La Moitié d’un roi: La Mer Éclatée, T1 de Joe Abercrombie (12 Février 2020)

Né faible aux yeux de son père, le prince Yarvi a juré de récupérer un trône dont il n’a pourtant jamais voulu. Mais il doit d’abord affronter la cruauté de sa propre famille, les humiliations de l’esclavage, ainsi que les eaux amères de la Mer Éclatée. Tout cela avec une seule main valide. C’est au côté d’une étrange assemblée d’exclus et de marginaux, et non parmi les nobles de son rang, que Yarvi apprendra à être un homme – s’il survit aux épreuves de toutes sortes qui l’attendent…

Chronique : La Moitié d’un roi est le genre de livre qui s’insinue progressivement dans votre esprit, brossant un tableau des royaumes, de l’esclavage et des coups de poignard dans le dos jusqu’à ce que vous pensiez qu’il s’agit d’un autre fantasme situé dans la zone de confort du genre, puis il vous frappe durement quand vous vous y attendez le moins. Je ne plaisante pas, il y a eu trois énormes « rebondissements » dans ce livre et je suis resté complètement inconscient de tous jusqu’à ce qu’ils me tombent dessus. C’est le premier rebondissement (quelques chapitres) qui vous aspire dans cette histoire… et je me suis retrouvé incapable d’arrêter de lire à partir de là.

Je suis très pointilleux lorsqu’il s’agit de fantasy traditionnelle (par opposition à la fantasy urbaine ou aux contes de fées) parce que je trouve qu’elle se situe dans l’un des deux extrêmes – soit elle est trop longue, trop dense et trop verbeuse à mon goût, soit elle est « fantasy-lite » et se fait passer pour de la vraie fantasy tout en étant vraiment centrée sur ce garçon à l’âme torturée. Ce n’est ni l’un ni l’autre. C’est un récit courageux et rapide de survie, de trahison et d’amitié.

C’est une véritable histoire d’outsiders et Yarvi est un personnage complexe qui suscite à la fois la sympathie et le droit de commettre des erreurs, de faire des choses horribles et d’entuber les gens pour survivre. Il est l’un de ces personnages imparfaits mais sympathiques dont les actions, même dans le pire des cas, sont compréhensibles et réalistes. Il est constamment confronté à des menaces de toutes parts, tout en luttant contre les démons de la nature dans la nature sauvage. Et je vous jure que je pouvais sentir le froid glacial même au milieu du mois de juillet – Abercrombie travaille très bien avec le décor et l’atmosphère.

Ce livre n’aurait pas été le même sans la distribution variée et intéressante des personnages secondaires. Ils apportent tous quelque chose d’important au roman, que ce soit le thème sous-jacent de l’amitié et de la recherche d’une place en tant que paria qui occupe une place importante tout au long de l’histoire, ou quelques moments de soulagement comique bien nécessaires.

Et même si les femmes ne sont pas souvent des guerrières au sabre dans ce monde, les personnages féminins d’Abercrombie sont fantastiques, à mon avis. Ils sont forts mais imparfaits, profondément complexes et variés. Ceux qui étaient considérés comme « bons » avaient des défauts et ceux qui étaient considérés comme des méchants avaient de multiples couches. Bien que l’on puisse vraiment dire la même chose de tous les personnages. Il n’y a pas de méchants sans âme dans ce livre et cela rend l’histoire d’autant plus convaincante, car l’auteur ne nous facilite pas la tâche pour regrouper les gens en « bons » et « méchants ».

En plus, la fin était PARFAITE. Je ne savais pas comment l’auteur allait faire le lien entre tout ça et nous laisser quand même quelque chose qui me donnerait besoin de mettre la main sur la suite – mais il l’a fait. Le point culminant du roman est un incroyable spectacle de drame et d’excitation, suivi de quelques chapitres doux et calmes – mais non moins efficaces -, dans lesquels Abercrombie m’a encore une fois surpris. Je dois maintenant aller trouver tout ce qu’il a écrit d’autre et, si ce n’est pas déjà fait, vous devez lire ce livre.

Note : 9,5/10

 

  • Broché : 336 pages
  • Editeur : Bragelonne
  • Collection : Fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2352947979

517HQHrYgWL

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s