Test DVD : Comme des bêtes 2 (The Secret Life of Pets 2) (04 Décembre 2019) de Chris Renaud, Jonathan Del Val avec Philippe Lacheau, Willy Rovelli

Max doit faire face à un grand bouleversement : sa propriétaire Katie s’est mariée et a eu un adorable bébé, Liam. Max est tellement obsédé par la garde du petit, qu’il en développe des troubles obsessionnels du comportement. Lors d’une excursion en famille dans une ferme, Max et le gros Duke vont faire la connaissance de vaches souffrant d’intolérances aux canidés, de renards hostiles et d’une dinde monstrueuse, ce qui ne va pas arranger les tocs de Max. Heureusement il va être conseillé par le vieux Rico. Ce chien de ferme aguerri le pousse à dépasser ses névroses, afin de trouver l’Alpha qui sommeille en lui et laisser le petit Liam respirer…

Achat du film : https://amzn.to/2R16ukn

Chronique : L’intrigue est dispersée mais suit principalement Max  qui n’est pas trop pressé de voir sa vie bouleversée par l’arrivée d’un nouveau-né. Il voit comment la vie des animaux est perturbée tout autour de lui lorsqu’un nouveau paquet de joie humaine (et de larmes, de cris et de caca) fait son apparition, mais ses jours de grand chien sont comptés lorsque son propriétaire, Katie  rencontre un homme. nommé Chuck . Et, au grand dam de Max, l’amour et le mariage mènent à un petit Liam , un bébé humain typique qui semblerait être la fin de son monde. Mais quand Liam, un peu grandi, déclare son amour pour Max, le toutou décide de veiller sur le garçon de part en part, y compris un voyage en famille de la ville à une ferme, un endroit qui se distingue ensemble de dangers. Pendant ce temps Gidget  est chargé de surveiller le jouet préféré de Max, tandis qu’un lapin appelé Pompom vit la vie d’un vrai super-héros lorsqu’il est chargé d’aider à sauver un tigre exotique d’un homme malveillant.

L’histoire reste « simple » mais n’oublions pas que cela reste un film destiné aux enfants, et c’est réussi de leur point de vue!  Le film reste touchant, nous montre toujours autant à quel point nos amis à 4 pattes sont importants pour nous…  L’animation reste splendide à regarder, beaucoup de détails! Tout comme le précédent opus, il constitue un très bon divertissement à la fois drôle (cf. Super Pompom se battant contre un singe ou Didget chez les chats…) et émouvant (voir la relation entre Max et Le Coq ou bien celle entre Liam et ses toutous…) tout en sachant habilement doser les moments de comédie et d’aventure. Gros progrès dans les expressions et les regards des personnages. Pour petits et grands sans problème! A voir

Note : 9/10

Vidéo : L’image correspond à tout ce que l’on peut attendre d’une nouvelle version animée. L’image 1080p d’Universal est abondante, riche et colorée. Chaque couleur saute absolument de l’écran avec une puissance et une intensité remarquables. Apparemment, toutes les couleurs connues de l’homme (et de l’animal, selon le cas) apparaissent dans le film avec une profondeur audacieuse et brillante: bleus, rouges, verts, violets, jaunes … C’est une explosion de couleurs impressionnante mais diversifiée. Ce n’est pas simplement un groupe de couleurs, c’est un véritable terrain de jeu de subtilités mélangées aux primaires expressives qui donnent au film une vie incroyablement riche et détaillée. La révélation de la texture n’est pas mauvaise non plus. En fait, c’est excellent. Le film révèle plus que de manière adéquate toutes les fourrures d’animaux raffinés, les textures environnementales (ville tentaculaire, ferme paysanne, l’intérieur d’appartement de chat ) avec une maîtrise saisissante de chaque dernier petit élément de construction numérique présenté par le film. Les modèles de personnages sont évidemment les plus impressionnants en tant que détails d’écran les plus cohérents et les plus dominants, mais c’est quand il y’a des ajouts aux éléments centraux que l’image brille le plus Les traces de saleté et de débris sur la fourrure de Max, après une mission de sauvetage dangereuse sur le flanc d’une falaise abrupte, par exemple, apparaissent comme extrêmement tranchantes et pratiquement dénombrables.

Audio : La bande son incluse est une d’excellence. Le film s’ouvre littéralement sur des rythmes de basse agressifs, qui incluent une clarté instrumentale et lyrique positive et une large et profonde scène. En cinq minutes, le tonnerre retentit et frappe fort avec une profondeur impressionnante et un engagement de haut niveau. La musique suit l’ensemble, avec une extension avant largement étendue et une mise en œuvre surround parfaitement ajustée pour attirer l’auditeur dans le flux sans le submerger. Quand le film présente un troupeau de vaches qui représente l’un des nombreux effets supérieurs en termes de clarté, d’extension minimale et d’imagerie sonore. La piste ne manque jamais de donner vie à chaque personnage, environnement et action. Tout est bien intégré et limpide. La reproduction de dialogue est parfaite, elle trouve un engagement positif de premier plan et une hiérarchisation bien équilibrée.

