Zombie Planet: Zombie Story, T3 de David Wellington| 8 Juillet 2020

Douze ans se sont écoulés depuis que les morts-vivants, après avoir envahi Manhattan, puis les États-Unis, se sont emparés de la quasi-totalité de la planète en dévorant ses habitants. Une rescapée, Sarah, décide de sauver son ancien protecteur, le Somalien Ayaan, des griffes du tsarévitch, le plus puissant des maîtres zombies qui brigue la domination mondiale

Achat :https://amzn.to/2ZTUMeg

Chronique :  Zombie Planet complète la trilogie de zombies de David Wellington. Une trilogie qui est devenue de plus en plus surnaturelle au fil du temps. Dans ce livre, nous sommes confrontés à une histoire qui s’éloigne beaucoup plus du conte traditionnel des zombies que les efforts précédents. Monster Island et Monster Nation ne pouvaient qu’indiquer à quel point la magie finirait par jouer dans ce point culminant de la saga.
L’histoire se déroule douze ans après le début du fléau des zombies et la plupart des humains ont été anéantis. On nous présente à nouveau quelques personnages familiers et plusieurs nouveaux. Alors que les deux premières histoires étaient consacrées à des histoires simples (des zombies qui restent intelligents et qui ont des pouvoirs spéciaux) plus un ancien druide et des momies, dans cette histoire, il commence à devenir clair que Nilla et Gary n’étaient pas seuls dans leur état de pouvoir de morts-vivants. Le Tsarevich est le Liche le plus puissant de tous, capable de contrôler des armées massives de morts-vivants. Non seulement il les contrôle, mais il a également créé d’autres liches, des généraux dans sa nouvelle armée. Lui aussi, comme les Gary et Nilla, a une relation d’amour/haine avec Mael Mag Och, l’ancien fantôme druidique qui a été appelé par son ancien dieu pour détruire le monde. Il a son propre programme et, comme les deux autres qui l’ont précédé, il a une forte tendance à frustrer Mael sans fin.
David Wellington a élaboré une mythologie très impliquée et détaillée dans cette trilogie. Les personnages de ce livre, en particulier Sarah et Ayaan, sont riches et dynamiques et prennent vie dans une histoire complexe et pleine de points de vue uniques sur le genre des zombies.
Si vous lisez ce livre, je suppose que vous avez lu ses deux romans précédents et que vous les avez suffisamment appréciés pour compléter la trilogie. Si c’est le cas, vous êtes probablement quelqu’un qui peut s’éloigner des œuvres traditionnelles de Romero, même si vous (comme moi) aimez tout autant ces histoires. David a ajouté plusieurs nouvelles couches par rapport à la version standard, ce qui permet à l’histoire de prendre une toute nouvelle direction.
Si je dois trouver des défauts dans ce livre, ce sont les mêmes que j’ai trouvés dans les deux autres romans de la trilogie – certains des éléments que l’auteur me demande en tant que lecteur de suspendre l’incrédulité sont un peu difficiles à avaler. Je n’entrerai pas dans les détails, mais il suffit de dire que ce domaine est plutôt fantastique. J’oserais dire que la série des zombies et en particulier ce livre, tisse un chemin étroit entre l’horreur et le récit fantastique. Certains éléments fonctionnent et sont sensés (comme les cultistes humains qui adorent les liches et attendent la mort avec impatience pour mieux les servir) tandis que d’autres sont assez exagérés (certaines des diverses capacités des liches sont assez étendues).
Je suppose que la chose la plus importante à reconnaître est que, bien que le titre de chaque livre soit « Zombie Story », Les monstres de ces romans sont un peu plus variés que les zombies, comme le soulignent clairement des personnages comme Erasmus, Les moindres et Amanita. La magie imprègne tout et les morts ne sont pas les seuls à en être atteints, les vivants aussi.
J’ai aimé chacun des livres principalement parce que David Wellington sait comment créer des personnages intéressants et convaincants qui sont vivants et amusants à lire, mais en même temps il prend des risques, en étirant les histoires d’une manière qui fonctionne parfois et d’autres fois non, du moins pour moi. Je dois admettre qu’il réussit à tout mettre en place avec brio, même si cette saga est devenue fantastiquement sauvage dans ce troisième et dernier acte.

Note : 9/10

 

  • Poche : 456 pages
  • Editeur : Bragelonne (8 juillet 2020)
  • Collection : Zombie Story (3)
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 979-1028107871

41x1K5yESnL._SX307_BO1,204,203,200_

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s