Les 40 signes de la pluie de Kim Stanley Robinson

Demain, à Washington… Anna et Charlie Quibler œuvrent aux applications des découvertes scientifiques visant à améliorer la vie sur Terre.

Achat : https://amzn.to/2N7Gzb9

Chronique : Kim Stanley Robinson est un érudit. Je l’ai déjà dit et je le répète : la quantité de connaissances qu’il possède dans tous les domaines est stupéfiante. Ce livre ne fait pas exception à la règle : il traite du changement climatique et de ses implications sur les gens, du citoyen moyen aux scientifiques, en passant par les lobbyistes, les sénateurs et le personnel présidentiel, mais aussi sur l’environnement politique, économique et social.

On peut difficilement le considérer comme de la science-fiction ; la dystopie sera plus exacte pour le moment, car, dans quelques années, je pense qu’il deviendra de la non-fiction. Ou de la fiction, du point de vue des personnages, mais basée sur des événements réels.

Et même si ce n’est pas un livre facile à lire, surtout à cause de tous les détails sur le travail des scientifiques (la génétique menant à la bio-ingénierie), la bureaucratie et les programmes politiques (que je digère rarement), c’est l’un de ses ouvrages les plus fascinants. La tension monte progressivement – la calotte polaire fond, les marées montent, les tempêtes se multiplient et s’intensifient. Dans ce contexte, les scientifiques font tout leur possible pour sensibiliser au réchauffement climatique et à ses conséquences catastrophiques, mais leurs efforts sont constamment rejetés au profit de l’économie .

Et même si ce n’est pas du tout un livre optimiste, il présente des situations hilarantes, la plupart fournies par le bambin d’un des personnages. J’ai vraiment bien ri et elles s’intègrent parfaitement dans l’histoire.

Ce qui se passe actuellement aux États-Unis, le retrait de l’accord de Paris et l’absurdité selon laquelle le dioxyde de carbone n’est pas l’un des principaux facteurs du changement climatique, c’est plus ou moins ce que vous trouverez dans ce livre (bien sûr, l’accord de Paris n’existait pas lorsque le livre a été écrit, mais le protocole de Kyoto est mentionné). Quoi qu’il en soit, il est étonnant de voir la ressemblance avec ce qui se passe de nos jours.

Bref, si vous voulez savoir comment Kim Stanley Robinson envisageait les choses aujourd’hui, allez lire le livre. Un scénario sinistre et effrayant mais tellement plausible.

Note : 9,5/10

  • Éditeur : Pocket (9 juin 2011)
  • Langue : Français
  • Poche : 512 pages
  • ISBN-10 : 2266183559
  • ISBN-13 : 978-2266183550

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s