Bonus : Comme des bêtes 2 contient un assortiment gigantesque de mini-films, de featurettes, de scènes supprimées, de vidéos musicales, etc. (). Une copie DVD du film et un code de copie numérique Movies Anywhere sont inclus avec l’achat. Cette version est livrée avec une housse en relief.

  • Mini-movies (2019, DD 5.1, VF/VOST) :
    – « Super Gidget » (3’49 »): Le premier mini-film du bonus qui traite du sauvetage de Gidget par Max, kidnappé par des écureuils.
    – « Minion Scouts » (4’04 ») :  Le deuxième mini-film voit les minions rejoindre les scouts de Badger à la recherche de badges.
  • Making of des Mini-movies (4’59 », VOST) : Exploration rapide des défis et des avantages de la réalisation de chaque film.
  • Scènes coupées (2’19 », VOST) :   Les scènes une et trois sont présentées dans des étapes incomplètes du processus d’animation.
    – Réveillez-vous
    – Duke explore la ferme
    – Pompon en formation
    – Confessions secretes
  • Anatomie d’un dessin : le making of (7′, VOST) : un fourre-tout qui explore le processus d’imagination et de construction d’une suite, façonne les trois histoires du film, explore divers détails narratifs, l’art numérique et le montage, la voix plus.
  • Comment dessiner : Max, Pompon, Chloé (7’40 », VOST) : Le chef de l’histoire, Eric Favela, montre aux spectateurs comment dessiner trois personnages du film
  • Image par image, comment faire un folioscope (4’25 », VOST) :Favela retourne aux utilisateurs comment faire une animation inversée.
  • Capsules des personnages (16’40 », VOST): Les acteurs de voix parlent brièvement de leurs personnages.
    – Patton Oswalt – Max
    – Kevin Hart – Pompon
    – Eric Stonestreet – Duke
    – Jenny Slate – Gidget
    – Tiffany Haddish – Daisy
    – Lake Bell – Chloé
    – Nike Kroll – Sergeï
    – Dana Carvey – Papy
    – Bobby Moynihan – Mel
    – Harrison Ford – Rico
  • « Mon pote et moi » : l’équipe du film et leurs animaux domestiques (3’28 », VOST) : L’équipe de casting présente et câline leurs animaux et discute de leurs premiers animaux de compagnie.
  • « Les aventures supplémentaires de Capitaine Pompon » : aventure interactive (6’32 », VF/VOST) : pompom apparaît dans une bande dessinée de mouvement narrative et interactive, une sorte de « choisissez votre propre aventure » commandée via une télécommande.
  • « Chacun son travail » : les animaux et leurs « missions » (7’10 », VOST) :Découvrez quelques-unes des œuvres du monde réel que les animaux exécutent au service des autres.
  • « Une fête pour un animal domestique » : activités (7’19 », VOST) : Instructions pour organiser une fête pour animaux de compagnie, y compris la préparation de diverses friandises délicieuses et la confection de costumes.
    – Intro
    – Les super capes de Capitaine Pompon
    – Sucettes glacées de Papy
    – Les joyeux chapeaux de Daisy
    – Les donuts de Duke le Toutou
    – Les pochettes surprises de Gidget
  • « Décontracter le chat : comme des bêtes le massage » : apprenez à masser vos animaux (4’21 », VOST) : ana Carvey, Bobby Moynihan, Lake Bell et la thérapeute pour les animaux Amber Lockspeiser entraînent les spectateurs à masser leurs animaux de compagnie.
  • L’Ecole de formation pour chiots de Papy avec Kevin Hart (2’28 », VOST) :Hart tente avec humour de former un chiot à effectuer diverses activités.
    Les animaux de la production : diaporama des animaux de l’équipe du film (5’56 », VOST)
    La bûche de Noël (2’13 »)
    Clips avec paroles (VO) :
    – « Panda » (0’45 »)
    – « It’s Gonna Be A Lovely Day » (3’55 »)

 

  • Réalisateurs : Chris Renaud, Jonathan del Val
  • Format : Couleur, PAL
  • Audio : Néerlandais (Dolby Digital 5.1), Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1), Néerlandais belge (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Néerlandais, Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Région 2
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Universal Pictures France
  • Date de sortie du DVD : 4 décembre 2019
  • Durée : 82 minutes

618JI-PvPvL._AC_SY445_

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s