Le Dernier magicien de Robin Hobb (12 Juin 2020)

À Seattle, les autres vagabonds l’appellent le Magicien. Lui, il voudrait juste qu’on le laisse tranquille. Quand il est revenu du Vietnam, il a cru qu’il avait laissé derrière lui ses vieux démons. Il ne voulait plus jamais sentir le souffle empoisonné de la guerre.

Achat : https://amzn.to/37z8MgO

Chronique : Dans les rues de Seattle vit un homme appelé le Magicien qui parle avec des momies et dit la vérité à ceux qui sont assis à côté de lui dans le bus. Mais lorsque lui et d’autres utilisateurs de magie sont menacés par le Mir gris amorphe, le Sorcier doit décider s’il peut et veut utiliser ses pouvoirs pour faire la guerre. Ce livre est une fantaisie urbaine qui rappelle Neil Gaiman et Charles de Lint tant par son cadre que par son style : Seattle, au rendu réaliste, est remplie d’astuces et d’adorables bouts de magie, allant de boutiques de bric-à-brac remplies de trésors à un autre monde parallèle peuplé par les lignes temporelles alternées de la ville, des hommes magiques et quelques femmes insaisissables arpentent les rues, et pourtant le citoyen moyen passe son quotidien sans reconnaître la merveille qui l’entoure. Le magicien développe une complexité et des fautes multiples, ses relations et son chemin deviennent complexes et difficiles, et l’histoire devient étonnamment sombre tout en conservant des éclats de beauté. La maturation de la peluche au grain n’est pas sans faille : l’intrigue est parfois lente et confuse, Mir est parfois un mal trop indistinct et imprécis, et les aspects les plus sombres des personnages menacent de devenir tout simplement improbables. Mais dans l’ensemble, l’histoire du Magicien est un voyage dynamique, difficile et parfois sans joie, mais jamais sans but ni étincelle, et elle constitue une lecture intense et intéressante.

Pour le meilleur ou pour le pire, le livre est également rempli de questions denses sur le genre. Le mentor du Magicien et son intérêt parfois romantique est une femme nommée Cassie dont la magie est ancrée dans l’archétype féminin. C’est un personnage fort, mais sa relation avec le Magicien et son rôle dans son histoire sont parfois troublants. En tant que métamorphe, Cassie prend un large éventail de corps féminins « larges » dans la mesure où ils sont tous cis-femmes, et la plupart d’entre eux sont attrayants pour le Magicien. Son existence même renforce l’idée d’un archétype féminin, et qu’il est lié à certains pouvoirs créatifs et « féminins ». En tant que partenaire féminine du Mâle du Sorcier, Cassie renforce un binaire de genre hétéronormatif ; étant donné que ses capacités magiques spécifiques fonctionnent dans l’intrigue, elle lie la Femme avec le soutien et le sacrifice. Cela ne veut pas dire que Cassie est un mauvais personnage : elle est puissante, indépendante et loin d’être docile ou douce. En fait, en dehors de son rôle de femme et de personnage de soutien, Cassie est géniale. Mais comme son caractère est si fort, il est d’autant plus facile d’avaler tout ce qu’elle contient. Son archétype peut en résonner, et ce n’est pas tout à fait troublant ou misogyne, mais il ne me convient pas. Cela détruit à peine un livre par ailleurs agréable, mais c’est une détraction. Mis à part ces problèmes, Le Magicien des pigeons est un livre étonnamment petit. La fantaisie urbaine à la Gaiman et à la de Lint fonctionne rarement pour moi parce qu’elle conserve souvent trop de son charme de pincement. Le Magicien des pigeons réussit mieux à transformer une prémisse intrigante en une histoire satisfaisante, à la fois magique et réelle. C’est une lecture fascinante en tant qu’œuvre précoce et formatrice du genre de la fantaisie urbaine, et aussi l’un des livres les plus réussis que j’ai lus dans ce genre, je vous le recommande.

Note : 9,5/10

 

  • diteur : Mnémos Editions (12 juin 2020)
  • Collection : Icares
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2354087772

51XAU3nyZcL._SY346_

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s