La Nanny de Gilly MACMILLAN (11 Juin 2020)

Jocelyn, sept ans, aime sa nourrice plus que tout. Lorsque celle-ci disparaît sans laisser de traces, Jo est inconsolable. Comment a-t-elle pu partir ainsi, sans même lui dire au revoir ?
Trente ans plus tard, Jo se voit obligée de retourner vivre dans la demeure familiale, malgré la relation conflictuelle qu’elle entretient avec sa mère.

Achat : https://amzn.to/3dculot

Chronique  Quel thriller surprenant et lent avec des personnages improbables mais quelque peu appréciables (si vous gérez un peu de folie de batshit et de tendances sociopathes, c’était bien !), une lecture captivante qui vous rend captif et vous oblige à réfléchir à ce qui va se passer ensuite et à vous frapper à la seconde près avec une grande révélation ! BAM ! Oui, je donne mes quatre étoiles et je lance ma tequila contre ma bouche (cette fois, le Chardonnay est trop léger pour absorber ce genre de thriller, croyez-moi !)

OMG ! Quel est le problème des auteurs de thrillers avec ces nourrices ? Si d’autres livres sont écrits et publiés à leur sujet, je crains que la plupart d’entre eux ne soient mis à la porte et que toutes les mères ne soient plus déprimées par les enfants en pleurs qui leur sont jetés à l’étage des supermarchés à cause de l’insensibilité de leur mère à l’achat de mauvaises céréales.

Personnellement, j’ai commencé à avoir peur d’eux et ce livre a complètement effacé de mon esprit le spectacle « Nanny » de Fran Drescher. ( Ok je retire ce que j’ai dit parce qu’elle était aussi effrayante quand elle a fait son rire d’âne caractéristique !) Et Mary Poppins s’est transformée en villanelle en lavant le cerveau de ces enfants innocents avec des contes de fées et des illusions (je pense qu’elle a peut-être mélangé la nourriture des enfants avec des hallucinogènes et les a transformés en membres d’une secte). Voyez comment ce livre m’a influencé pour créer des récits plus sombres de Mary Poppins dans mon esprit).

Ce livre est centré sur trois femmes et une petite fille ! Les deux maris étaient déjà partis au ciel ou ailleurs (le père de Jocelyn nous donne de mauvaises vibrations et l’impression d’un vilain garçon !)
Jocelyn perd son mari dans un tragique accident de la route et ses problèmes financiers l’obligent à retourner au Royaume-Uni avec sa fille de dix ans, Ruby, pour vivre avec sa mère Virginia, dont elle est séparée. Jo avait une relation trouble avec sa mère qui ne lui avait jamais montré d’affection quand elle était petite et qui lui reprochait encore le départ soudain de sa nourrice bien-aimée Hannah. Elle s’agite auprès de sa propre fille pour son affection envers sa grand-mère. Elle veut quitter la maison pour commencer une nouvelle vie, mais elle ne peut pas le supporter financièrement. Elle se sent donc piégée dans ce manoir avec ses souvenirs d’enfance laids mais un peu flous.

Virginia semble être un personnage louche, notoire mais aussi intelligent et sarcastique. La détermination et le flou de Jocelyn sur son propre passé m’ont fait réfléchir, elle n’est pas le mal qu’on lui dit.
Et puis un jour, un crâne est découvert au bord du lac ! Appartient-elle à la bien-aimée Hannah qui avait disparu il y a des années ?

Mais SURPRISE ! HANNAH est de retour et elle tient tant à être au service de Jocelyn pour s’occuper de la petite Ruby. Mais est-elle vraiment la personne qu’elle a admise ? Eh bien, d’après Virginia, c’est un peu délicat parce qu’elle a peut-être laissé son cadavre au lac il y a des années ! !!!!
Alors, qui est le vrai mal ? Qui est le plus grand menteur ? La nounou a-t-elle ressuscité ou est-elle un sosie ? Quelle Virginie se cache de sa fille ?

Tant de questions délicates comme mais ne vous inquiétez pas, lorsque vous aurez vos réponses, vous aurez l’impression que le tapis s’est déchiré sous vos pieds. Lorsque votre dos touchera le sol, ne maudissez pas car le choix du livre à lire mérite d’être dicté par le cerveau du génie maléfique de cet auteur !
Brava Gilly Macmillan ! Bien écrit, bien joué !

Note : 9,5/10

 

  • Broché : 432 pages
  • Editeur : Les escales éditions (11 juin 2020)
  • Collection : Les escales noires
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2365694705

51aQYTUCDIL._SX309_BO1,204,203,200_

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s