Test DVD : 47 Meters Down (08 novembre 2017) de Johannes Roberts avec Mandy Moore, Claire Holt

Après la rupture de Lisa, sa soeur Kate décide de l’emmener en vacances au Mexique pour lui changer les idées. Avides d’aventures, elles décident de se mettre au défi de plonger avec les requins blancs, protégées par une cage. Une fois dans l’eau, le spectacle est incroyable. Mais tout à coup, la corde qui retient la cage au bateau cède, et les deux soeurs se retrouvent plongées à 47 mètres de profondeur. Il ne leur reste qu’une heure d’oxygène et les grands blancs rôdent…

Chronique Film: Film qui était d’ailleurs prévu pour une sortie direct en DVD et Blu-Ray l’été dernier sous le titre « In the Deep », mais que son distributeur a finalement choisi de sortir en salles l’été suivant sur le territoire américain, étant donné le succès au box-office d' »Instinct de Survie ». Alors, bonne ou mauvaise décision d’avoir choisit de sortir le film en salles ? Et bien excellente décision. Déjà, parce que le film a connu un succès inattendu au box-office US (un peu plus de 44 millions de $ de recette pour un budget de 5 millions – une suite intitulée « 48 Meters Down » est d’ores et déjà prévue) et ensuite, parce que le film est une véritable petite bombe !
L’histoire est plutôt originale. Être bloqué dans une cage au fond de l’océan, en voila une situation bien atroce ; impossible de ne pas se mettre à la place des personnages. Entre la présence des requins, le manque d’oxygène qui se fait peu à peu ressentir, et le sentiment d’oppression qui se dégage du néant océanique, le film sait prendre aux tripes.
Jamais ennuyeux, « 47 Meters Down » sait vous tenir en haleine, grâce à son lot de séquences à suspense, et à ses scènes d’attaques de requins spectaculaires . Autre très bon point, c’est d’avoir jouer avec la peur du noir, comme le faisait « The Descent » à son époque. Sauf qu’ici les grottes exiguës sont remplacées par des kilomètres de « vide » sous-marin. Ce qui donnera lieu à une excellente séquence ou les deux protagonistes auront à nager dans l’obscurité totale, cernés par une horde de requins, avec comme seule source de lumière, des fusées de détresses. Un moment stressant à souhait !
Malheureusement, le film ne connaitra pas de sortie dans les salles obscures sur le territoire français, ce qui est bien dommage, car le spectacle aurait été encore plus immersif sur grand écran. Bref, que vous aimiez les films de requins réalistes à la « Open Water » ou « The Reef », ou bien que vous les préfériez plus spectaculaires comme « Peur Bleue », « 47 Meters Down » saura comblé vos attentes haut la main.

Note : 9/10

4113554.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Test DVD :

Video : Ce film particulier doit être séparé en deux parties, la première partie étant les séquences pré-plongée, qui, lorsqu’elles sont lumineuses et / ou à l’extérieur, ressortent vraiment bien, même avec des problèmes occasionnels comme la pixellisation. Les niveaux de détail sont habituellement assez élevés tout au long de la demi-heure d’ouverture. Cependant, comme on peut s’y attendre, une fois que le film plonge sous l’eau, les détails fins en particulier prennent un peu de plongeon. Bien que la clarté soit remarquablement remarquable, elle reste cohérente même avec des vagues de liquide et un éclairage insuffisant. Peut-être à cause de la confusion inhérente, les requins de CGI sont sans doute plus convaincants qu’ils auraient pu l’être autrement. Roberts effectue quelques gros plans extrêmes à travers le matériel sous-marin, quelque chose qui tend à soutenir les niveaux de détail généraux. Dans des plans plus larges, cependant, et avec cette obscurité susmentionnée, il y a au moins quelques tirs quand pratiquement rien ne peut être clairement établi et quelque chose qui tend à soutenir les niveaux de détail généraux.

Son:  47 Mètres Down obtient un bon départ avec des impulsions qui se répercutent incroyablement fortement. Une pulsation que le compositeur Tomandandy fournit également. Certains des effets les plus larges sont probablement attendus dans le premier acte du film, où les environnements extérieurs permettent un placement plus spacieux des sons ambiants ambiants. Le matériau sous-marin plus cloîtré a toujours une bonne présence surround, mais il est compréhensible qu’un peu plus tassé. Sachant qu’une grande partie du film contient des dialogues parlés par des personnages en équipement de plongée, tout est rendu de manière étonnamment nette et claire.

  • Acteurs : Mandy Moore, Claire Holt, Chris J. Johnson, Yani Gellman, Santiago Segura
  • Réalisateurs : Johannes Roberts
  • Format : PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0), Anglais (DTS 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2
  • Rapport de forme : 2.40:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Wild Side Video
  • Date de sortie du DVD : 8 novembre 2017
  • Durée : 86 minutes

61XN9XcYvzL._SL1000_

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s