Décembre 2019) de Guillaume Nicloux avec Gérard Depardieu, Michel Houellebecq

Cinq années ont passé depuis L’Enlèvement de Michel Houellebecq. Michel et Gérard Depardieu se rencontrent en cure de Thalasso à Cabourg. Ils tentent ensemble de survivre au régime de santé que l’établissement entend leur imposer. Alors que Michel est toujours en contact avec ses anciens ravisseurs, des événements imprévus viennent perturber leur programme…

Voir le film :https://mytf1vod.tf1.fr/spectacles/thalasso-55496

Chronique : Voici donc Thalasso, le dernier film de Guillaume Nicloux; Michel Houellebecq et Gérard Depardieu en sont les acteurs principaux. L’histoire se déroule 5 ans après le premier volet « l’enlèvement de Michel Houellebecq »tourné pour Arte.

Thalasso : Affiche

Cette œuvre s’inscrit singulièrement dans le paysage cinématographique français actuel dont on peut dire qu’il évite pour le moins consciencieusement de traduire les mouvements tectoniques qui secouent en profondeur la société françaiseSi tous les sujets ou presque peuvent être portés à l’écran de nos jours, nombre d’entre eux l’est avec la superficialité, la vacuité intellectuelle propres à l’autocensure morale qui s’opère actuellement auprès de tous les acteurs du cinéma, qu’ils soient producteurs, réalisateurs, comédiens, spectateurs. Quelques-uns parmi eux tentent contre vents et marées de plonger caméra à la main dans le grand tourbillon de la vie afin d’en remonter à la surface quelques échantillons pour analyses. Sylvie Pialat, Benoît Quainon, Guillaume Nicloux, respectivement producteurs et réalisateur du film sont de ceux-là. Ils nous proposent sous couvert d’une comédie ne dont on ne pressent très vite qu’elle n’a pas la légèreté d’une tarte la crème industrielle un sujet ô combien épicentre de nos existences et pourtant si souvent profondément caché sous le long manteau des dénégations, des faux-fuyants, des chausse-trappes d’usage .Ces trois-là nous offrent la possibilité d’un gouffre, celui de la mort et de ses corollaires, le vieillissement, le handicap et la maladie .

Thalasso : Photo Gérard Depardieu, Michel Houellebecq

Les êtres en instance de départ, ceux déjà partis, les âmes réincarnées, toutes sont convoquées pour ce voyage au centre de la terre où les rivières de rires et de larmes prennent leur source. Quoi de mieux qu’une thalasso normande en bord de mer pour nous offrir ce tsunami émotionnel introspectif dont on peut dire qu’il traduit sensiblement et subtilement nos états d’êtres humains égarés, atomisés, dans un monde qui s’évertue à croire contre l’évidence que vivre n’est pas mort.

Note : 9/10

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s